Actualité

Fin du Certificat Covid  à Majorque

C’est officiel, à partir du samedi 12 février 2022, le passeport sanitaire ne sera plus demandé dans l’archipel Baléares et le port du masque en extérieur cessera d’être obligatoire

Dray & Partners
5/5 - (4 votes)

La ministre de la Santé du Gouvernement Baléares, Patricia Gómez, a annoncé la décision de retirer l’obligation du passeport covid, en vigueur dans les îles depuis octobre 2021, grâce à l’amélioration de la situation épidémiologique aux Baléares à partir du Samedi 12 février 2022.

La diminution de l’incidence et des admissions dans les hôpitaux et les unités de soins intensifs justifie l’abandon de cette mesure décidée lors de la réunion du gouvernement Baléares avec les principaux agents sociaux et économiques des îles Baléares.

Une excellente nouvelle pour les vacances de Pâques qui marquent traditionnellement la reprise de la saison touristique de Majorque

À partir du samedi 12 février, ce document ne sera plus nécessaire pour accéder aux bars, restaurants, lieux de vie nocturne, maisons de retraite, salles de sport, cinémas, théâtres, événements sportifs et événements réunissant un grand nombre de personnes. Cependant, il continuera à être exigé pour les professionnels de la santé et du secteur socio-sanitaire dans l’exercice de leurs fonctions. Ces derniers devront fournir 3 tests de diagnostics négatifs par semaine s’ils n’ont pas été vaccinés.  

Le retrait du passeport COVID a été une mesure applaudie par les agents sociaux, en particulier par les représentants du secteur de la restauration, qui ont eu le plus de difficultés à appliquer ces mesures.

Près de 84 % de la population de l’archipel Baléares a été vaccinée

Lors de la conférence de presse, la ministre  a expliqué que la situation a considérablement changé par rapport à il y a 3 mois, lorsque l’exigence du passeport COVID a été introduite. L’objectif était de prévenir la contagion et d’augmenter la vaccination. 

Elle a expliqué que, depuis la mise en œuvre de cette mesure restrictive, 44 000 personnes de plus ont été vaccinées et  a insisté sur le fait que le gouvernement continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que le pourcentage des personnes non vaccinées soit réduit. 

Patricia Gomez a rappelé qu‘il n’est plus nécessaire de prendre rendez-vous pour se faire vacciner et a lancé un appel particulier à la population âgée de 20 à 40 ans pour qu’elle se fasse vacciner, car c’est la tranche d’âge dans laquelle le pourcentage de vaccination est le plus faible.

 “Aujourd’hui,Il a été démontré que les îles Baléares sont la 12º communauté avec la plus faible incidence et que la plupart des indicateurs ont chuté de 40% au cours des 15 derniers jours et nous pensons que nous devons adapter la réalité sociale à la situation épidémiologique qui, en ce moment, sans baisser la garde, est bien meilleure »

Récapitulatif de “l’état” des îles Baléares à ce jour

Bien qu’il existe encore de nombreux cas d’infection, avec une moyenne de 800 positifs recensés par jour, l’ensemble des îles Baléares a amélioré son état d’alerte et se situe désormais au niveau 3.

Il existe des différences selon les îles, Majorque et Minorque passant au niveau de risque 3, mais Ibiza et Formentera restant au niveau de risque 4, en raison de leur situation hospitalière.

Des infos covid excellentes pour débuter l’année 2022 !

Crédits : Diario de Mallorca, Ultima hora

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page