Présence francophone

Clément Grenier, footballeur au RCD Mallorca

À 31 ans, le footballeur français Clément Grenier a rejoint le club majorquin en mars 2022 : Rencontre avec un homme ambitieux et heureux d’être à Majorque.

Dray & Partners
4.9/5 - (9 votes)

Bonjour Clément, à quel âge as-tu commencé à jouer au football ?

J’ai commencé très jeune, à l’âge de 3 ans et demi à Annonay en Ardèche car mon papa était l’entraineur de l’équipe des débutants du club et mon frère, âgé de 2 ans de plus que moi, y jouait déjà.

Pourquoi le football et pas un autre sport ?

Le football a toujours été une histoire de famille, mon papa jouait au foot, ma maman adorait le foot. C’était une passion dans notre famille, cela s’est donc fait naturellement. Mes parents m’emmenaient très souvent avec eux lors des matchs, mais ma curiosité m’a amené à pratiquer d’autres sports durant ma jeunesse comme le tennis et surtout des sports collectifs comme le basketball et le handball.

Qu’est-ce qui t’as motivé à intégrer le RCD Mallorca ?

J’ai rejoint le RCD Mallorca à un moment où je m’y attendais le moins car j’étais dans une période un peu délicate professionnellement en France, je n’avais plus de contrat. Un joueur du RCD Mallorca s’est blessé, le club m’a contacté et je n’ai pas hésité une seconde à accepter cette proposition car je voulais découvrir un nouveau championnat en Espagne, celui de la Liga.

Je suis doublement chanceux car je joue et je vis à présent sur une île fabuleuse. Le métier de footballeur est rempli de belles surprises !

Auparavant connaissais-tu Majorque ?

Pas du tout ! La première fois que je suis venu à Majorque c’était au mois de mars dernier pour signer mon contrat. Des îles Baléares, je connaissais uniquement Ibiza et Formentera.

Qu’est-ce qui t’as agréablement surpris à Majorque ?

Tellement de chose ! Très rapidement, je suis tombé amoureux de Majorque, un peu comme un coup de foudre. Lorsque que j’avais ma famille et mes amis au téléphone, je leurs disais que cette île était fabuleuse et en plus, à moins de 1H30 de Lyon, notre ville d’origine.

Au-delà du beau temps et de la mer, l’accueil des locaux m’a agréablement surpris. Je trouve que Majorque est très sécurisante pour ma femme et mes enfants. Cette île magnifique, possède des endroits fabuleux à découvrir, chaque partie est différente au niveau de sa nature, de ses paysages et tout est accessible rapidement. Vous pouvez vous retrouver en ville, à la montagne ou à la mer en très peu de temps.

Comment as-tu trouvé l’accueil sur l’île ?

J’ai reçu de la part du RCD Mallorca et des majorquins rencontrés au début de mon aventure, un accueil chaleureux et bienveillant. Cela a beaucoup participé à mon coup de cœur pour cette île.

Comment s’est passée ton intégration ?

Dans mon métier, j’ai la chance de pouvoir rencontrer rapidement des personnes vivant ici depuis longtemps, ce qui peut faciliter l’intégration. Nous sommes entre 25 et 30 joueurs au club, j’ai donc bien été entouré par mes coéquipiers. Je suis arrivé seul à Majorque, ma femme est mes enfants m’ont rejoint quelques mois plus tard, mais je me suis vite senti intégré. En tant que joueur au RCD Mallorca, nous avons un accompagnement que ce soit pour le logement ou bien pour l’intégration de nos familles à leur arrivée.

Mon intégration s’est faite aussi par le biais de la PIAF. Un français m’a contacté pour me parler de cette association et c’est à ce moment-là que j’ai rencontré Freddy Calligaris, le fondateur, qui m’a présenté des français expatriés à Majorque. On peut dire que j’ai eu une  belle intégration grâce à tout cela.

Qu’est-ce qui te manque de la France ?

Ma famille me manque et mes amis aussi, mais nous avons la chance d’avoir des vols directs à destination et en provenance de Majorque toute l’année ce qui permet de recevoir et d’aller rendre visite, quand on a un peu le temps bien entendu. À part cela, il ne me manque pas grand-chose, j’ai trouvé un endroit où je me sens très bien.

Y a-t-il un point négatif pour toi à Majorque ?

Sincèrement ? Pas encore trouvé ! Cela vient peut-être du fait que je vis ici depuis moins de six mois ? Je ne sais pas. Aujourd’hui ma femme et mes enfants sont très heureux ici et leur bonheur compte énormément pour moi.

Ton endroit préféré pour boire un verre ?

Ma famille et moi apprécions beaucoup Puerto Portals pour boire un verre ou même dîner. Le cadre s’y prête vraiment pour une petite balade tout comme au centre-ville de Palma. Nous sommes récemment installés à Majorque et nous sommes encore dans la découverte. Aujourd’hui, je pourrais dire que nous apprécions Sóller ou encore Valldemossa, mais je compte sur tout le monde pour me filer des bonnes adresses.

Es-tu plutôt randonnée ou beach club ?

Je suis plutôt Beach Club et ma femme aussi ! Cela nous permet de passer du temps avec les enfants dans un endroit agréable.

Es-tu plutôt Palma ou campagne ?

Je suis plutôt ville, donc Palma.

Un mot ou deux pour définir la PIAF ?

Une relation sincère et honnête, un accueil et une aide spectaculaire.

J’ai déjà été expatrié et je n’ai jamais vu d’association de ce type-là, qui vous aide bénévolement et avec générosité. Cela a été encore une belle surprise à Majorque. J’ai rencontré beaucoup de personnes et je découvre beaucoup d’endroits sympathiques grâce à la PIAF. Lorsque j’ai un doute concernant une info, je me rends sur le site et je trouve très souvent les réponses à mes questions. C’est un guide d’une grande utilité.

Un mot ou deux pour définir Majorque ?

C’est difficile en 1 mot ou 2…  Un endroit où l’on se sent bien et où l’on peut vivre tranquillement.

Merouane Rezzouk

C’est en 2021 que L’île de Majorque m’a accueilli à bras ouverts. J’ai tout de suite été séduit par ses paysages merveilleux et la gentillesse ​des majorquins. Vivre au quotidien ​là où, mer, montagne, campagne et ville sont facilement accessibles est un privilège ​que je savoure chaque jour. Mon parcours professionnel ​est depuis toujours une succession de belles rencontres et d'expériences multiples. Je dois sûrement cela à ma perpétuelle envie de « cultiver la vie » ! ​J'ai approché le monde de la mode, de l'immobilier, du sport et de la restauration, une prédisposition familiale qui m'a amené à gérer un établissement dans le sud de la France. Passionné par le monde audiovisuel, j’ai ​eu la chance de travailler en télé et à la radio et de me former au journalisme. Ainsi ​aujourd’hui, ​je ne manque pas une occasion de continuer à découvrir les richesses de Majorque pour les partager avec vous sur la Piaf.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page