Randonnées et excursions

Le chemin éblouissant de Coves Blanques

Entre les paysages splendides de mer et de montagne cette randonnée vous plonge aussi dans l’histoire toujours riche et surprenante de Majorque.

IPS Inmo Majorque

Partez pour une excursion éblouissante dans la région nord-ouest de Majorque sur le Camí de Coves Blanques ou Camí dels presos, le chemin des Prisonniers.

Cette randonnée vous emmène aussi à travers des millénaires, de la préhistoire à la guerre civile espagnole.

Elle vous permet de prendre un peu d’altitude sur les sentiers de montagne, de découvrir des vues fabuleuses et d’apercevoir l’inaccessible Cala Estremer.

Les marcheurs plus expérimentés peuvent même tenter l’ascension du Puig de l’Aguila (le Pic de l’aigle) et admirer ainsi des paysages spectaculaires et inoubliables.

Une excursion dans le nord de Majorque

La randonnée démarre dans la municipalité de Pollença, au départ de Cala Sant Vicenç, dans le magnifique environnement privilégié de la Serra de Tramuntana.

Des paysages sublimes (crédit wikiloc)

Cala Sant Vicenç est formée par 4 jolies criques aux eaux cristallines, entourée de rochers : Cala Barques Cala Clara, Cala Molins y Cala Carbó.  

A votre arrivée dans la zone de stationnement de Cala Barques, vous trouvez facilement le panneau et la carte qui indiquent le début de l’itinéraire.

Une période sombre de l’histoire de l’île

La marche débute sous une petite pinède qui vous emmène jusqu’à une barrière à côté de laquelle vous découvrez un petit monument.

Il s’agit d’un monolithe édifié par la Mairie de Pollença en avril 2005, en souvenir des prisonniers de la guerre civile espagnole.

Son inscription nous rappelle leur triste sort : “À la mémoire des prisonniers républicains qui, pour rester fidèles à la démocratie et à la liberté, furent obligés, entre 1937 et 1940, d’ouvrir des chemins comme celui-ci”

Un chemin de labeur (crédit urist guide)

Comme l’indique le monument, ce chemin très large, sinueux, d’un peu plus de 2 km a été bâti pendant trois ans par des prisonniers de guerre provenant de différents fronts, même de la péninsule.

Ce chantier d’ingénierie avait pour objectif de construire à la pointe de ses Coves Blanques, une structure militaire d’artillerie pour protéger cette enclave stratégique.

Les “grottes blanches

Empruntez donc le chemin large et dégagé qui serpente à travers la montagne et monte en pente douce.

Votre route traverse plusieurs torrents secs la plus grande partie de l’année, le plus imposant est le Torrent de les Rotes Velles.

Pendant la montée, prenez le temps d’admirer les vues magiques qui vous accompagnent :  la crique Sant Vicenç  la Serra del Cavall Bernat et l’îlot del Colomer.

Après environ 30 minutes de marche, vous arrivez à l’endroit où se trouvent les “Coves Blanques”, les grottes blanches creusées à coups de pics dans la roche par la main de l’homme.

Les grottes blanches (crédit tourist guide)

Le but initial était de s’en servir comme lieu de dépôt d’armes pour alimenter l’unité d’artillerie, finalement les grottes n’ont jamais été utilisées !

Leur longueur est étonnante et prouve les durs efforts et le travail pénible des prisonniers républicains pour creuser de tels trous à la main.

Des paysages de montagnes à couper le souffle

Après les grottes, le chemin large fait place à un sentier de montagne, nous vous conseillons de continuer l’excursion en suivant les petits tas de pierres qui vous indiquent la montée.

Vous atteindrez rapidement la partie la plus haute des falaises, c’est là que les randonneurs plus expérimentés peuvent choisir d’affronter l’ascension du Puig de l’Aguila.

Pour les autres, le spectacle commence avec des vues imprenables sur le Castell del Rei un château posé à 492m d’altitude, l’inaccessible Cala Estremer, la Punta Galera et la Punta Topina.

Le Castell del Rei (crédit wiki)

La magie et la beauté de ces montagnes dominant la mer sont bouleversantes et inoubliables.

Le retour se fait exactement par le même chemin en suivant d’abord les bornes en pierre, puis en reliant le Cami dels presos jusqu’à Cala Sant Vicenç.

Une nécropole préhistorique

La balade n’est pas finie, une autre découverte vous attend à quelques pas du parking, dans la rue de Joaquín Sorolla !

Un site curieux qui vous transporte dans la Majorque préhistorique : la Nécropole de L’Alzinaret.

Ces constructions datées de plus de 3000 ans sont une combinaison de grottes où l’on vivait et d’autres utilisées pour l’inhumation des morts.

Des maisons et des tombeaux (crédit pollença)

Dans ces caves funéraires, des emplacements étaient réservés pour les corps et d’autres pour les offrandes.

Au total, 7 grottes sont conservées, malgré la construction de logements et le pillage massif qui ont entraîné la disparition de certaines d’entre elles.

Sources ; Discreto Encanto, Pollença, Pekesmallorca

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.