Le samedi 25 novembre, le Club Rotary de Palma Cathédrale a organisé une Matança au sein du village de Binissalem dans la finca et bodega Antonio Nadal Ros. Cette journée traditionnelle et authentique, nous conduit tout droit au cœur de la campagne majorquine pour partager ces coutumes avec les autochtones.

Tout le monde est accueilli par une chaleureuse accolade et est rapidement présenté avec enthousiasme. Une tasse de café fumante et un morceau de bizcocho (gâteau quatre-quarts) fait par la fille d’une des invités ont été offerts dans le creux des mains froides des convives. Un petit geste très attentionné.

La mise en place

Tout le monde à son poste !

Pour planter le décor, un certain nombre de postes de travail ont été installés afin d’y accueillir d'innombrables mains et se répartir le travail.

Un flot continu de personnes, amis et famille, continuent d'arriver, certains sont venus avec leurs enfants, l'atmosphère est remplie de rires, de plaisanteries et d'un sentiment général de fête et de convivialité. Les enfants, parfois haut comme 3 pommes, courent dans tous les sens et s'amusent en riant aux éclats. Les conversations ne s’arrêtent jamais, et le travail non plus, laissant un peu de place pour quelques bavardages relaxants.

Dégustation du frito et de délicieuses tartes fines, les cocas.

Quelque mots d’histoire

À l'époque talayotique (1 300 ans avant J.-C.), Majorque possédait déjà un important cheptel de porcs noirs majorquins, une race autochtone de l'île. Aujourd'hui, ce cheptel augmente chaque année dans les vastes paysages du Pla de Mallorca. Élevé en semi-liberté, il sert à l'élaboration de la « Sobrassada de Porc Negre », reconnue par l'Indication Géographique Protégée.

L'abattage des porcs reste la grande fête gastronomique des Majorquins ; c'est une source de fierté culinaire et l'un de leurs signes d'identité. Avec les premiers froids de l'automne, moment propice à la manipulation de la viande et des graisses du porc, les familles locales font chacune leurs matanças et assurent ainsi l'approvisionnement en protéines pour toute l'année.

Autrefois, l'abattage durait 3 ou 4 jours. Les amis, les voisins et les parents étaient invités et chacun à leur tour se renvoyaient l'invitation et s'offraient quelques présents tels qu'un morceau de longe de porc quelques longanizas, de sorte que l'abattage devenait un moment de relations, de confidences, de rires avec des rites très bien définis.

L'art de l'assaisonnement

Les sobrasadas sont prêtes à aller au sechoir

La viande qui servira à la fabrication de la sobrassada et de la longaniza est classée. Le cœur, les poumons, le sang et la viande moins maigre sont utilisés pour élaborer les "morcillas" ou "botifarrons" et les populaires "camaiots". Ces derniers sont élaborés à partir de la peau des cuisses du porc cousue avec un fil spécial et farcie de viande assaisonnée de paprika et de sel. Après cette opération, tous les morceaux sont bouillis dans de l'eau pendant environ une heure.

Une autre spécialité préparée lors de la matanza : le butifarrón

Assaisonner une sobrasada, avec la bonne dose de sel et d'épices, est un art que peu de gens possèdent. La viande est hachée à l'aide de machines rudimentaires qui, comme la tradition de l'abattage, ont été transmises de père en fils. La viande est généralement finement hachée et transformée en pâte, qui est ensuite versée dans de grands contenants.

L'assaisonnement est composé de paprika doux et de paprika piquant. Tous ces ingrédients contribuent à la conservation de la viande et donnent progressivement à la sobrasada sa saveur légendaire. Les ingrédients sont mélangés à la viande selon la méthode traditionnelle : on pétrit la pâte avec les mains jusqu'à ce qu'elle acquière sa couleur rougeâtre caractéristique.

Gastronomie porcine

On s'active a la préparation du frit de Mantaça dans la joie et la bonne humeur.

Le jour de la Matança est un moment particulièrement propice pour déguster la gastronomie typique de Majorque, qui est étroitement liée au porc. En milieu de matinée, avec les morceaux de viande et le foie, c’est la préparation du Frit de Matança, composé de pomme de terre, oignon, poivron, abats, laurier, ail et fenouil. Ce met constitue le plat central du repas et est l'un des plus appréciés par les convives !

Vers 16H30, lorsque le soleil disparait et que le froid commence à s’installer, tout le monde est rassemblé autour d’une longue table pour déguster l'Arroz Brut qui a mijoté durant l’après-midi pendant que tout le monde s’attelaient aux préparations des différentes charcuteries.

Chaque invité est reparti le cœur réchauffé, la tête pleine des souvenirs et les bras de sobrasada, botifarró et longaniza… fruits mérités de leur travail.

Sources : diariodemallorca.es

Le mélange de ces 2 saveurs, est l'un des favoris des majorquins, alors, osez cette délicieuse recette de Bizcochitos de albaricoque y sobrasada, une gourmandise aux saveurs sucrées et salées qui exciteront vos papilles !

L'emblème d’un village

Crédit photo : diariovasco.com

L'abricot est le fruit par excellence de Porreres. Dès le mois de mai, les producteurs d'abricots récoltent avec amour ce fruit avant qu'il n'arrive à nos palais.

Porreres produit 70 % des abricots de l'île, il est un produit de premier plan dans les exportations de Majorque à l'étranger mais il est aussi l'un des fruits les plus consommés de l'île, car il permet de réaliser de merveilleuses recettes emblématiques comme des ensaimadas par exemple.

On le célèbre !

La foire aux abricots est un hommage à ce fruit qui a fait connaître le pittoresque village de Porreres. Cette année 2023, elle aura lieu le 10 juin. La place du village accueille des stands où l'on peut acheter des abricots frais mais aussi des produits dérivés du fruit.

Cette foire propose un concours populaire de gâteaux aux abricots, une dégustation de plats sucrés et salés préparés par les bars et les restaurants de la ville, ainsi que de la musique et des danses.

Reine de la gastronomie majorquine

Crédit photo : rove.me

La sobrasada élaborée à partir de viande de porc, sel, poivre et paprika jouit d’une saveur incomparable, fait le bonheur des locaux comme des visiteurs, des petits comme des grands. D’autant plus qu’elle existe en version douce ou piquante.

 La recette

Ingrédients

Vamos !

Ces petites génoises sont idéales pour un dessert ou un goûter. Bon Profit !

Astuce PIAF

L’abricot se congèle également très bien, après avoir été rincé, séché et ouvert en deux au niveau du sillon central. À vous les tartes ensoleillées en plein cœur de l’hiver !

Source : cuisineactuelle.fr; recetasmallorquinas.es

Ilham et Christian, couple épicurien, a pu trouver son équilibre à Majorque. Cette île leur offre une vie sereine où ville, mer et montagne ne sont jamais loin les unes des autres.

Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

Nous sommes arrivés avec mon époux à Majorque il y a maintenant 2 ans. Et nous vivons à Sóller, commune située au nord-ouest de l'île de Majorque, au pied de la chaîne montagneuse de la Serra de Tramuntana. Nous avons connu Majorque par le biais d’un ami qui habitait Sóller. Du coup, c’est le premier endroit que nous avons visité de l’île et nous avons beaucoup aimé. Cela a été un coup de cœur et nous avons décidé de nous y installer.

Avez-vous une activité professionnelle à Majorque ?

Oui, nous avons une activité à Majorque, une entreprise qui s’appelle « Selfie Isla Majorca » qui est spécialisée dans la location de Photobooth. Un photobooth est une borne photo, un dispositif 100% personnalisé pour la prise de photo autonome (sans photographe), et d’impression instantanée.

Le Photobooth est une expérience photo unique et amusante qui permet aux invités de capturer des moments spéciaux et de les partager. Il peut fournir un fond de scène et des accessoires amusants pour que les invités puissent prendre des photos professionnelles et les imprimer en quelques secondes.

Faire appel à nous est une excellente façon de capturer des moments spéciaux et de les immortaliser pour toujours. Ces bornes sont idéales pour les mariages, les anniversaires, les événements d'entreprise et tout autre événement qui vous tient à cœur.

Pourquoi Majorque ?

C’était la période du covid et nous vivions en République Dominicaine depuis 4 ans. Nous avons été rapatriés en avion sanitaire par l’ambassade française dans notre ville d’origine : Nîmes. Quelque temps après, nous avons plusieurs fois rendu visite à ce fameux ami qui vivait à Sóller. Et nous avons été charmés par Majorque ! Du coup, nous avons décidé de venir vivre ici. Contrairement à la République Dominicaine, Majorque nous offre une proximité avec notre famille vivant en France.

Comment s'est passée votre intégration ? Des surprises ?

Tout s’est très bien passé pour nous. Nous sommes des personnes ouvertes d’esprit, nous avons déjà vécu hors de France et je pense que cela a facilité notre intégration. Nous aimons les gens et connaître de nouvelles personnes, nous sommes très sociables. Je pense aussi que l’on reçoit souvent ce que l’on donne… Si vous êtes agréable vous serez pratiquement toujours bien reçu et intégré n’importe où. Aujourd’hui, les Majorquins que nous avons connus au début sont devenus des amis et nous reçoivent chez eux, et vice versa.

Qu'est-ce qu’il vous manque de la France et de République Dominicaine ?

Concernant la France, c’est surtout la famille qui nous manque. Mais nous les voyons 1 à 2 fois tous les 2 mois environ. Pour la République Dominicaine, c’est tout une ambiance. Les Dominicains sont très gentils et accueillants. Nous avons des amis en République Dominicaine mais la distance qui nous sépare fait que nous ne les voyons pas comme nous le souhaiterions.

Le plus de Majorque pour vous ?

La nature sur cette île de Méditerranée est exceptionnelle. Il y a des sites naturels merveilleux ! L’accessibilité rapide à la mer, la montagne, la campagne et la ville nous plaît beaucoup.

Le moins ?

Franchement, je n’en vois pas.

Votre coup de cœur à Majorque ?

Une randonnée de Déia à Sóller, au cœur de la Serra de Tramuntana, déclarée Patrimoine mondial de l’Unesco. Il faut compter presque 5h pour la faire. Mais cette côte est tellement enchantée que cela en vaut la peine.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Arroz brut, j’adore.

Votre endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Le bar/restaurant Es Recó, au port de Sóller. Ce lieu me remet dans l’ambiance de la République Dominicaine grâce à son accueil et au fait que nous pouvons dîner ou boire un verre les pieds dans le sable.

Randonnée ou Beach club ?

Les 2, un bon Beach club après une belle randonnée.

Un mot ou deux pour définir Majorque

Beauté et diversité

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Rencontre et intégration

N'hésitez pas à contacter Selfie Isla Majorca via leur site web https://selfieislamajorca.es/ afin d'immortaliser vos plus beaux moments.

Butifarrón et Mahón : Made in Baléares

Le butifarrón est une saucisse traditionnelle de Majorque. Elle est fabriquée principalement à partir d'abats de porc, cuits et hachés puis assaisonnés d'épices comme le fenouil, la cannelle et le poivre noir. Cette saucisse est embossée et cuite dans un boyau naturel de porc. Vous pourrez la retrouver tout au long de l'année sur les plus beaux marchés de l’île.

Butifarrón negro
Butifarrón negro. Crédit photo : embotitsraima.com

De forme carrée à bords arrondis, le Mahón est un très vieux fromage méditerranéen fabriqué dans les Baléares. Ce trésor, qui bénéficie de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP), est étroitement lié à la zone géographique où il est produit et Minorque offre un terroir exceptionnel à son fromage. Il existe différents affinages de ce fromage aux saveurs particulières.

Mahón tendre, semi-affiné et affiné
Mahón tendre, semi-affiné et affiné. Crédit photo : quesomahonmenorca.com

Les premières références à la production et à la consommation à Minorque remontent à la préhistoire (environ 3 000 ans avant J.-C.).

Au fil des siècles et des différentes cultures, on trouve des preuves de la production et de la consommation de ces fromages.

Sous la domination britannique (XVIIIe siècle), les bateaux de transport chargés exclusivement de fromage sont partis, dûment marqués du nom du port d’expédition, en direction des capitales les plus importantes de la Méditerranée. Dans ces lieux de destination était célébré le fromage déjà connu sous le nom de « fromage du port de Mahón » et, plus brièvement, « fromage Mahón ».

Quand Majorque rencontre Minorque

On a souvent mangé les mêmes types de "croquetas", jambon et fromage ou encore poulet jambon. Mais en réalité, on peut en préparer avec une infinité d'ingrédients et parfois réaliser des mariages aux saveurs inattendues.

Dans la recette suivante, nous vous proposons de marier ces 2 produits qui font partie du patrimoine des Baléares et de prendre vos convives comme témoins culinaires.

Ingrédients pour 4 personnes :

Préparation :

Croquetas butifarron
Crédit photo : recetasmallorquinas.es

Bon profit !

Sources : www.quesoquintana.com; www.embotitsraima.com; www.quesomahonmenorca.com

Quand es-tu arrivé à Majorque ?

Je suis arrivé à Majorque début mars.

Pour quelle raison es-tu venu à Majorque ?

Je suis venu à Majorque pour un stage au sein d'une entreprise française. Cette entreprise est une agence immobilière francophone, Dray&Partners. J'avoue que les métiers de l'immobilier ne me plaisaient pas au début mais je souhaitais quand même les découvrir et aujourd'hui je peux dire que cela pourrait être un domaine dans lequel je travaillerais.

Pourquoi Majorque ?

Je suis arrivé à Majorque par l'intermédiaire de mon établissement en France. Je suis en BAC Pro Commerce et je fais partie aussi d'une filière au sein de mon lycée qui s'appelle "Euro Espagnol", j'ai donc eu l'opportunité de faire un stage d'un mois en entreprise en Espagne.

C'est mon établissement qui a prospecté afin de trouver une entreprise pour mon stage. Selon le profil de chaque élève, l'école a essayé de trouver le domaine dans lequel le stagiaire pourrait s’épanouir : Je peux dire que dans mon cas, elle ne sait pas trompée !

Comment s'est passée ton intégration ?

Au niveau professionnel, tout s'est très bien passé, j'ai fait de belles rencontres qui vont me manquer à mon retour en France mais je compte bien revenir bientôt à Majorque. J'ai pu découvrir tout au long de mon stage les différentes facettes des métiers de l'immobilier, comme visiter des biens ou encore participer à une signature chez un notaire par exemple.

J'ai pu mesurer l'importance de l'agent immobilier lors de la vente ou d'un d'achat d'un bien. Le fait que l'agent immobilier ne soit pas tout le temps au bureau mai aussi en itinérance et l'un des aspects du métier qui m'a plu.

Mon accueil à Majorque a été chaleureux, les gens ici sont très sympathiques. J'ai eu aussi l'opportunité de travailler mon espagnol lors de mes sorties sur l'île.

Mon stage à Majorque m'a fait prendre de la maturité et m'a rendu plus responsable. Quand on est loin de chez soi, il n'y a pas les parents pour vous réveiller le matin ou pour vous encadrer, ici j'ai pu faire preuve d'indépendance.

Qu'est-ce qu’il te manque de la France ou autre pays d’origine ?

Mon chat me manque beaucoup !

Le plus de Majorque pour toi ?

J'ai quand même envie de dire le soleil car j'ai eu, en grande partie, un temps magnifique alors qu'en France à cette période de l'année ce n'est pas du tout le cas.

Le moins ?

Alors soit je n'ai pas eu le temps de m'en rendre compte ou bien il n'y en a pas.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Je n'ai pas eu l'occasion de goûter ces spécialités et je suis assez difficile au niveau culinaire, cependant j'ai mangé du Tumbet et j'ai adoré.

Ton endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

J'ai beaucoup aimé le quartier de Portixol, son joli port et tous ces bars et restaurants le long de la mer. C'est un endroit calme paisible en journée mais qui bouge le soir. Cala Romantica m'a aussi beaucoup plu.

Randonnée ou Beach club ?

Si j'étais resté plus longtemps, j’aurais fait beaucoup de beach club afin de bronzer, lézarder et faire des rencontres le tout au bord de la mer. Ce que j'aime au Beach Club c'est que l'on peut boire juste un verre, déjeuner ou alors passer la journée.

Palma ou Campagne ?

Je suis plutôt citadin, alors Palma.

Un mot ou deux pour définir Majorque

Indépendance et paradis.

Un mot ou deux pour Dray&Partners

Chaleureux et bienveillant

Les abats ont toujours eu une place prépondérante dans la cuisine majorquine. Des aliments à portée de tous, qui ont intégré les foyers les plus modestes à une époque où rien n’était perdu.

On pense que la recette est d'origine juive car il existe des recettes similaires dans la cuisine judéo-sépharade et arabe, bien que préparées avec d'autres types de viande. La recette du frito est mentionnée dans plusieurs livres de recettes anciens, comme le Llibre de Sent Soví (XIVe siècle).

Le "frit "ou encore appelé "frito" en castillan est un plat très populaire et polyvalent de Majorque. Il change de nom en fonction des ingrédients, ainsi, le « frit de matanzas » est préparé pendant la saison d’hiver avec de la viande de porc et le « frit de Pascua », avec de la viande d'agneau pour les fêtes de Pâques. Le « frit mariner », quant à lui, remplace toutes les variétés de viande par des calamars, des moules, des crevettes, et du poisson comme de la lotte par exemple.

Crédit photo : afuegolento.com

Les ingrédients pour 6 personnes

La recette

Cette recette traditionnelle est bien meilleure si elle est préparée à l'avance puis réchauffée avant d'être servie.

Crédit photo : bonviveur.es

Bon profit !

Depuis combien de temps résides-tu sur l’île ?

Depuis 30 ans, depuis l’année 1993.

As-tu une activité professionnelle à Majorque ?

Oui je travaille pour un tour opérateur scandinave, je m’occupe de la gestion des réservations. J’ai toujours travaillé dans le domaine du tourisme. En plus de mon travail, dès que j’ai le temps, je pâtisse.

Je suis passionnée de pâtisserie c’est mon hobby, j’en fais très régulièrement, je publie mes créations sur les réseaux sociaux car cela permet de présenter mes créations et ainsi d'avoir des commandes de gâteaux. Le confinement pendant la pandémie m’a donné l’occasion de me lancer plus régulièrement dans la pâtisserie, forcément j’avais plus de temps.

Pourquoi Majorque ?

Je n’ai pas vraiment choisi Majorque mais je peux dire que c’est Majorque qui m’a choisie : J’ai fait une formation à Paris pour être animatrice dans un hôtel, par la suite, la direction nous a envoyé chacun dans une destination différente sans que l’on puisse choisir et pour moi ce fût Majorque. Au début je n’étais pas très emballée mais aujourd’hui je les remercie du fond du cœur.

Comment s'est passée ton intégration ?

Mon intégration s’est bien passée puisque je suis restée ici. Ma fille est née ici et je l’ai élevée ici. Je me sens majorquine déjà par le nombre d’années que j’ai passé ici. Je respecte l’île et je me sens respectée. Je pense que lorsque l’on arrive quelque part, il faut respecter les gens, les coutumes, les traditions, la nature, l’environnement et s’intégrer sans perdre de temps.

Quand je suis arrivée à Majorque, je ne parlais pas espagnol et encore moins majorquin mais j’ai très vite appris grâce aux personnes que je fréquentais.

Qu'est-ce qu’il te manque de la France ?

Ce qui me manque par exemple, c’est d’aller manger une bonne blanquette de veau dans un restaurant français ou bien d’autres spécialités culinaires françaises. Il y a des régions de France comme la Bretagne et la Normandie qui me manquent parfois, mais ce qui me manque par-dessus tout, c’est ma sœur car on est très proche depuis toujours. Elle vient me voir une fois par an et si elle ne peut pas venir, c’est moi qui me déplace.

Que regrettes-tu le moins de ton pays d'origine ?

Le caractère français, ce caractère de cochon. L’impatience et le stress. Ici je me sens plus calme, sereine même si je peux être stressée par le travail comme lorsque je réalise un gâteau et que je souhaite le réussir mais cela c’est du bon stress, je parle d’un stress environnemental.

Le plus de Majorque pour toi ?

La vie en générale ici ! La beauté des petits villages, à proximité avec la nature et les gens ; même si de prime abord le majorquin est fermé, quand on apprend à le connaitre ce n’est plus le cas et il s’ouvre. J’aime cette tranquillité de vie. La luminosité qui existe mais pas forcément liée au soleil. Je fais beaucoup d’activités sportives en relation avec la nature, comme des randonnées, du paddle surf et de la nage. Ah oui aussi, j’adore prendre le ferry pour une escapade à Minorque, Ibiza ou encore Formentera. Ce que j’aime le plus : pouvoir sortir de l’île pour aller sur une autre île en peu de temps ! C’est une chance d’avoir cette connexion entre les îles Baléares toute l’année.

Le moins ?

"Le trop" de tourisme massif, même si je sais que Majorque vit beaucoup grâce à cela. Majorque devrait changer sa manière de faire du tourisme. Un tourisme avec moins de gros hôtels, et des vacanciers plus respectueux de la nature qui ne salissent ni l’île ni son image. Par exemple, les plages de Palmanova et Magaluf sont tellement magnifiques hors saison.

Ton coup de cœur à Majorque ?

Colònia de Sant Pere ! Je vais souvent y faire du paddle surf toute l’année.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Sans hésiter Pan amb oli mais je préfère le Tumbet, c’est mon plat majorquin préféré.

Ton endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

J’aime aller au restaurant bar le "5 OCEANOS à Bonaire", à 5 min d’Alcúdia. C’est un lieu « chill-out » qui ouvre uniquement en haute saison.

Randonnée ou Beach club ?

Plutôt randonnée, je fais beaucoup d’excursions toute l’année, je connais pas mal de coins sur l’île surtout le nord, la Serra de Tramuntana, Sóller ainsi que Banyalbufar ou encore Estellencs. Quand je veux faire des marches plus tranquilles, je reste vers chez moi à Sineu et je vais plutôt marcher vers Betlem, la Colonia Son Pere ou encore S'Arenalet des Verger.

C’est tellement bon de seulement respirer dans la nature, de sentir le vent sur votre peau et ressentir que ça me redonne de l’énergie, de la vie. Je nage aussi en hiver dans la mer et je sens que cela me nettoie le corps et l’esprit, cela me purifie.

Palma ou Campagne ?

Plutôt campagne même si j’aime bien Palma. Je trouve jolis, les petits villages avec leurs champs, leurs arbres fruitiers et parfois les petits moutons qui se baladent. On y fait de belles promenades.

Un mot ou deux pour définir Majorque

Luminosité et calme.

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Rencontre et convivialité.

Des créations qui mettent l'eau à la bouche !

Vous pouvez dès à présent suivre Héloïse sur sa page Instagram et découvrir ses créations gourmandes :

https://www.instagram.com/heloisewarez/

Représentatif de la cuisine des Baléares, mais surtout présent sur les tables gastronomiques d’ Ibiza et Formentera, le "Bullit de peix" ou "Guiso de pescado" est un ragoût à base de poissons de roche comme la rascasse ou le mérou, mais ce met peut aussi être préparé avec un bon poisson, comme la lotte. C’est un plat délicieux, aux saveurs de la mer, qui s'accompagne d'un bon "All i oli" et d'un "Arroz a banda" réalisé avec le fumet du ragoût.

Cette spécialité se sert en 2 temps : D’abord on mange le poisson bouilli avec des pommes de terre, puis, le riz "a banda" cuisiné dans le bouillon du ragoût.

L'accessoire indispensable

Tout d'abord, il faut une bonne marmite ou une cocotte dans laquelle tous les ingrédients nécessaires à cette recette puissent entrer sans problème : nous vous conseillons la "gran cazuela mallorquina", un plat fait en terre cuite qui saura garder toutes les saveurs à la cuisson.

Pour cette recette vous verrez que la majorité des ingrédients sont coupés en petits morceaux pour bien les intégrer dans le plat. Dans le cas de la tomate, on peut même l'ajouter râpée ou coupée sans peau pour une texture plus agréable.

La recette du Bullit de peix pour environ 4 personnes

Les ingrédients

Allez on commence !

Crédit photo : timetomomo.com

Et c'est pas fini...

Crédit photo : rtve.es

Arroz a banda

Youpiii on se fait notre Aïoli !

Crédit photo : thepioneerwoman.com

Ingrédients

Avant de commencer, on s'échauffe les poignets !

Autour du Bullit de peix, vos convives ne resteront pas muet comme des carpes, vague de compliments assurée... ils pourraient même vous faire des yeux de merlan frit ! Bon profit !

La pêche a été pratiquée tout au long de l'histoire par tous les peuples côtiers et les îles Baléares n'ont pas fait exception. À Majorque, c'est une activité ancrée dans l'histoire d'une grande importance sociale et culturelle.

Le calamar de Jules Vernes ne rentre pas dans ma cocotte !

Le calamar de Jules Verne, légende monstrueuse. Crédit photo : rtbf.be

Dans le roman d'aventure Vingt mille lieues sous les mers, le Nautilus croise sur sa route « un monstre horrible, digne de figurer dans les légendes tératologiques", écrit Jules Verne. C’était un calamar de dimensions colossales, mesurant 18m de longueur. Il marchait à reculons avec une extrême vélocité dans la direction du sous-marin.

L'auteur n’a que partiellement exagéré la réalité : Les calamars géants existent réellement! Ils peuvent atteindre 12 à 13 mètres et sont le régal des cachalots, mais rassurez-vous, pour notre savoureuse recette de "Calamars farcits" ou encore "Calamares rellenos de carne", les eaux de l'île nous offrent ce mollusque céphalopode possédant huit bras et deux tentacules bien plus petit que celui du roman d'aventures de Jules Verne : C'est parti, à vos tabliers !!

De vous à moi

La recette pour 6 personnes

Les ingrédients

Pour la farce

Les étapes

Les calamars sont frits et prêts à rejoindre la savoureuse "mer de tomate"

Ces calamars farcis de viande hachée en sauce sont une option exquise pour recevoir des invités. Ils peuvent être accompagnés de riz, de frites maison ou bien de pâtes Burballes utilisées dans notre recette du mois janvier.

"Calamar a la mallorquina" du restaurant la Balanguera à Palma. Un délice !

Bon profit !

Depuis combien de temps résides-tu sur l’île ?

Cela fait un peu moins d’un an que je vis à Majorque et si on veut être précis depuis le mois de septembre 2022.

As-tu une activité professionnelle à Majorque ?

J’ai été fleuriste 26 ans et j’ai une qualification en merchandising. Cela fait 7 ans que je suis créateur designer de mur végétal stabilisés et depuis 2 mois j’apporte mon savoir-faire sur l’île de Majorque. La méthode de stabilisation des végétaux naturels consiste à déshydrater le végétal lentement tout en le réhydratant à base de glycérine, le processus dure entre 2 à 3 mois selon la plante. C’est une société à Valence sur la péninsule qui pratique cette méthode , bien étendu on ne peut pas tout stabilisés . C’est donc mon principal fournisseur, je commande ma matière première et je crée mes murs et autres supports en végétaux stabilisés tout en m’adaptant aux demandes des professionnels et des particuliers. L’avantage de mes créations et qu’elles ne nécessitent ni entretien ni eau, cependant elles restent sensibles à l’humidité et à la lumière directe du soleil mais si tout cela est respecté, les végétaux gardent leur aspect naturel et restent souples au toucher pendant des années.

Pourquoi Majorque ?

Je vivais en Normandie, mon conjoint et moi-même cherchions une ville un peu plus ensoleillée, on a donc déménagé sur le Bassin d'Arcachon.

Nous sommes venus en vacances à Majorque et nous avons trouvé la destination géniale, cependant nous trouvions que nous étions un peu loin de nos familles et amis, de plus la barrière de la langue était présente :  Je ne parle pas encore espagnol contrairement à mon ami.

Au retour de nos vacances, nous avions quand même décidé de revenir à Majorque 2 à 3 fois par an afin de commencer notre repérage qui a duré 5 ans. L’épidémie a repoussé notre venue de 2 ans. Nous avons fait le tour de l’île afin de savoir quelle partie nous plairait le plus pour y vivre. Nous sommes installés à Alcúdia depuis septembre dernier.

Le soleil n’est pas le seul argument de notre expatriation. À Majorque on a tout ! la montagne, la mer et ses criques fabuleuses ainsi que la proximité de la ville. On peut changer d’univers assez rapidement : C’est tout cela qui nous a attiré.

Comment s'est passée ton intégration ? Des surprises ?

Cela a été compliqué pour moi car je ne parle pas du tout l’espagnol mais maintenant ça commence à rentrer un petit peu, de plus je ne connaissais personne. Cependant les commerçants ont été très accueillants avec moi, ils ont pris le temps de me parler et surtout d’être sûrs que je comprenais ce qu’ils me disaient, ils sont très patients.

Concernant le travail, j’ai pris mon courage à 2 mains pour aller prospecter et donner ma carte de visite. La première entreprise était un cabinet d’architecture et il s’avérait que c’était des français. Par la suite ils m’ont fait connaître le CEP, le club des entrepreneurs à Majorque ainsi que l’association PIAF et à partir de ce moment-là, beaucoup de portes se sont ouvertes à moi.

Le fait que mon intégration s’est faite par le biais d’expatriés français m’a beaucoup aidé à communiquer avec les professionnels de Majorque.

Qu'est-ce qu’il te manque de la France ?

La famille et les amis me manquent mais maintenant avec les réseaux sociaux et la technologie on peut communiquer facilement. La cuisine française me manquait au début mais maintenant ça va mieux.

Que regrettes tu le moins de ton pays d'origine ?

Avant de venir vivre ici on a bien réfléchi, donc pour l’instant je ne regrette rien de la France.

Le plus de Majorque pour toi ?

Le bien-être ! Cette île m’apporte de la sérénité et de l'apaisement.

Le moins ?

Alors oui, il y a un tout petit moins quand on habite à Majorque. Comme partout il y a des couloirs aériens, il faut donc faire attention à cela si on y est sensible. Lors de nos 5 années de prospection sur l’île cela a été l’un de nos critères de sélection. L’avantage est qu’en basse saisons les avions sont beaucoup moins présents.

Ton coup de cœur à Majorque ?

La cala Mitjana ! C’était ma première crique, j’ai été émerveillé par cet endroit, c’était au mois d’août mais il n’y avait pas grand monde : Le fait de marcher pour y accéder dissuade peut-être certaine personnes, mais pas moi. Je pense que je vais encore avoir d’autres coup de cœur !

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Pour dire la vérité je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter ses 2 spécialités, mais promis je vais y remédier rapidement.

Ton endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Sa Gavina, un beach club à Alcúdia. J’ai découvert cet endroit par hasard en me promenant sur le port d’ Alcúdia. La décoration est raffinée, la musique est de type lounge, l’accueil est chaleureux, on peut boire un verre et même y manger. Rapport qualité prix, je recommande. J’ai toujours passé de bon moments avec amis et famille pendant les vacances. Il faut juste savoir que cet établissement est saisonnier : Prochaine ouverture en mars ou avril.

Randonnée ou Beach club ?

J’aime beaucoup la nature non seulement pour m’y promener mais aussi pour y vivre. Je me sens bien, détendu dans la montagne ou encore en forêt. Je n’aime pas la foule. J’apprécie aussi les plages sauvages que Majorque offre.

Palma ou Campagne ?

Assurément la campagne car je ne souhaite pas vivre dans une grande ville et Palma en est une. J’aime aller à Palma pour visiter la ville et son histoire, faire du shopping, aller au restaurant ou encore boire un verre en terrasse. En Normandie je vivais déjà à la campagne et quand je disais que j’ai vécu à Bordeaux, c’était à l’extérieur de la ville. Mon attrait pour la campagne date depuis un bout de temps. J’ai besoin de voir un point de vue, c’est-à-dire que la présence de bâtiments hauts me gêne visuellement, j’aime voir l’horizon !

Un mot ou deux pour définir Majorque

Exclusive

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Chaleureuse

Scannez dès à présent le QR code ci-dessus et retrouvez les créations végétales de Franz sur sa page Instagram ou bien cliquez sur le lien ci-dessous :

https://instagram.com/franz_de_palma?igshid=YmMyMTA2M2Y=

Les pépites de Majorque dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des infos sur les pépites de Majorque !

Je suis...*

Les pépites de Majorque dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des infos sur les pépites de Majorque !

Je suis...*

map-marker linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram