Guide Expat 

Des expats à Majorque: Carole et Jacques

Encore un Apéro Piaf réussi ! Ce jeudi 17 mai nous étions près de 80 convives réunis dans le restaurant de Fred Gillet, La Cueva del Buey où il nous a offert un assortiment de tapas à la française absolument divin !!! Une sélection de bons vins, des habitués et des nouveaux venus, une soirée qui s’est achevée bien tard ! Nous y avons rencontré Carole et Jacques, un sympathique couple Breton ayant encore un pied en France mais tombés amoureux de Majorque.

 

Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

Nous résidons à Majorque depuis 7 ans à temps partiel.

Avez-vous une activité professionnelle à Majorque ?

Nous n’avons pas d’activités à Majorque, mais toujours en France.

Pourquoi Majorque ?

Pour ses côtes accidentées et sauvages, ses plages. Les bretons aiment la mer, avec le soleil en plus, bonus!

 Comment s’est passée votre intégration ? Des surprises ?

Globalement tout s’est bien passé, nous avons rencontré dès notre arrivée des personnes de toutes nationalités très ouvertes et généreuses qui nous ont bien aidé,  » solidarité expat ».

Qu’est-ce qui vous manque de la France ou autre pays d’origine ?

La famille et les amis

Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

La grisaille et la vie chère !

Le plus de Majorque pour vous ? (Réponse soleil interdite !)

Zénitude et Art de vivre.

Le moins ?

Trop permissive sur les abus d’un certain tourisme non respectueux.

Votre coup de cœur à Majorque ?

Palma, la ville historique avec ses petites rues et son architecture  St Elm et Pollença.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

Étant très gourmands, nous aimons autant les tapas que les plats traditionnels.

Votre endroit préféré pour prendre un verre entre amis ?

Le Tango Bar qui se trouve à Platja de Palma. C’est un bar tout simple tenu par des espagnols avec qui nous avons sympathisé , nous les connaissons depuis notre arrivée , il est fréquenté par des habitués et des cyclistes.

Randonnée ou Beach club ?

La randonnée ! Nous aimons particulièrement nous balader le long du Port de Pollença, ce n’est pas trop long, il n’y a pas trop de monde et les vues sont super jolies.

Palma ou Campagne ?

Les deux ont du charme

Un mot ou deux pour définir Majorque.

Echappée Belle !

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Excellente initiative , implication , convivialité !

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close