Actualité

Lutte contre la pollution plastique à Majorque: Projet de loi du Govern Balear

 Le plastique contamine tous les coins de la planète et les plages de Majorque ne font pas exception à la règle. Après une tempête ou de fortes pluies, le plastique représente 80% des déchets accumulés sur les côtes de l’île. C’est une nuisance non seulement visuelle mais surtout environnementale.

Heureusement la prise de conscience de cet impact négatif est désormais indéniable et de nombreuses initiatives citoyennes ont déjà commencé comme le nettoyage des plages qui s’organise régulièrement grâce à des associations comme l’ONG Ondine.

  plage-muro-majorque

2030 : Échéance pour réduire drastiquement la production de plastique non réutilisable

D’autre part, des lois doivent être mises en place et la décision du Govern Balear s’associe à celle de la Commission Européenne qui vient de publier sa stratégie de réduction de la production plastique.

Chaque année, 25 millions de déchets plastiques sont produits dans l’Union européenne. Une grande partie de ceux-ci provient d’objets non recyclables qui devraient être mis « hors de jeu » pour 2020. La stratégie européenne vise à rendre tous les emballages réutilisables ou facilement recyclables d’ici 2030.

La guerre aux bouteilles en plastique est déclarée

La réduction de l’utilisation des bouteilles d’eau est l’un des principaux objectifs de la loi sur les déchets. Pour se faire, la loi oblige les bars et les restaurants à proposer de l’eau du robinet gratuitement. La vente de bouteilles d’eau sera interdite dans les administrations publiques à l’exception des hôpitaux et des centres de santé.

Les administrations publiques devront installer de sources d’eau potable dans les espaces publics ou employer des bouteilles réutilisables.

La consommation d’eau lors d’évènements ayant le soutien d’institutions publiques, comme par exemple un évènement sportif sera également réglementée. Les organisateurs devront proposer des alternatives aux emballages à usage unique ainsi qu’un système de dépôt pour empêcher l’accumulation de déchets sur la place publique.

bouteille-plastique-pollution-majorque

 

Les sacs plastiques non réutilisables : Une disparition nécessaire et programmée

Encore trop de professionnels utilisent ces sacs et nous sommes parfois confronter au paradoxe d’acheter des produits écologiques emballés dans du plastique !

Facturer ces sacs a sensibilisé une partie de la population mais l’usage de sacs en toile ou en plastique recyclable est encore trop peu répandu. A partir du 1º janvier 2019, aucun sac à usage unique ne pourra être distribué, seuls les sacs en plastique compostables seront autorisés.

En Janvier 2020, les assiettes, les verres , les couverts et plateaux en plastique seront interdits sauf ceux compostables. Fini les fêtes d’anniversaire ou les pique-niques se terminant avec de grands sacs poubelle remplis de déchets en plastique !

 sac-plastique-mer-majorque

 

Nos habitudes vont changer à la maison comme au bureau

Terminé les coton-tiges, les rasoirs jetables, les briquets jetables, les cartouches d’imprimante non rechargeables. De même les fameuses capsules de café si controversées devront être facilement recyclables.

« C’est un règlement très courageux avec un objectif environnemental très clair : Changer le modèle de consommation » commente Sebastià Sanso, directeur général de la qualité de l’environnement au Govern Balear. Pour lui, il est impossible d’effectuer un changement radical dans la culture du jetable d’un jour à l’autre mais il ne faut pas pour autant y renoncer.

 

Un fort impact environnemental des microplastiques

Les produits qu’interdira le Govern Balear ne sont pas choisi au hasard. Les coton-tiges sont avec les filtres de cigarettes, les déchets les plus fréquents dans la mer Méditerranée, comme l’explique Carlos Arribas de l’association Ecologistas en Acción : « Ces produits en se dégradant lentement se transforment en microplastique que les poissons mangent et ainsi se retrouve sur nos tables ». Sans parler de l’impact sur la survie des animaux marins confrontés à notre négligence et qui se retrouvent emprisonnés, ligotés ou étouffés par ces déchets.

animal-victime-plastique-majorque

 

Le rôle non négligeable du tourisme

Comme le fait remarquer Margarida Ramis, porte-parole de l’association écologique, le GOB, le tourisme a un rôle important dans la pollution de l’environnement des îles Baléares : « En été nous doublons notre population. Cela cause un problème majeur en raison de la quantité de déchets générés dont l’élimination est actuellement basée sur l’incinération, grande source de pollution ». Bien qu’il existe une bonne gestion de ces déchets de la part des hôteliers, il y a eu des problèmes de contamination d’environnements vierges et/ou protégés par le tourisme de masse qui laisse parfois derrière son passage, des kilos de déchets. Sans parler de certains plaisanciers qui n’ont aucun respect pour la mer et y jettent sans vergogne leurs poubelles.

 tourisme-pollution-majorque

 

Qu’il s’agisse de vivre à Majorque ou d’y séjourner temporellement, nous avons tous notre rôle à jouer dans la préservation de ce petit paradis terrestre et nous devons nous comporter en citoyens responsables pour ainsi jouir d’une nature resplendissante et de plages impeccables.

Bref, le changement, c’est maintenant !

Crédits : diariodemallorca.es, eldiario.es, blog-bysea.com, thegreenimes.co.za, ledevoir.com, playascalas.com, blog.geogarage.com, directimex.com, dailygeekshow.com

 

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close