Actualité

Impôt touristique ou Ecotasa aux Baléares : Nouveaux tarifs à partir de Mars 2018

L’impôt touristique, appelé Ecotasa, n’est pas une exclusivité espagnole. D’autres pays, comme la France, l’Allemagne ou l’Italie entre autres, ont également créé ce type d’impôt.

Au début des années 2000, le Govern Balear, alors présidé par le socialiste Francesc Antich, avait mis en place cette taxe destinée à compenser le préjudice écologique de l’arrivée massive de touristes sur les îles Baléares.

Très mal perçue par l’association des hôteliers car elle n’affectait que le secteur réglementé et légalisé laissant les autres types d’hébergement libres d’impôt, la taxe avait été supprimée en octobre 2003 par Jaume Matas, le nouveau président du Govern.

Depuis mars 2016, L’Ecotasa a refait surface et selon les déclarations du Vice-Président, Biel Barceló « l’application de la taxe fonctionne avec une normalité absolue ».

 A quoi sert cette taxe souvent controversée ?

Si le Govern est persuadé du bien fondé de cet impôt et de sa non répercussion sur le volume touristique, il n’en est pas de même des hôteliers qui s’inquiètent d’une possible baisse des investissements du secteur en réponse à cette augmentation du coût du séjour pour le voyageur.

La perception de l’Ecotasa est destinée à la protection de l’environnement et du patrimoine historique et culturel de Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera et à dynamiser le développement du tourisme durable.

De janvier à juillet 2017 près de 8 millions de touristes ont visité les 4 îles de l’archipel et les 500 bateaux de croisière qui se sont amarrés durant l’année ont déposé plus de 22 000 passagers certains jours !

L’augmentation constante (7,5% entre 2016 et 2017) du tourisme oblige les autorités locales à faire face à des dommages environnementaux collatéraux.  Il est donc indispensable d’investir dans la sauvegarde des ressources naturelles de l’île qui doit faire face à une surpopulation durant la période estivale.

Le nombre de personnes sur l’île de Majorque peut doubler en été et les conséquences pourraient être catastrophiques à long terme. Trop longtemps, la politique concernant le tourisme ne visait qu’à augmenter les visites ne prenant en compte que les bénéfices économiques à court terme. Il semble, heureusement, que cette vision ait changé et que la prise de conscience de la nécessité d’un changement est vital, non seulement pour optimiser les conditions d’accueil des touristes, mais aussi pour le bien être des habitants.

Qui est concerné par l’Ecotasa ?

Les nouveaux changements de la taxe de tourisme à Majorque à partir de Mars 2018 s’appliqueront à presque tous les visiteurs et concerneront tous les niveaux d‘hébergement de vacances, ainsi que les navires de croisière dont les passagers ne payaient, auparavant, que dans le cas de séjourner à Majorque plus de 12h.

Seuls seront exemptés de l’obligation de paiement les mineurs de moins de 16 ans, les personnes voyageant grâce à l’Imserso (Institut des personnes âgées et services sociaux), les employés temporaires du tourisme et les personnes voyageant pour cause de force majeure ou pour visiter un parent hospitalisé.

port-palma-majorque

Quels sont les nouveaux tarifs selon les établissements de séjour ?

* Hôtel et Appart-hôtels de 5 étoiles, grand luxe et 4 étoiles supérieur :  4€ / jour / personne

* Hôtel et Appart-hôtels de 4 étoiles et 3 étoiles supérieur : 3€ / jour / personne

*hotel et Appart-hôtels de 1, 2 et 3 étoiles : 2€ / jour / personne

*Appartements touristiques de 4 Clés et 4 clés supérieur : 4€ / jour / personne

*Appartements touristiques de 3 clés supérieur : 3€ / jour / personne

*Appartements touristiques de 1, 2 et 3 clés : 2€ / jour / personne

*Établissements appartenant à des entreprises touristiques résidentielles : 4€ /jour / personne

*Résidences touristiques de vacances : 2€ /jour / personne

*Hôtels ruraux, Agrotourisme : 2€ / jour / personne

*Auberges, pensions, chambres d’hôtes, Camping : 1€ / jour / personne

*Auberges de jeunesse, refuges : 1€ / jour / personne

*Autres types de logement à caractère touristique : 2€ / jour / personne

* Embarcations de croisière touristique : 2€ / jour / personne

Des bonus seront attribués selon les critères suivants :

75% de bonus en basse saison de Novembre à Avril. Cette mesure vise essentiellement à persuader les touristes potentiels du bien fondé de visiter Majorque hors saison, un des objectifs majeurs de la nouvelle politique touristique.

50% de bonus à partir du 9e jour de séjour dans un même établissement touristique.

Quels sont les bénéfices espérés ?

Le Govern Balear espère lever 120 millions de fonds pour financer ces projets de protection des ressources naturelles des Baléares et dynamiser le tourisme durable ; mesures qui seront bénéfiques tant aux habitants qu’aux visiteurs.

Les lois sur la location saisonnière , récemment modifiées, viennent faciliter la collecte de l’ Ecotasa et rassureront les hôteliers sur l’équité du partage.

 

Crédit: Ecotasa.es, diariodemallorca.es, ultimahora.es, diariodeavisos.elespanol.com,

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close