Plages

Les Calas de Betlem à Majorque

De belles calanques sauvages et cachées.

IPS Inmo Majorque

Les merveilleuses « Calas de Betlem » sont des petites calanques préservées, de sable fin et de rochers qui bordent la côte du village tranquille de Betlem, dans la région d’Artá, au nord-est de Majorque, aux pieds du Parc Naturel de la Péninsule du Llevant.

Cette zone du littoral entre “Cala Na Clara” et le “Caló des Corb Marí” est formée par de nombreuses petites criques vierges, peu fréquentées et très calmes qui offrent de fabuleux paysages sauvages loin du tourisme de masse et qui valent vraiment le détour.

Cala Na Clara ou Na Clara

Cala Na Clara ou simplement Na Clara est une crique vierge aux eaux incroyablement cristallines et translucides (d’où son nom). Elle est considérée par beaucoup comme une des plus belles calanques de Majorque pour sa beauté sauvage.

Nous vous conseillons d’arriver tôt, car c’est dans la lumière du matin que la couleur de l’eau est la plus belle, la plus transparente et les jours où la mer est calme, Na Clara semble être une immense piscine naturelle d’eau turquoise.

Vous découvrirez 2 zones de baignade, toutes deux de rochers, curieusement le nom original de la crique est « Arenalet de Na Clara » (petite plage de sable de Na Clara), mais au fil des années et de plusieurs tempêtes, le sable a dsiparu.

La mer est en pente douce, vous pouvez parcourir des dizaines de mètres sans perdre pied et même si les premiers mètres sont en galets, ensuite le fond devient du sable fin, ce qui maintient la belle couleur des eaux.

L’enclave naturelle dans laquelle se trouve la crique est vraiment idyllique entourée du Cap Ferrutx à droite et du Cap d’Es Pinar, à gauche, elle offre une vue magnifique sur la baie d’Alcudiá.

Et si vous attendez le coucher du soleil vous serez sans aucun doute ébloui.

Les eaux translucides de Na Clara (crédit justtwotravel)

A 15 minutes à pied du paradis

Vous atteindrez ce petit paradis en 15 minutes de marche seulement ! Garez-vous sur l’Avenida Colom à Betlem et marchez jusqu’à atteindre le chemin de terre situé plus haut. Dès l’entrée prenez à gauche pour emprunter le sentier étroit qui mène à la crique.

Après quelques minutes de descente, vous atteindrez le Mirador de Caló’s Cans d’où vous contemplerez les splendides vues panoramiques de Na Clara et de ses alentours. Ensuite, suivez soigneusement le chemin jusqu’à atteindre la mer.

Cette dernière partie de la promenade est un peu plus compliquée car le sentier descend à travers les rochers et la pente est assez prononcée.

Cala Camp Vells

Cette très jolie petite crique de galets et de sable, aussi appelée Caló des Cans (calanque des chiens) est de forme circulaire et les tamariniers à quelques mettre du bord de l’eau offrent des zones d’ombre où vous abriter.

Une si jolie crique (crédit discretoencantoviajar)

L’Ermitage de Betlem construit 300 mètres plus haut, domine cette crique paradisiaque située sur l’emplacement de l’ancienne embouchure du Torrent dels Cocons.

Les rochers, le fond de gros galets et de sable abritent la faune et la flore marines préservées du littoral du Parc Naturel du LLevant. Les amateurs de snorkeling se réjouiront sans aucun doute de l’explorer.

Cette plage présente plusieurs particularités comme les « escars » des abris traditionnels pour les bateaux de pêche ou encore les restes d’un poste défensif de la Guerre Civil qui contenaient des mitrailleuses.  

Dans le bosquet tout proche se trouve aussi des vestiges de la préhistoire sur l’île : le « Talayot de Can Pa amb Oli » un nom curieux qui fait référence à un plat traditionnel de la cuisine populaire majorquine : du pain, de l’huile et des tomates frottées dessus.  

Pour accéder à Cala Camp Vells,  à partir d’Artá, prenez la route de Betlem et avant d’arriver au village soyez attentifs car sur votre gauche se trouve le chemin qui vous y amènera.

Cala Canons Banyera Ermitans

Un peu plus loin, sur la côte de Es Canon aux falaises abruptes et découpées se trouve Cala Canons Banyera Ermitans. Tout aussi belle et sauvage que ses voisines, elle alterne aussi les zones de galets et de sable et elle doit son nom aux baignoires naturelles creusées par la mer dans sa zone rocheuse.

Des baignoires naturelles (crédit touristattraction)

A proximité vous pourrez aussi admirer un des sites architecturaux les plus anciens découvert à Majorque : le Sépulcre Mégalithique de S’Aigo Dolça  (L’Eau Douce)  

Cette crique est facile d’accès en voiture mais est fréquentée presque uniquement par les habitants de Betlem qui connaissent le danger en cas de vent car elle est naturellement peu protégée contre de fortes vagues.

Es Caló, la plus secrète

Bon marcheur, partez à la découverte d’une charmante petite crique parmi les plus secrètes et cachées de Majorque ! Pour l’atteindre à l’entrée du chemin de Cala Na Clara prenez plutôt à droite et commencez votre magnifique balade vers Es Caló, à 40 minutes de marche.

En route vers le paradis (crédit justtwotravel)

Le trajet vous paraîtra court à l’ombre d’une belle pinède aux vues spectaculaires sur la mer turquoise et les sommets impressionnants de l’Atalaia Freda de Morei et le Puig de Sa Tudosa qui s’élèvent comme 2 gigantesques tours pour protéger ces lieux uniques de l’île.  

A l’arrivée la beauté de Es Caló, le sentiment de découvrir un site vierge et unique, de s’être perdu dans un environnement naturel incroyablement préservé et d’être pratiquement seul au monde sont une incomparable récompense.

Source disfrutalaplaya.com – playasbaleares.com

Tags

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.