Actualité

Le consul général de France de visite à Majorque

Malgré un agenda serré et bien rempli, Le consul général de France, Olivier Ramadour a pris le temps d’un échange convivial avec les membres de la Piaf et du Cep

IPS Inmo Majorque

Succédant à Cyril Piquemal, Olivier Ramadour est passé par le Quai d’Orsay et les ambassades de France en Turquie et au Pérou avant d’être chargé, à partir de 2016, des relations internationales de la ville de Bordeaux.

Nommé en septembre 2020 à Barcelone, il y effectue sa première mission en tant que consul général de France. La pandémie ne lui avait pas encore permis de visiter tous les territoires de sa circonscription, Catalogne, Aragon et les îles Baléares. 

Une circonscription qui regroupe officiellement 38.000 Français, l’une des 10 plus grandes populations d’expatriés, en plus de ceux qui ne sont pas enregistrés au consulat ou qui sont seulement de passage. 

C’est pourquoi il est actuellement en déplacement pour rencontrer les différentes autorités officielles espagnoles et les représentants des institutions françaises de ces 3 communautés. 

De nombreuses rencontres et découvertes au programme

Il s’agit de la première visite du consul général de France à Majorque à titre officiel mais aussi personnel.

Son objectif est multiple : Rencontrer les autorités locales pour se présenter, échanger sur les principaux problèmes qui touchent les îles Baléares, faire un point sur la situation des français sur l’île et proposer différents domaines de collaboration avec la France en particulier en ce qui concerne la francophonie et l’économie bleue. 

Ce 16 juin a été une journée marathon pendant laquelle Olivier Ramadour, accompagné du consul honoraire de Palma, Michel Magnier, a pu s’entretenir avec  Aina Calvo, Déléguée du gouvernement des Baléares, José Hila, maire de Palma , Catalina Cladera, Présidente du Conseil insulaire de Majorque, et Francina Armengol, présidente du gouvernement des Baléares. 

Il a également visité le nouveau lycée français international de Palma avec son proviseur François Cornu, rencontré la présidente du Groupe Serra (Ultima Hora) Carmen Serra, la directrice du musée moderne Es Baluard, Inma Prieto et l’éminent Historien et Juriste majorquin, Román Piña Homs entre autres personnalités. 

Après une visite à Minorque le jeudi, il rencontrera, le vendredi 18 juin, le nouveau recteur de l’université des îles Baléares, Jaume Carot. Puis il se rendra à Sóller auprès du maire de la ville, Carlos Simarro et du Codir de l’association France à la Vall de Sóller accompagné de notre députée Samantha Cazebonne.

Un moment de détente dans l’agenda du consul

C’est à l’initiative de Michel Magnier, président honoraire du club d’entrepreneurs de la PIAF, Le CEP que nous avons eu la chance d’organiser une rencontre informelle entre Olivier Ramadour, les membres opérationnels de la Piaf et les membres du comité directeur du CEP.

Olivier Ramadour a déclaré lors d’une interview qu’une de ses priorités concerne la promotion des initiatives de part et d’autre des Pyrénées pour susciter de nouveaux liens transfrontaliers ; c’est ce qui donne la vraie mesure de notre identité européenne aujourd’hui. 

La PIAF et le CEP ont été créés en ce sens ! 

Ainsi, lors de cet apéritif dînatoire, Olivier Ramadour nous a assuré de son écoute attentive et de sa collaboration.

Freddy Calligaris, Fondateur de la PIAF et du CEP se réjouit que notre projet, né il y 4 ans, reçoive de la part de Majorque comme de la France autant de reconnaissance et de soutien.

“Olivier Ramadour est un homme accessible, curieux et volontaire. J’aurais plaisir à le revoir et je suis certain que la Piaf et le Cep trouveront en lui un partenaire tout aussi bienveillant que nous essayons nous-même de l’être” conclut le président du CEP et de la PIAF

Un portrait tout en décontraction de notre consul !

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.