Présence francophone

Expats à Majorque : Floriane et Stéphane

Dray & Partners
4.9/5 - (7 votes)

Depuis combien de temps résidez-vous sur l’île ?

Depuis 3 ans, date d’anniversaire  le 14 mars 2019 ! Mais nous sommes fans depuis plus de 10 ans avec de nombreux séjours chaque année pour des week-ends  prolongés ou des vacances bien méritées. 

Avez-vous une activité professionnelle à Majorque ?

Nous sommes les heureux propriétaires de la boutique LES FILLES AU SOLEIL, une boutique de mode féminine en plein coeur de Palma, loin des stéréotypes des grandes enseignes, nous habillons avec un conseil avisé les femmes de toute génération et pour tous les portefeuilles .Avec des looks romantiques, élégants, casual, bohème et rock chic. Nous vous accueillons toujours avec 100%de sourire et décontraction ! 

Pourquoi Majorque ?

Surtout Majorque et nul part ailleurs qu’ici 😀. Avant tout c’est une belle rencontre avec cette île où mes parents ont fait leur voyage de noces, il y a plus de 50 ans. Parce que c’est un feeling, une impression que c’est ici que nous devons être et que nous y avons notre place. Une île riche en diversité culturelle, en paysages, une île accueillante, bienveillante, colorée et joyeuse. 

Comment s’est passée votre intégration ? Des surprises ?

Que de belles surprises ! De belles rencontres, des démarches pour s’y installer tant en perso que pro, facilitées par des gens compréhensifs car habitués à travailler avec des étrangers. 

Qu’est-ce qui vous manque de la France ?

Bien sûr la famille et les amis, même si nous prenons grand plaisir à les recevoir et leur faire profiter de Majorque. Allez, peut-être une crêpe bretonne face aux embruns de l’atlantique…

Que regrettez-vous le moins de votre pays d’origine ?

Le climat sans nul doute, et ces jours de pluie qui sont sans fin. Et sans parler du temps, un climat de plus en plus anxiogène de la part des français. 

Le plus de Majorque pour vous ?

Son climat, sa proximité avec la France pour garder le contact, la diversité, la douceur de vivre, la bienveillance … Avoir l’impression de vivre au quotidien en vacances. 

Le moins ?

Les prix de l’immobilier et sinon on s’en reparle dans quelques années !

Votre coup de cœur à Majorque ?

Plutôt des battements de cœur : Playa de muro, l’ascension du château d’Alaró, le village de Fornalutx.

Pan amb oli ou Arroz brut ?

 Arroz brut pour ses saveurs.  

Votre endroit préféré pour prendre un verre ?

Tellement de lieux, de circonstances et de moments dans la journée pour en choisir un. Si on reste à Palma : Pour un esprit festif et déguster de bons cocktails, l’’AGABAR,  pour un apéro rooftop, Le CUBA, pour un coucher de soleil le 49 STEPS. Mais la liste serait longue pour donner de bons plans sur toute l’île. 

Randonnée ou Beach club ?

Facile, randonnée l’hiver et beach club l’été ! 

Palma ou campagne ?

L’effervescence et l’énergie de Palma la semaine, le repos et les paysages bucoliques de la campagne le week-end. 

Un mot ou deux pour définir la Piaf  

Rencontre, interactions, sympathique.

Un mot pour définir Majorque  

« On ira tous au paradis », mais nous y sommes déjà !

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page