Guide Expat 

Des expats à Majorque

Véronique et Pascal, Nouveaux venus sur l'île.

Ce 5 juillet 2018, lors de l’apéro Piaf au Bistro de Paris, nouvel établissement de Santa Catalina, nous avons rencontré Véronique et Pascal, Récemment installés sur notre île en provenance du Maroc. Ils organisent du 21 au 23 juillet une expo-vente d’objets de décoration où ils espèrent nous revoir tous! En attendant, ils ont accepté de répondre à nos questions.

 Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

Nous résidons à Majorque depuis le mois de mai 2018.

Avez-vous une activité professionnelle à Majorque?

Bien sûr décorateur paysagiste et vente éphémère d’objets et décoration méditerranéenne.

Pourquoi Majorque ?

Notre fille Marion vit ici depuis deux ans et nous sommes tombés sous le charme de Majorque lors de nos fréquents séjours.

Comment s’est passée votre intégration ? Des surprises ?

Nous avons les bons contacts dès notre arrivée par la famille mais aussi par la Piaf qui nous a réellement très bien accueillis

Qu’est-ce qui vous manque de la France ou autre pays d’origine ?

Cela fait plus de 30 ans que nous avons quitté la France : la famille voyage grâce à nos expatriations.

Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

La morosité ambiante et le mécontentement permanent de certains.

Le plus de Majorque pour vous ? (réponse soleil interdite!)

Beauté de l’île et sa nature sauvage et quiétude de vie !

Le moins ?

Un tourisme dans certaines villes qui ne correspond pas à l’image de l’île.

Votre coup de cœur à Majorque ?

Santa Catalina, la végétation sauvage, les falaises et le grand bleu.

Votre endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Pas assez de temps libre encore pour répondre !

Randonnée ou Beach club ?

Randonnée bien sûr ! rêve de pratiquer régulièrement et découvrir la Serra de Tramuntana et les parcs naturels.

Palma ou Campagne ?

Nous aimons les deux

Un mot ou deux pour définir Majorque

Nature et criques

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Efficacité, gentillesse

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close