Actualité

Acquisition d’Air Europa par Iberia : Doit-on s’inquiéter à Majorque ?

L’annonce de l’accord entre IAG (international Airlines Group) et Globalia dont le siège social se situe à Llucmajor pour l’acquisition de 100% du capital d’Air Europa via Iberia a eu lieu le lundi 4 novembre 2019 durant la foire touristique de Londres, The World Travel Market.

Une opération similaire avait été envisagée avec Air France, mais c’est vers Iberia que s’est finalement tourné la famille Hidalgo pour la somme de 1 milliard d’Euros.

 En Amérique Latine Iberia renforcera son leadership sur les liaisons avec l’Europe et en Espagne, elle prendra le contrôle total de la plateforme aéroportuaire de Madrid-Barajas, faisant de cette dernière un véritable concurrent des 4 plus grands hubs européens : Amsterdam, Francfort, Heathrow et Paris CDG.

Les gouvernements centraux et régionaux parlent de prudence face à cette décision commerciale

La CNMV (commission nationale du marché des valeurs), organisme indépendant qui relève du Ministère de l’Economie et la CNMC (commission nationale de la concurrence et de la compétititvité) doivent donner leur accord pour cette acquisition comme l’a rappelé la Ministre du Tourisme, Reyes Maroto lors de la conférence de presse à la foire de Londres.

Elle a également souhaité que les liaisons et les fréquences aériennes soient maintenues et que cette opération n’affecte pas les travailleurs et les prix des billets d’avion.

Tout comme Francina Armengol, présidente du Govern Balear, qui a évoqué ces mêmes craintes, lesquelles selon ses propos, auraient été apaisées lors d’un entretien préalable avec Maria José Hidalgo, directrice générale d’Air Europa et Luis Gallego, le directeur général d’Iberia.

Qu’en pense-t-on à Majorque ?

Les avis sont partagés, si certains s’inquiètent et s’interrogent comme Alex Calveras, professeur au département d’Economie d’entreprise de la UIB qui déclare que « Le premier danger de cette fusion sera son impact sur la concurrence et les prix », d’autres s’en réjouissent.

Ainsi, Gabriel Escarrer, président de Exceltur et CEO de Melia a fait un bilan positif de cette opération. Il considère que « ces nouvelles synergies renforcent leur leadership en Espagne et dans l’Atlantique Sud et que cela générera dans le secteur touristique une plus grande compétitivité et donc une garantie de croissance, d’avenir et d’emploi »

Miguel Fluxá, Président du groupe Iberostar déclarait au salon touristique de Londres que « l’optimisation des ressources est liée à la concentration des activités, une constante dans tous les secteurs, et que celle-ci ne doit avoir aucun effet sur les consommateurs »

Quant au vice-président de la Fédération hotellière de Majorque Javier Vich,il rappelle que la concrétisation de cette fusion prendra du temps et qu’il espère que la présence d’Air Europa dans les liaisons avec les îles Baléares sera maintenue.

Air Europa et le traffic de l’aéroport de Son Joan de Palma

Selon les données d’AENA, durant les 9 premiers mois de 2019, Iberia, Vueling, Air Nostrum et Air Europa représentent 72% des passagers des vols intérieurs de l’aéroport de palma. Ryan Air avec une part de marché de 20% deviendra le principal et presque le seul concurrent d’IAG une fois la fusion réalisée.

Afin d’éviter une concurrence déloyale, IAG devra céder et permettre à une autre compagnie aérienne, espagnole ou étrangère, d’exploiter ces liaisons. Il s’agit d’une opération complexe car elle se déroule dans un contexte compliqué, marqué par la guerre des prix en Europe avec l’arrivée du low cost, l’augmentation du prix du pétrole, le Brexit et le veto au Boeing 737 Max.

Dan un premier temps, la marque Air Europa sera conservée et l’entreprise continuera d’être un centre de revenus autonome au sein d’Iberia.

En 2018, Globalia a réalisé un chiffre d’affaires de 3,85 milliards d’euros, dont 52% apportés par Air Europa soit un bénéfice net pour la compagnie de 67 millions d’euros.

Près de 12 millions de passagers ont voyagé avec Air Europa cette même année et d’ici 2024, IAG s’attend, grâce à cette fusion, à 12 millions de passagers supplémentaires.

Avec cet achat, IAG contrôle désormais 4 des 6 premières compagnies aériennes en nombre de passagers sur les vols intérieurs de l’Espagne.

Reste à espérer que cette fusion, clairement bénéfiques aux dirigeants des grands lobbies, ne se fasse pas au détriment du porte-monnaie des passagers….

Crédits: Diario de Mallorca, Ultima Hora

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.