Actualité

Le Govern Balear parie sur une arrivée échelonnée des paquebots de croisière dans la baie de Palma.

La porte-parole du gouvernement, Pilar Costa, a déclaré hier qu’il n’est pas incompatible d‘investir plus de 100 millions d’euros dans l’amélioration du port, comme va le faire le Govern Balear, et de réglementer l’entrée et la sortie des navires de croisière dans la baie de Palma.

Mercredi 11 septembre, le Conseller de Turismo, Iago Negueruela, et le maire de Palma, José Hila, se sont rendus en Allemagne pour tenir les premières négociations avec les représentants des entreprises maritimes, pour expliquer la volonté du Govern Balear.

Pilar Costa a exprimé l’intention de l’Exécutif de négocier avec toutes les parties concernées par la question des navires de croisière, y compris les secteurs sociaux qui s’opposent à l’arrivée de ces grands navires.

Cependant, la porte-parole a déclaré très clairement qu’il s’agissait de réglementer et non d’interdire : « Ce gouvernement mise sur la négociation avec les entreprises ».

L’objectif est d’établir un accord avec les compagnies maritimes afin de parvenir à une arrivée échelonnée des navires de croisière dans la baie de Palma, afin que tous les navires ne s’accumulent pas en même temps et le même jour dans la baie de Palma.

La porte-parole a souligné qu’en aucun cas il ne s’agissait de donner la préférence à certaines entreprises sur d’autres, mais de débattre entre tous les partenaires sur quel serait le modèle idéal à suivre.

Entrevue en Allemagne entre les autorités politiques baléares et les entreprises de croisière.

 À Hambourg, Iago Negueruela, Jose Hila et le président de l’Autorité portuaire des Baléares, Joan Gual de Torrella, ont assisté plus tôt cette semaine au salon Seatrade Europe, le plus important du secteur des croisières.

Là, comme l’a rapporté la consellería de turismo, ils ont eu un premier contact avec les compagnies de croisières, parmi lesquelles Royal Caribbean, Hapag Lloyd, Sea Cloud et Scenic Cruises auxquelles ils ont communiqué leur intention de marquer « un seuil social et économique durable »pour éviter la surpopulation certains jours dans la ville de Palma.

Le maire de Palma, José Hila, a décidé de suivre en personne les négociations avec les différentes compagnies de croisières. Il a déclaré « qu’une destination qui devient de plus en plus encombrée n’est bonne ni pour les compagnies maritimes, ni pour Palma ».

Les parties d’opposition, Vox et PP ont tenu des réunions avec les entités et les employeurs qui s’opposent à la limitation des navires de croisière et leur ont manifesté leur soutien.

Le président du PP dans les îles Baléares, Biel Company, décrit comme « complètement incongru » que l’État annonce des investissements pour les installations de croisière à Palma et dans un même temps veuille limiter leur arrivée.

Ils ont rencontré Pimem, Pimeco, le Collège des Guides Touristiques, le Caeb, des destinataires, des agences de voyages et des entrepreneurs maritimes.

Jorge Campos et d’autres responsables de Vox se sont également engagés devant cette plateforme à divulguer des rapports qui récusent les accusations de surpopulation touristique.

Crédits : Article traduit du Diario de Mallorca, J.F Mestre et Montse Terrasa

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.