Arriver à Majorque

Auriane et Hugo, 2 touristes à Majorque

IPS Inmo Majorque
5/5 - (4 votes)

Hugo et Auriane, 21 ans sont originaires de Paris et résident au Luxembourg. L’ un est étudiants en Business Management et l’autre en Sciences Politiques. Ils ont organisé leur voyage d’une semaine fin septembre,  un peu en dernière minute.

Pourquoi avoir choisi Majorque ? Connaissiez-vous l’île avant de venir ?

Si nous avons choisi Majorque, c’est notamment grâce au prix des vols (35€ aller-retour), en tant qu’étudiants, c’est un aspect non négligeable. Partir sur une île pour le même prix qu’un Paris-Lille, on ne pouvait pas rêver mieux ! Nous n’étions jamais allés à Majorque auparavant, mais en avions entendu parler par d’autres amis, qui disaient s’y être beaucoup plu.

Comment avez-vous trouvé les infos pertinentes pour organiser votre séjour avant votre départ ?

Nous n’avions pas spécifiquement préparé notre séjour avant notre départ, mis à part peut-être les nuits en hôtel, airbnb ou chez des amis. Cependant nous avions regardé quelques vidéos YouTube un peu cliché ; « 7 plus beaux lieux à voir à Palma de Majorque » par exemple, ce qui nous a tout de même vraiment donné envie de partir et de voir certains de ces endroits.

Quel type d’hébergement avez-vous choisi lors de votre séjour ?

Le soir de l’arrivée sur l’île, nous avions réservé une chambre d’hôtel près de la plage et de l’aéroport, avec soi-disant « vue sur la mer », mais la chambre se situait dans l’autre sens, un peu déçus, de plus que les photos rendaient mieux qu’en vrai.

Les 3 soirs suivants, nous avons eu la chance d’être hébergés près de Palma par des amis d’amis, Marie-Christine et Henri. Une superbe rencontre et un super lieu de repos pour lequel nous les remercions infiniment.

Puis nous avions réservé une petite caravane aménagée sur Airbnb, pour laquelle nous avons eu un gros coup de cœur, à distance, et sur place ! Un peu difficile d’accès et située au milieu de nulle part, c’était le lieu idéal pour se ressourcer et changer un peu nos habitudes avec douches froides et toilettes sèches dehors !

Pour 40€ la nuit, absolument pas déçus, malgré les quelques frayeurs la nuit étant donné le manque de lumière dans cette zone !

Comment avez-vous trouvé l’accueil sur l’île ?

Les habitants de l’île ne nous ont posé aucun problème (à part peut-être un garagiste qui ne trouvait pas notre voiture lors d’une panne et qui parlait uniquement espagnol), nous ne sommes pas trop rentrés en contact avec eux. Quant aux professionnels, le personnel d’accueil de notre hôtel la première nuit était très agréable.

 Cependant, nous avons été déçus par le service touristique à Palma. Tombés sur un petit office de tourisme dans le centre, une personne peu accueillante, qui nous recommandait uniquement de scanner un QR code pour avoir carte et lieux à voir. Aucune aide de sa part et très désagréable.

Qu’est-ce qui vous a agréablement surpris à Majorque ?

Voir les photos des paysages magnifiques de Majorque c’est quelque chose; mais on ne peut qu’être surpris de les voir en vrai: le cadeau de dame nature est absolument splendide !

Nous avons particulièrement apprécié les nombreux points de vue en altitude offerts par les miradors, notamment dans la région de Serra de Tramuntana entre montagne et mer à perte de vue.

Un autre aspect que nous avons apprécié, c’est la nourriture. Les tapas sont, pour ceux qui n’en mangent pas souvent, une surprise gustative dont on ne peut se plaindre.

Finalement votre séjour a été plutôt farniente, culturel, gastronomique ou sportif ?

Pour notre séjour, nous avions loué une voiture afin de nous déplacer. Cela nous a permis de découvrir un peu tous les coins de l’île. Nous avons visité plusieurs villes, Palma, Valldemossa, Sóller, Pollenca, Porreres, Binissalem, Manacor.

Nous avons également visité la chartreuse de Valldemossa où ont séjourné George Sand et Frédéric Chopin et les Coves del Drach, visites que nous avons particulièrement appréciées. Coup de coeur également pour les couchers de soleil au Phare de Cabo Gros à Sóller et au Mirador d’es Collomer.

Évidemment, nous n’avons jamais manqué les pauses plages et restaurants.

Cependant un peu déçus de trouver parfois uniquement des pâtes et des pizzas sur les cartes des restaurants.

Quel sera votre plus beau souvenir de Majorque ?

La route Ma-10 sur l’ouest de l’île, qui remonte d’Esporles pour arriver à Pollença. Cette route sinueuse entre les montagnes, nous a offert de merveilleux paysages et passages dans les villages.

Nous conseillerions Majorque comme destination de vacances. Une île qui peut convenir à toutes les envies et à tous les rythmes: entre repos, visites et superbes paysages. Nous espérons revenir afin de revoir nos amis, manger encore plus de tapas et découvrir d’autres coins!!

Impossible de contourner les questions concernant la gestion de la crise sanitaire

●      Où et comment vous êtes-vous informé concernant les mesures sanitaires en vigueur à Majorque ?

Nous avons principalement regardé les mesures nécessaires pour prendre l’avion. Nous ne nous sommes pas trop renseignés pour le reste.

●      Quel est votre avis sur les contrôles sanitaires à votre arrivée ?

Nous avons été contrôlés à l’arrivée et au départ. Passe sanitaire et formulaire d’entrée sur le territoire, comme ce qui avait été indiqué.

●      Dans l’ensemble, avez-vous trouvé l’île sûre par rapport au Covid-19 ?

Oui, pas de stress particulier à ce niveau-là.

Dans quelle mesure la Piaf vous a été utile pour votre séjour ? Une idée pour nous améliorer ?

 Nous avions parcouru le site avant de partir. Mais compte tenu de la quantité d’informations et d’articles, il était un peu difficile de se repérer; sachant que nous ne voulions pas prévoir et organiser notre semaine.

Cependant, La Piaf nous a été très utile pendant le séjour. Nous avons trouvé de bons articles et conseils dans chaque ville que nous avons visitée. Cela nous a permis de compléter nos promenades et visites sur place. Merci!

Vous venez en fin de saison estivale, pourquoi ce choix et quels en sont les avantages selon vous ?

Aillant actuellement un emploi, je ne pouvais poser des vacances avant et Hugo n’avait pas encore fait sa rentrée académique. Le prix des billets nous ont convaincu !

Il n’y avait pas trop de touristes et de monde sur les routes !

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page