Actualité

Palma a conçu un plan pour atteindre l’autonomie énergétique

Palma poursuit sa quête de l’autonomie énergétique

C’est en tout cas l’objectif que s’est fixé le conseiller municipal en Infrastructures, Rodrigo Romero. Pour ce faire, il dispose d’ores et déjà d’une feuille de route avec un plan d’action sur 15 ans, déjà en marche.

Le plan s’articule autour de deux axes, explique le conseiller, « la production d’énergie verte d’une part, et l’efficacité énergétique, notre point de départ, d’autre part ».

Il assure que « Palma est déjà une ville très efficace car presque tout l’éclairage public, qui est la principale source de consommation d’électricité, est totalement efficace ».

Maintenant que la consommation en éclairage a été réduite de plus de 50 %, « nous poursuivons avec l’audit de tous les bâtiments publics, soit plus de 190, pour voir quelles mesures d’efficacité et de production d’énergie peuvent être prises.

Par exemple, dans une maison de quartier où le soleil frappe beaucoup, nous pouvons tirer profit du soleil en utilisant une pergola avec des panneaux solaires, et réduire ainsi le niveau d’ensoleillement tout en produisant de l’énergie ».

Les principales conclusions de l’audit, dit-il, sont que « la première chose sur laquelle nous devons travailler est l’éclairage des bâtiments, en installant de la technologie LED, puis l’isolation des bâtiments ».

Romero explique qu’un « un bâtiment efficace est un bâtiment qui ne perd ni chaleur ni froid et qui est bien isolé, ce qui lui permet de produire de l’énergie à travers l’installation de panneaux solaires sur la façade ou les toits. »

Il existe aussi la possibilité de créer des parcs solaires dans la ville ou des parcs répartis, par exemple, dans des parkings en installant des pergolas apportant de l’ombre et sur lesquelles placer les plaques.

« Les parcs solaires sont une possibilité, mais en ayant autant de toits disponibles, je miserais sur la répartition de la production plutôt que de la concentrer sur quelques points, ce qui renvoie à une démocratisation de l’énergie ».

Selon l’étude, les économies réalisées en rendant des bâtiments efficaces sont importantes : 178 000 euros par an dans les écoles, 104 000 euros dans les centres sportifs ou environ 20 000 euros dans les centres culturels. De là, souligne le conseiller, nous devons commencer à planifier les investissements nécessaires.

Les fonds Feder seraient l’une des voies de financement, mais nous utiliserions également des fonds propres et nous investirions l’équivalent des économies réalisées.

Cort obligera le fournisseur à acheter l’excédent d’énergie généré

Cort prépare un cahier des charges pour l’approvisionnement en énergie, similaire à celui de Madrid, qui obligera les entreprises qui choisiront de fournir de l’énergie à la ville à produire de l’énergie 100 % verte (à l’heure actuelle, l’énergie reçue est hybride).

Elle introduit, en outre, certaines clauses visant à demander aux fournisseurs qui achètent de l’énergie à la mairie si elles génèrent des excédents.

Romero explique qu’« actuellement, nous ne produisons pas beaucoup d’énergie, mais à mesure que nous avancerons sur cette feuille de route, nous génèrerons davantage d’énergie ».

Par exemple, conclut-il, « l’énergie générée dans les écoles qui n’en consomment pratiquement pas le week-end, sera transférée sur le réseau et le fournisseur devra la compenser par celle que nous leur achèterons lorsque nous en aurons besoin. L’idée est d’atteindre le solde net ».

 

Crédits : Última Hora

Tags

Audrey Delsaux

Titulaire d'une maîtrise LLCE Espagnol et d'un master Métiers de la Traduction à l'Université de Provence, j'ai toujours été passionnée de langues et de littérature. La profession de traductrice-relectrice m'est donc vite apparue comme une évidence et s'est concrétisée avec la création de mon agence, Mots Ensemble. J'aime le défi qui se cache derrière chaque traduction, cette recherche du terme parfait, du style consacré, cette danse entre anglais, espagnol et français, mes langues de travail... J'ai quitté ma Marseille natale pour rejoindre Majorque par amour, il y a onze ans déjà. Comme la plupart de ses visiteurs, j'ai immédiatement été conquise par cette île aux paysages aussi contrastés que magnifiques, sa culture, ses traditions, ses gens… L'endroit idéal pour poser ses bagages et commencer une nouvelle vie…

Related Articles

Close
Close