Guide Expat 

Un expat à Majorque : Juliette, 2º génération

Êtes-vous née sur l’île ?

Oui, Je suis née à Palma de Majorque

Quelles sont vos origines ?

Ma mère est française et mon père anglais.

Quel a été votre parcours à Majorque ?

J’ai toujours vécu à Majorque. J’ai réalisé tout mon parcours scolaire ici au Lycée Français de Palma. Après l’obtention de mon baccalauréat en 2017, j’ai pris une année sabbatique pour voyager et travailler comme hôtesse dans l’évènementiel.  C’est donc en septembre que je pars de l’île pour commencer l’université en Angleterre.

Comment vivez-vous ce mélange de cultures (France, Angleterre, Espagne) ?

Je le vis très bien, j’ai grandi dans ce mélange de cultures et cela m’a permis de pouvoir m’adapter plus facilement à certaines situations et d’être plus ouverte et tolérante. Et puis, Majorque est une île principalement touristique et la diversité culturelle est omniprésente.

Qu’est-ce qui vous manque de la France ou autre pays d’origine ?

La famille ! Je suis un peu éloignée de tous, seule ma mère vit à Majorque, et ils me manquent beaucoup !

Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

Pour la France et l’Angleterre, je dirais surtout le mauvais temps ! Mais j’aime m’y rendre pour retrouver la sensation d’espace, au bout d’un certain temps Majorque devient très petite !

Le plus de Majorque pour vous ? (réponse soleil interdite !)

J’adore la culture qu’on retrouve à Majorque ! Tout le monde est très accueillant et on se sent comme chez soi directement.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Définitivement Pan ambo li !

Votre endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Hôtel Brondo, super ambiance !

Randonnée ou Beach club ?

Ça dépend des jours ! S’il fait trop chaud Beach club, et sinon randonnée !

Palma ou Campagne ?

Campagne Campagne !!!

Un mot ou deux pour définir Majorque

Une île pleine de merveilles !

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Un bon moyen de rencontrer des francophones, pour moi qui me partage entre les anglais, les espagnols et les français! Et j’ai entendu dire qu’ils avaient des projets pour les jeunes expats, c’est une super idée !

 

 

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Check Also

Close
Close
Close