Actualité

L’association Tardor à Majorque

Des bénévoles qui agissent au quotidien pour les plus démunis d’entre nous pour créer une société plus solidaire et plus humanitaire

IPS Inmo Majorque

J’ai découvert cette association par hasard sur Facebook, puis rapidement depuis notre association Piaf, j’ai voulu en savoir plus et rencontrer Toni Bauza, l’âme de cette incroyable ONG locale.

C’est en décembre que nous nous rendons rue Reina Constanza. Nous débarquons dans un immense local ou plutôt une fourmilière en ébullition où chacun semble avoir son rôle attitré et surtout, bien le connaître.

Des gamelles fumantes, des cageots de légumes et de fruits, des étagères remplies de bocaux, et surtout des hommes et des femmes qui s’agitent dans ce qui semble un chaos maîtrisé et joyeux.

Toni nous reçoit dans son bureau, au fond du local, nous devons nous faufiler dans un désordre de cartons et de caisses. C’est clair, ici on agit, on n’est pas là pour épater la galerie mais bien pour fournir plus de 1500 repas quotidiens !!

Un minuscule bureau surchargé de papiers, dossiers, photos, dessins et objets divers d’où se dégage une atmosphère tumultueuse.

C’est la première fois que je rencontre Toni. Et malgré le masque, rapidement, je sens émaner de lui une bienveillance et une volonté impressionnantes. C’est lui le héros, et pourtant il commence par nous remercier d’être là, de nous intéresser à Tardor, d’avoir pris sur “notre” temps.

On sent que Toni est avant tout un homme d’action. Son besoin vital de faire ce qu’il fait au quotidien est une évidence. C’est un homme indigné par l’injustice, mais pas en colère, et c’est avec enthousiasme qu’il nous parle.

 . 

Qu’est-ce que l’association Tardor ?

L’association “El Tardor” est née en 2009 dans le but d’atténuer les effets de la pauvreté et de l’exclusion sociale des personnes qui se retrouvent en dehors du système de protection sociale. Elle répond aux besoins fondamentaux en matière d’alimentation, de sécurité, d’hygiène et de logement. 

L’objectif de son travail est d’aider les personnes à retrouver leur dignité et, à cette fin, il est essentiel qu’en plus d’un lieu de vie digne, elles puissent recevoir une formation et une éducation pour parvenir à une plus grande autonomie personnelle et à une réinsertion sociale et professionnelle digne.

Tout cela est possible grâce à la générosité et à la collaboration de personnes, d’associations et d’entreprises qui fournissent des produits alimentaires et d’hygiène et tous les membres de l’association Tardor sont des bénévoles qui ne reçoivent aucun salaire.

Comment aider ?

Quelles sont les valeurs de l’association ?

 Comme Toni le déclare : “Nos valeurs sont notre guide et notre boussole qui nous permettent de vivre avec d’autres personnes de manière équitable, afin de parvenir à une société plus juste”.

La solidarité : Aider tout être humain en détresse est une façon de contribuer à la construction d’un monde meilleur.

 L’empathie : Nous mettre dans la situation de nos semblables, les comprendre, les soutenir et les aider autant qu’ils en ont besoin, et pas seulement sur la base de ce que nous pensons.

L’ humilité : Nous croyons à l’égalité et à la dignité de tous.

La persévérance : Les idées sans effort et sans travail ne deviennent pas des réalités.

 La responsabilité : Notre engagement et notre contribution volontaire et active pour aider les gens à atteindre leur plein développement. Cela commence par soi-même. Vous devez être un exemple.

 La Générosité : Une intention sincère de faire du bien aux autres autant que possible. Nous pensons que c’est contagieux.

Et je rajouterais, la transparence : Tout est organisé, notamment dans la collecte de l’argent, pour que chaque centime et donc la façon dont il est utilisé, soit tracé.

La tirelire solidaire

La Réalité de l’Association Tardor aujourd’hui

La salle de repas et le centre de jour

 Depuis 2016, on y sert des repas équilibrés et distribue des produits d’hygiène aux personnes vulnérables et aux familles dans le besoin, 7 jours sur 7. Actuellement la pandémie a obligé la fermeture de la cantine et les bénévoles préparent exclusivement des repas à emporter.

Avec la crise, ils sont passés de 200 repas habituels à un pic de 1900 repas par jour. La moyenne actuelle étant de 1200 repas/jour.

Une banque alimentaire et un centre d’attention aux familles

 Depuis mars 2020, on y distribue, 3 jours par semaine, de la nourriture et des produits spécifiques pour les bébés et les enfants.  Plus de 230 familles dont 48% de familles monoparentales (55 bébés, 190 enfants, 454 adultes) sont assistées à ce jour.

 Des logements

 Pour bénéficier d’un logement, il faut, comme le souligne Toni, être 0.0, c’est-à-dire 0 alcool et 0 drogue.  Le centre n’a pas d’employés, il est géré par certains des utilisateurs, bénévoles et formés, qui en échange d’un lieu de vie décent sont responsables du bon fonctionnement du “Llar”. 

 LLAR INGE : Le centre, d’une capacité de 50 personnes, est destiné exclusivement aux mères seules avec jeunes enfants. Il dispose de dortoirs, de toilettes et de douches, d’un service de blanchisserie et d’une salle de loisirs.  

LLAR KURT : Le centre a une capacité de 65 personnes, qui peut être portée à 80, tout comme Inge, il dispose de chambres, de toilettes et de douches, d’un service de blanchisserie et d’une salle de loisirs. L’une des nouveautés de ce centre est qu’il est conforme à la nouvelle réglementation Covid-19, car il dispose de systèmes de renouvellement de l’air à des fins de prévention.

L’association Tardor a également de nombreux projets dont un nouveau “llar” à Son Gotleu, destiné à accueillir à la fois les mamans seules et les personnes âgées ainsi qu’une école de cuisine coordonnée par l’ASCAIB (association des cuisiniers des Baléares) et conçue par Koldo Royo, un des meilleurs chefs de Majorque et aussi bénévole régulier de l’association. 

Le chef Koldo Royo

Et nous, que pouvons-nous faire pour soutenir cette association majorquine ?

  • Donner un euro par mois à travers le lien  “Teaming Tardor” 

https://www.teaming.net/centrodediaycomedorsocialtardor?lang=es_ES

  • Faire un don ponctuel : Asociación Tardor CIF G57837981 

CAIXA BANK : ES07 0133 0149 6441 0000 2865 

  • La “Hucha solidaria” : Des bocaux de verres transformés en tirelires, à placer dans votre commerce ou votre entreprise que vous pouvez venir chercher à l’adresse suivante :  C/ Reina Constanza 10. Palma ouvert tous les jours à partir de 9h00.
  • Si vous souhaitez également être volontaire  dans les centres ou pour le transport, envoyez un message à Carol – 642 55 46 49 -indiquant les jours et les heures de disponibilité.

Association Tardor 

Calle Reina Constanza, 10 -Palma

https://www.facebook.com/comedortardor/

Toni Bauzá -610 046 105- secrétaire général de l’association Tardor (il parle français !)

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.