Présence francophone

Une Expat à Majorque : Saskia

Une rencontre improbable durant notre dernier apéro Piaf au restaurant Paco y Begonia en mars 2019. Saskia apprécie d’autant plus Majorque, qu’elle passe plusieurs mois de l’année à l’une des extrémités de notre planète !

Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

J’habite à Palma depuis Février 2012, on et off.

Avez-vous une activité professionnelle à Majorque ?

Non, Majorque est ma base, je travaille la plus grande partie de l’année sur des bateaux touristiques qui vont en Arctique et Antarctique.

Pourquoi Majorque ?

Pur hasard, je suis venu ici travailler deux mois avec des amis, je revenais de l’Arctique et je crois que le soleil m’a rappelé mon île (La Réunion) et m’a gentiment réchauffé les os ! Alors j’ai commencé à regarder à droite à gauche pour un petit chez moi, et voilà je me suis lancée.

Comment s’est passée votre intégration ? Des surprises ?

L’intégration s’est passée très doucement, la plupart du temps je ne suis pas sur l’île à cause de mon travail et quand je rentrais je passais mon temps à la maison pour la retaper. C’est allé mieux à partir du moment où je me suis inscrite à un club pour faire des balades et aussi quand je suis allée au rendez-vous « language exchange» de Meetup pour apprendre l’espagnol.

Qu’est-ce qui vous manque de la France ou autre pays d’origine ?

La famille et les amis, mon île aussi car elle est très belle…mais j’y retourne de temps en temps !

Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

Les fous du volant !

Le plus de Majorque pour vous ?

Le fait que l’île soit bien désservie par les avions pour toutes destinations. C’est bien pratique, et la France est juste à côté !

Le moins ?

Les discothèques et bars qui recrachent la nuit leur clients plutôt bien ronds qui gueulent toute la nuit et pissent sur les murs et plantes de mon quartier !

Votre coup de cœur à Majorque ?

Cala Figuera c’est trop mignon.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

La sopa Mallorquina au restaurant Orient à Orient.

Votre endroit préféré pour prendre un verre avec les amis ?

Oups, plutôt dur comme question car je ne sors pas souvent. Hummmm, alors les murs de la cathédrale 1h avant le coucher du soleil, tu emmènes ta bouteille et ton apéro (désolée, je suis plutôt du genre pique-nique !).

Randonnée ou Beach club ?

Randonnée, l’île est trop belle !

Palma ou Campagne ?

Les deux sont intéressants.

Un mot ou deux pour définir Majorque

Une île superbe ou l’on se sent bien et en sécurité.

Un mot ou deux pour définir la PIAF

Je viens juste de découvrir, mais le site m’a l’air bien pratique et bien fait, merci !

Une Expat à Majorque : Saskia
5 (100%) 3 votes

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close