Vie courante

Le plus du LFiP : Les stages en entreprises

Le Lycée français de Palma est le seul établissement scolaire de Majorque à proposer à ses élèves des stages en entreprises. Une première prise de contact avec le monde professionnel qui s’avère toujours enrichissante.

Dray & Partners
5/5 - (4 votes)

Parfois aussi nommé Séquence d’Observation en Milieu Professionnel, le premier stage que propose le LFiP est obligatoire dans le cadre de la scolarité française. Il est intégré dans le parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel, le parcours Avenir. Il a lieu en classe de 3º, dernière année de collège.

Le LFiP, toujours soucieux de faire plus et mieux, organise aussi un 2º stage en classe de Seconde (première année de lycée). Ce dernier est plutôt destiné à aider le jeune à confirmer ou pas un choix d’orientation.

Nous avons rencontré Pierre Bécognée, professeur au LFiP et responsable de la mise en place de ces stages pour nous en dire plus. Il débute en nous informant que si le LFiP envoie ses élèves en stage, il en reçoit également. Plus spécifiquement des élèves de Lycée professionnel, en BTS ou en maîtrise d’enseignement.

Actuellement 2 jeunes en service civil pour une année font également partie du personnel encadrant. 

Bonjour Pierre, peux-tu nous expliquer en quoi consiste le stage obligatoire de 3º ?

Les stages en entreprises existent dans le système pédagogique français depuis au moins 15 ans maintenant. Nous faisons souvent le constat que certains élèves ne savent pas grand-chose du métier de leurs parents. Tout au plus, ils connaissent le secteur d’activité “Mon père travaille dans le tourisme” ou “Ma mère travaille dans une banque”, mais ils n’ont aucune idée des tâches quotidiennes de ceux-ci.

Ces stages sont donc leur première immersion dans un milieu professionnel au quotidien. Ce sont essentiellement des stages d’observation, même s’ils peuvent accomplir quelques petites tâches qui vont dynamiser leur semaine.

Quelles sont les modalités de ce stage ?

Il s’agit d’un stage de 5 jours qui se déroule normalement au retour des vacances de Noël, début janvier. Beaucoup d’élèves en profitent pour enchaîner leur stage sur leur lieu de vacances. Nous avons cette année des élèves qui l’ont fait en République Dominicaine par exemple !

Ils doivent se rendre chaque jour dans l’entreprise et observer comment se passe une journée. C’est l’occasion de découvrir le monde du travail, partager le quotidien de professionnels et bénéficier d’une expérience concrète.

Est-ce difficile de trouver une entreprise à Majorque ?

Nous avons la chance aux Baléares d’être dans un petit monde cosmopolite et je dois dire que les entrepreneurs sont assez ouverts. La plupart sont surpris mais quand ils voient le sérieux des conventions de stages et de nos élèves, ils sont plutôt satisfaits et n’hésitent pas à répéter l’expérience.

Nos futurs stagiaires doivent rechercher leur stage seuls et ainsi démontrer leur sérieux et leur motivation. C’est un moment important de la démarche. Ils rédigent un CV et une lettre de motivation. Savoir se présenter est une compétence indispensable pour leur avenir.

On ne les laisse pas aller dans l’entreprise d’un membre de leur famille, sauf s’il s’agit d’une grande entreprise et qu’ils ne sont pas dans le même service.

90% trouvent un stage tout seul et nous aidons les 10% restant avec un listing d’entreprises conséquent (à peu près 200).

Une convention obligatoire est signée entre l’établissement et l’entreprise. Elle détaille les conditions d’encadrement et de suivi de l’élève, et garantit les conditions de sécurité, conformément aux dispositions du code du travail. Le stage peut se dérouler en Espagne, en France ou dans un autre pays.

Que se passe-t-il une fois le stage terminé ?

Le stagiaire doit rédiger un rapport de stage. Tout a été bien entendu préparé en amont avec son professeur principal et son professeur de français. Ensuite il devra soutenir ce rapport à l’oral devant un jury de 2 professeurs.

L’épreuve orale est fondamentale. C’est ce qui manquait dans le système éducatif français. En fait, c’est une vraie préparation pour l’épreuve orale du brevet et au-delà du Grand Oral du Baccalauréat.

En quoi consiste l’épreuve orale du brevet ?

Il s’agit de décrire une activité qui a eu lieu durant leur scolarité et qui leur a plu en expliquant les raisons de leur choix. Cette épreuve compte pour autant que le français ou les maths, elle est donc très importante pour la note finale.

Elle doit être en rapport avec l’un des 3 parcours du cycle 4 (5º,4º,3º) : Parcours Citoyenneté, Santé ou Artistique et Culturel. Cela peut être le PSC1 (apprentissage des premiers gestes en cas d’accident) du parcours santé, un de leur favori. Mais aussi une visite culturelle, un voyage scolaire, un livre étudié ou un exposé en Histoire.

Parle-moi de ce stage de Seconde que vous avez créé ?

Pour ce stage, spécifique à notre établissement, le projet est plus ciblé sur un métier à découvrir. Ce sont également 5 jours, la 3º semaine de juin. Nous encourageons nos élèves à choisir un milieu professionnel qui les attire pour leur future carrière, partir à la découverte d’un métier ou d’un milieu professionnel concret.

Cela peut avoir une grande importance, renforcer leur choix pour certains ou au contraire les amener à s’orienter vers une autre voie car ils ont parfois de fausses idées sur un métier et peuvent ainsi le démystifier.

 Quel bilan fais-tu de l’importance et de la valeur de ces stages ?

Généralement, sur les 2 stages, l’expérience est positive. Il est très rare d’avoir un élève qui n’a pas aimé son stage. Même si tous n’ont pas passé un bon moment, ils apprennent beaucoup de choses sur eux-mêmes et ressortent avec plus d’assurance.

Bien sûr, il y a des peurs et des appréhensions au départ, c’est pourquoi il y a toujours une réunion avec les parents où nous leur demandons d’intervenir un minimum.

C’est forcément l’occasion pour les élèves de gagner en autonomie et de prendre confiance dans un nouvel environnement et nous sommes fiers au LFiP de pouvoir accompagner nos élèves dans cette expérience unique.

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page