Présence francophone

Une expat à Majorque : Françoise

1-Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

Il y a 5 ans j achetais une maison avec mon mari et mes deux enfants, dans la campagne de
Manacor, heureux hasard ; depuis, je vivais un pied à Majorque et un pied en Belgique en
attendant que mes enfants finissent leurs études ; Enfin, depuis le mois de mai de cette année
j’ai fêté mon billet de « non-retour » !

2-Avez-vous une activité professionnelle à Majorque ?

Je lance mon activité en ce moment, c’est une société de services immobiliers et services de
conciergerie : AZ Immo Invest et AZ Concierge Mallorca , pour être au service de l’acheteur, je
réalise de A à Z son projet immo et Invest et après l’achat, je m’occupe de sa maison s’il le
souhaite.

3-Comment s’est passée votre insertion professionnelle ?

J’ai commencé à travailler pour une agence immobilière de ma région où j’ai pu faire mon
expérience comme commerciale.

Forte de cet apprentissage, j’ai choisi de travailler en solo au service de l’acheteur et non pas
au service du vendeur…

Avec l’aide de mes enfants et mon mari, j’ai monté ma petite société très confiante dans son futur car les gens souhaitant s’installer ou investir à Majorque ont besoin d’un accompagnement pour la réalisation de leur souhaits quand ils ne connaissent pas le marché immobilier et celui de l’investissement et aussi car mes services ne coûtent rien.

J’ai rencontré des gérant(e)s d’agences immobilières formidables avec qui aujourd’hui je collabore pour trouver les opportunités immobilières que mes clients me demandent de chercher pour eux.

Aussi mon carnet d’adresse est maintenant bien rempli avec des travailleurs qualifiés, je peux offrir des services de gestion et conciergerie pour que les propriétaires dorment sur leurs deux oreilles dans leurs pays et quand ils arrivent à Majorque ils ne doivent s’occuper de rien pour l’intendance de leur maison.

En résumé, mon intégration professionnelle se passe très bien.

4- Pourquoi Majorque ?

Je cherchais depuis longtemps à nous installer dans le sud de la France mais avec notre budget, nous étions chaque fois à  au moins 100km de la mer dans des régions mortes en hiver. Ce n’était pas possible pour nous. Mon ami a acheté une maison à Andratx, il y a 5 ans et m’a dit : « Viens voir, ici, c’est encore possible ! ».

Je suis venue et j’ai eu le coup de foudre immédiatement pour Majorque. 3 mois plus tard, nous avions le coup de foudre pour notre maison, dans notre budget à 15 km de la mer, 2 km de Manacor, ville qui continue à vivre l’hiver, comme je l’avais rêvé.

Nous avons signé le contrat de réserve 3 jours plus tard et mon rêve s’est réalisé. Magique !

5-Comment s’est passée votre intégration ? Des surprises ?

Mon mari était très angoissé à cause de l’humidité, des moustiques, de la chaleur, de l’intégration. Et au final que de bonnes surprises, plus d’angoisse. Il est heureux de vivre à Majorque.

Dès que nous avons appris l’Espagnol, notre intégration a été très rapide. Les Majorquins étaient très contents que nous fassions l’effort de parler leur langue. Pour nous, cela va de soi. En septembre, je commence les cours de Catalan et Majorquin.

6- Qu’est-ce qui vous manque de la France ou autre pays d’origine ?

Rien. Mes enfants, amis et parents me rendent visite régulièrement. Je ne verrais pas plus mes enfants si j’étais à Bruxelles. Et je rentre une semaine tous les deux mois. En 5h, je suis à Bruxelles.

Je souhaite seulement que dans un an, mon affaire se porte suffisamment bien pour que mon mari puisse arrêter son travail à Bruxelles et puisse travailler avec moi, ici, à Majorque C’est la suite que j’espère de notre aventure. Pour l’instant, son salaire fixe à Bruxelles nous assure une certaine sécurité.

7-Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

Le manque de lumière, vivre 9 mois par an à l’intérieur.

8-Le plus de Majorque pour vous ? (réponse soleil interdite!)

La richesse des relations avec les gens, la bienveillance générale, le sourire de tout le monde, la joie de vivre, personne ne se plaint.

Ici, je me sens « être », j’ai une identité, je ne suis pas une anonyme parmi d’autres, j’existe ! Mes voisins m’apportent fruits et légumes , je leur apporte des confitures, des œufs, de la compagnie. Que du bonheur !

9-Le moins ?

Difficile question, je réfléchis. Je sais .. Magaluf, la station balnéaire située à Calvia.

10-Votre coup de cœur à Majorque ?

Difficile, beaucoup de coups de coeur : Les fêtes de la San Antoni en janvier à Manacor,

11-Pan amb oli ou Arroz brut ?

Le Pa amb oli.

12- Votre endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Au Flamingo, à Porto Cristo, avec une vue formidable.

13- Randonnée ou Beach club ?

Tout dépend de la saison, randonnée sauf juin, juillet et août . Ces mois sont plutôt Beach Club.

14- Palma ou Campagne ?

Campagne sans hésitation. Je suis venue une fois à Palma en 4 mois et parce que je n’avais pas le choix. Quand vous êtes habitué au calme, aux grillons, aux chants des oiseaux et des coqs, difficile de se retrouver après dans de grandes agglomérations.

Manacor a la bonne taille, petite ville où il ne manque rien socialement, culturellement et sportivement. Pourquoi irais-je à Palma ?

15- Un mot ou deux pour définir Majorque

Internationale, Tout en Un

16- Un mot ou deux pour définir la PIAF

Un fil rouge à suivre !

Tags

Rédaction PIAF

La Plateforme d’Information et d’Accompagnement des Francophones a pour objectif de devenir, par le biais de son site piafmajorque.es, le nouveau point de rendez-vous en ligne des francophones expatriés sur l’île ou souhaitant s’y installer. Le site contient un Carnet d’Adresses où sont répertoriées les entreprises francophones qui se trouvent à Majorque.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.