Actualité

La saison touristique 2019 à Majorque : Une durée inférieure à huit mois pour la première fois depuis 2015

Cette année 2019, la saison touristique commence tard, une grande partie des hôtels de Majorque n’ouvrira ses portes que fin avril, alors que la saison avait débuté la dernière semaine de mars en 2018.

Les deux raisons principales de ce retard saisonnier

Selon l’« agrupación de Cadenas Hoteleras de Balears” l’ACH (groupement des chaînes hôtelières des Baléares), la chute du tourisme allemand, britannique et nordique, associée au fait que les fêtes de Pâques ne commencent que le jeudi 18 avril sont les deux raisons majeures de ce commencement tardif de la haute saison touristique de l’île.

Sans demande des marchés habituels, de nombreux établissements retarderont leur ouverture jusqu’au mois de mai, « Même les marchés britannique, allemand et nordique ne réagissent pas aux offres » déclare Gabriel Llobera, président de l’ACH.

 La concurrence des autres destinations « plages et Soleil »

L’année dernière, une grande partie de l’hôtellerie majorquine avait commencé son activité au début du mois de mars, Pâques ayant commencé la dernière semaine de ce mois.
La demande de vacances à l’étranger se comportait toujours positivement, malgré la concurrence naissante de la Turquie, l’Egypte et la Tunisie.

Ces destinations reprennent un certain protagonisme en 2019 car elles ont su réagir en réduisant leurs prix, en offrant de nouveaux incitatifs et en négociant des subventions pour l’occupation des sièges avec les compagnies aériennes.

Lors du dernier salon Fitur-Madrid, fin janvier, les associations hôtelières de Majorque, Minorque et Ibiza ont manifesté leur inquiétude et leur préoccupation face à la baisse des réservations en Allemagne, au Royaume-Uni et en Scandinavie.

Saison touristique-2019-majorque (2)
Hôtel Nixe Palace Crédit : blog.edream.es

Mesures à envisager pour contrecarrer cette situation

Face à cette conjoncture défavorable, l’Association des Chaînes hôtelières et les associations d’entreprises des Iles Baléares ont demandé au gouvernement local de réfléchir cette année à doubler la perception de la taxe de tourisme durable, l’écotaxe, pendant les mois de haute saison, pas forcément la mesure la plus populaire et la plus efficace pour rattraper les pertes financières.

 Même si les hôteliers majorquins, en particulier, vont enregistrer de bons taux d’occupation en mai et juin grâce aux contrats signés en garantie avec des tour-opérateurs étrangers et aux réservations anticipées qu’ils effectuent actuellement au Royaume-Uni et en Allemagne, les prévisions restent négatives pour 2019 comparées à 2018. Et ceci, quand bien même ils proposent des réductions sur leurs offres habituelles allant jusqu’à 20 %.

 « Ce sera une saison acceptable, mais il y a beaucoup d’incertitudes qui ne profitent pas du tout aux Baléares, comme le Brexit au Royaume-Uni et la faiblesse de l’économie allemande » disent les hôteliers de Majorque, Minorque et Ibiza-Formentera

Voilà peut-être le moment de s’ouvrir à de nouveaux marchés, un peu négligés ces dernières années comme le marché francophone par exemple qui ne demande qu’à se développer !

Les points forts de Majorque, une priorité à mettre en valeur

Parfois rien de tel qu’une mauvaise nouvelle pour enfin réagir et prendre les bonnes décisions.

Majorque n’a pas dit son dernier mot et dispose d’atouts majeurs pour envisager 2020 avec plus d’optimisme.

En comparaison avec les destinations émergeantes comme la Turquie la Tunisie ou l’Egypte, Majorque offre plus de sécurité, de stabilité économique et des services de santé de premier ordre.

De plus, l’île a choisi de s’adapter au courant écologique, incontournable au XXIº siècle. Elle s’oriente clairement vers une réflexion durable du tourisme qui favorise le développement d’initiatives locales assurant aux habitants un avenir économique possible. Un nouveau tourisme est en train d’émerger, beaucoup plus sensible à son impact écologique sur son lieu de vacances.

Saison touristique-2019-majorque (3)
Palais des congrès de Palma Crédit: afasiaarchzine.com

Majorque propose des infrastructures de qualité pour une offre touristique de plus en plus étendue : Tourisme sportif (cyclotourisme, trekking, randonnée, golf), tourisme nautique, tourisme culturel et de nature (musées, parcs naturels, réserve ornithologique), tourisme gastronomique et œnologique, tourisme de bien-être (Spas et centres de wellness) et le shopping (grandes marques de luxe, artisans créateurs locaux, etc.)

 Il convient de ne pas oublier le tourisme de congrès, conventions et séminaires d’entreprises qui a un grand potentiel sur l’île. Le magnifique palais des congrès de Palma et les nombreux espaces de coworking qui se réinventent sans cesse permettent de bénéficier des meilleures infrastructures professionnelles associées à des activités culturelles, de loisir et de détente dans un cadre idéal.  

Encore de belles perspectives pour Majorque !

Crédit : ultimahora

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.