Actualité

Inauguration du Lycée Français international de Palma

Le samedi 16 octobre 2021, Le LFiP a été officiellement inauguré par les autorités françaises et majorquines

IPS Inmo Majorque
5/5 - (4 votes)

Et nous y voici enfin aujourd’hui ! 

C’est ainsi que Enora C., élève de terminale, en représentation des plus de 600 élèves du LFiP a conclu cette cérémonie du samedi 16 octobre 2021. Lors de son discours, assurément le plus émouvant de tous, elle a parfaitement résumé ce que symbolise l’acte solennel de cette journée en une phrase : « Le lycée Français international de Palma, un lycée construit pour nous construire »

Pendant presque deux heures, les officiels du Gouvernement Baléares et de la mairie de Palma, les officiels du Gouvernement français, le personnel éducatif, les parents et les élèves se sont réunis pour saluer l’accomplissement d’un rêve, l’aboutissement d’un effort collectif comme le déclare en préambule, François Cornu, proviseur actuel du lycée qui a savamment orchestré en français, castillan et catalan, les différents moments de l’inauguration.

L’histoire du LFiP, la victoire de ceux qui croient que tout est possible

La dimension émotionnelle que représente cette inauguration échappera probablement à ceux qui n’ont pas suivi l’histoire mouvementée de cet établissement. Le LFiP est un exemple de transmission, de partage, de renoncement et de résilience. Pratiquement aucune des générations qui a œuvré à son développement, son maintien et sa sauvegarde n’a vraiment profité du fruit de ses efforts.

Ceux qui ont commencé dans un garage dans les années 70 n’ont pas profité de la villa de la Calle Salud et beaucoup de ceux qui ont vécu la longue bataille pour la survie entre 2008 et 2018 quand la première pierre fut posée, ne profiteront pas de ce bâtiment.

Mais qu’importe, ce qui compte est que l’engagement de tous et le passage du flambeau de génération en génération se soldent  par un magnifique succès.

Le travail collectif du personnel éducatif, des parents, des élèves et des institutions : une reconnaissance unanime dans tous les discours.  

Amitié franco-espagnole

L’ambassadeur de France, Jean-Michel Casa a salué l’esprit de résilience et de créativité de l’ensemble de la communauté éducative. Il a souligné que ce nouveau site marque l’amitié profonde qui existe entre l’Espagne et la France, avec le désir de mieux appréhender les langues et les cultures mutuelles. 

Il a rappelé que grâce à l’intervention de Michel Magnier, Consul honoraire de Majorque, la mairie de Palma a mis à disposition le terrain de Sa Teulera pour la construction du Lycée. La veille, l’ambassadeur avait décoré comme chevalier de l’ordre national du mérite, Aina Calvo, ancienne maire de Palma, qui s’était fortement engagée dans ce projet.

Un modèle d’éducation qui fait la fierté de la France

Lorsque Samantha Cazebonne, nouvelle sénatrice des français de l’étranger, a pris la parole, ce sont les mots de l’ancienne proviseure du lycée en poste de 2014 à 2017, qui ont résonné. D’ailleurs, elle a débuté son discours ainsi : “ Cette école est par l’histoire de ses batailles, une combattante émérite. Son destin tient à l’engagement, la détermination, la solidarité et l’envie de faire vivre un modèle d’éducation qui fait la fierté française.

Elle a tenu à saluer le rôle essentiel de Jean-Christophe Deberre, directeur général de la Mlf à l’époque. De la décision de la fermeture du lycée votée début 2013, il a fini par convaincre le bureau exécutif de faire construire un nouvel établissement : un changement de position basé sur la confiance. 

Ouverture internationale incontournable

François Perret, en tant qu’actuel président de la Mlf s’est réjouit de cette magnifique renaissance en déclarant :

 » Les fruits ont dépassé la promesse des fleurs, et là où il y a une volonté, il y a un chemin.” 

Il est revenu sur la mobilisation générale de 2013 de nombreuses personnalités du monde politique, artistique et sportif, sur celle du personnel éducatif de l’époque, de la proviseure Balbine Ollier, de l’ACFB avec à sa tête Ramon Bazataqui et sur l’appui du ministère français des affaires étrangères qui ont permis dans un premier temps le maintien du lycée à Majorque puis la reprise du projet de construction.

Un pari gagnant puisque l’établissement accueille actuellement 600 élèves. François Perret a reconnu que les locaux sont importants, mais que la qualité de l’enseignement reste essentielle pour s’assurer des fidélités nouvelles. En tant qu’invité dans un pays, la Mlf a toujours insisté sur l’importance de la reconnaissance culturelle du pays d’accueil et du partage inter culturel. 

Le nouveau lycée s’inscrit dans le profil éducatif que recherche de plus en plus les familles, un profil international. Cela conjugue l’enracinement dans une éducation française et l’ouverture indispensable dans un espace mondialisé.

Olivier Brochet, directeur de l’AEFE, est le dernier représentant français à intervenir à travers un message vidéo enregistré dans lequel il décrit le lycée comme une illustration de la dynamique de développement du réseau de l’enseignement français à l’étranger voulu par la France.

importance du plurilinguisme

Martí March, le Conseller d’Educació i Formació Profesional a jonglé brillamment entre les 3 langues associant la pratique à la théorie et prouvant l’importance de la diversité linguistique et culturelle. Il a réaffirmé la volonté politique et éducative du Govern pour la préservation du français dans le cadre du système éducatif baléares et a reconnu le lycée comme un centre éducatif européen innovateur, multilingue et inclusif.

Puis est intervenu Alberto Jarabo, Regidor de Participació Ciutadana i Govern Interior en représentation de Jose Hila, maire de Palma, qui a évoqué en français, l’importance de renforcer l’éducation et la démocratie face aux difficultés du monde actuel.

In fine, comme l’a confirmé l’architecte, les défis du projet ont été brillamment relevés grâce à la collaboration et un travail d’équipe avec la direction actuelle, François Cornu et Alexandre Debarre.

Le lycée Français international de Palma est un établissement spacieux, lumineux, convivial, respectueux de l’environnement où le bien-être des élèves est prioritaire.

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page