Plages

Top 5 des plages sauvages de Majorque

Marcheurs, aventuriers ou amateurs de nature, ces 5 plages vous séduiront par leur beauté sauvage

IPS INMO ips inmo majorque

Il y a ceux qui ont besoin d’un transat, un parasol, une bonne douche après un bain de mer et une bière fraîche à déguster à la terrasse d’un chiringuito et ceux qui préfèrent mériter une plage et si possible y être tranquille. 

Pour les premiers nous vous conseillons les plages possédant un pavillon bleu, distinction otorguée par la Foundation for Environmental Education (FEE).

Depuis 1987 cette organisation indépendante distribue ou retire les pavillons selon le respect de 4 critères principaux : L’information et l’éducation environnementales, les normes de sécurité, les services et installations et bien évidemment la qualité de l’eau.

Plus de 25 plages possèdent le pavillon bleu à Majorque en 2020.  

Mais revenons à notre top 5 de plages sauvages !

Sélection du Consell de Turisme de Mallorca

Cette année 2020, Le Consell de turisme de Mallorca a redoublé d’efforts pour mettre en valeur les richesses et beauté de l’île, avec en particulier de nombreuses nouvelles vidéos.

En visionnant ces superbes prises de vue, nous avons voulu vous en dire plus sur les 5 magnifiques plages qu’elles vantent.

Son Real

Crédit: playasbaleares.com

Sur la Côte Nord, entre les plages d’Arenal d’en Casat et de Son Serra de Marina, cette plage est située à un peu plus de 10 km à l’Est de Can Picafort.

C’est une plage peu fréquentée et appréciée des nudistes. Elle fait partie des plages sélectionnées par l’école espagnole de marche nordique comme une des meilleures pour pratiquer cette agréable activité physique.

Son nom provient du torrent homonyme qui s’y jette faisant varier considérablement les dimensions de la plage en hiver en fonction de la force et de la quantité de l’eau qui s’y déverse. 

La lagune ainsi créée peut se teinter d’un joli rose, dû à la présence d’une bactérie,  la halobacterium.

 En 1991, le Govern Balear l’a déclarée Zone naturelle d’intérêt spécial en raison de la diversité de sa végétation dense et de sa faune (oiseaux migrateurs, insectes et amphibiens). 

Cette plage formée de rochers et de sable fin et nacré se caractérise par sa virginité et sa tranquillité.

Elle est parfois envahie par des amas d’algues posidonia qui peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur.

On y accède depuis le petit port de plaisance de Son Serra de Marina en parcourant vers l’ouest 600 m en bord de mer.

À visiter non loin : Parc naturel de S’Albufera

Es Matzoc

Crédit : mallorca-touristeguide.com

 Sur la Côte Nord-Est, Cala Matzoc, à 10,5 km d’Artà, tient son nom de la tour de guet et de défense circulaire, Torre des Matzoc, qui s’élève dans les hauteurs du Faralló d’Aubarca. Cette petite plage est la moins fréquentée de l’ensemble formé par Cala Torta, Cala Mitjana et Cala Estreta.

À partir du XVIº siècle, un réseau de tours de guet (Atalaya)  a été construit. 2 ou 3 hommes y veillaient nuit et jour, avertissant de la présence de troupes ennemies par des signaux de fumée visuellement connectés qui finissaient par atteindre Palma où se trouvait la tour de l’ange  (Torre del Angel) qui servait de quartier général militaire. 

En attendant les renforts de la capitale, les habitants armés de bâtons, fourches et autres outils retenaient les assaillants.

De nos jours, la plage de 70 m de long, est un havre de paix et de tranquillité où le sable fin et doré, laisse place aux galets et graviers couverts de posidonia à son rivage. À l’arrière, des pins côtiers et du génévrier apportent la touche végétale.

À la fois peu propice au mouillage en raison de ses fonds sableux peu profonds et impossible d’accès en voiture, elle est peu fréquentée. Il faut emprunter un sentier littoral spectaculaire de 1,2 Km depuis Cala Mitjana.

En raison de l’exposition aux vents de cette plage, il convient d’être attentif aux conditions météorologiques lorsqu’elles déconseillent la baignade et le mouillage des bateaux.

À voir non loin : La plage de Sa Font Celada, une petite merveille, en continuant durant 5km le chemin vers le Nord. 

Le cap Ferrutx où vous pouvez vous rendre en randonnée et le parc naturel du Llevant.

Cala Torta

mallorca-touristeguide.com

 Sur la Côte Nord-Est entre Cala Mitjana et Cala Mesquida plus connue, Cala Torta ou s’Aduaia se trouve à 10,7 km d’Artà et est la plus grande des plages de cette municipalité.

C’est la moins sauvage et la plus fréquentée de notre sélection puisque vous y trouverez en été un chiringuito et un secouriste.

Elle est située entre un terrain rocailleux, un maquis de thym, quelques pins et beaucoup de palmiers-nain. 

Idéale pour la plongée, elle est aussi appréciée des nudistes. Facile d’accès, elle dispose d’un parking gratuit 

Vous pouvez également vous y rendre en bicyclette depuis Capdepera grâce à un parcours de 22 km par un chemin de montagne signalisé par points rouges. 

 À visiter non loin : Le village de Capdepera et son château (en ruine..)

Es Caragol

Crédit : Laurence Griffon

Sur la Côte Sud entre Cala En Tugores et le phare de Cap de Ses Salines, c’est la plage la plus méridionale de Majorque. Elle se situe à 14 km de Ses Salines. On peut y aller à pied depuis le phare de ses Salines en longeant la côte rocheuse sur 1,5 km. vous aurez alors, une des vues les plus dégagées sur l’île de Cabrera.

Es Caragol a des dunes de sable blanc qui s’étendent sur plus d’un kilomètre vers l’intérieur et sa longueur est de 500 m.

Vous pourrez voir les bunkers de la Guerre Civile ainsi que la finca Sa Vall, plus de 3.000 hectares ,propriété privée de la famille March, dont le cordon côtier fait partie de la Zone Naturelle d’Intérêt Spécial.

À Voir non loin : Le petit village de Ses Salines dont le charme est discret mais qui dispose de petits restaurants plutôt sympathiques comme Cassai

Es Carbó

Crédit : playasbaleares.com

Sur la Côte Sud à moins de 3 Km de la Colònia de Sant jordi, située entre la plage Es Dofi, plus petite et Cala Es Tugores, c’est une plage spectaculaire aux eaux cristallines et turquoise  peu profondes. Elle est bordée de sable blanc, protégée des vagues et donc propice aux familles avec de jeunes enfants. 

En face de la plage, à environ 200 m, se trouve un petit îlot, Na Moltona, que l’on peut rejoindre en nageant et ainsi profiter de sa petite plage.

Elle est seulement accessible à pied depuis la Colònia de Sont Jordi ou depuis le phare de Ses Salines à 7,5 Km (vous passerez donc par Es Caragol).

Comme à Es Trenc, sa consoeur plus fréquentée, de nombreux bateaux y viennent au mouillage. Son étendue de plus de 1,3 Km a heureusement été protégé malgré les essais multiples de promoteurs.

Il semblerait qu’elle soit interdite aux nudistes, bien qu’il soit impossible d’interdire le nudisme selon la loi espagnole !

  À voir non loin :  Le village de la Colònia de Sant jordi, ancien hameau de pêcheurs devenu le point de départ des bateaux vers Cabrera.

Et pendant que vous êtes sur la Côte Sud, profitez-en pour visiter las Salinas d’Es Trenc.

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.