Accueil / Guide Voyageur / La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffle
La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffle

La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffle

La Serra de Tramuntana située le long de la côte Nord-Ouest de Majorque, est formée d’une chaîne de montagnes aux versants abrupts s’étirant depuis Andratx jusqu’à Pollença.

L’empreinte de l’homme omniprésente

La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffleQuelques millénaires et la volonté et le travail de l’homme, ont transformé peu à peu ce paysage sauvage pour le rendre productif et lui donner son aspect actuel : Un exemple d’adaptation de l’homme à des conditions environnementales difficiles, parvenant à rendre cultivable et vivable une région aux maigres ressources en terres agricoles et en eau, tout en préservant sa beauté naturelle.

La technique d’irrigation de cette zone est une des fiertés historiques de Majorque. Il est un parfait exemple d’échanges entre les cultures musulmanes et chrétiennes, typique de la zone méditerranéenne.

Il s’agit d’un réseau interconnecté et hautement spécialisé de collecte, de stockage et de distribution de l’eau à l’aide de conduits souterrains appelés qanats, de canaux, de rigoles et de bassins de stockage, les typiques safareigs.

L’ingénuosité de ce système a permis, l’aménagement en terrasses de zones peu accessibles, la préservation de zones forestières, la prolifération de cultures fruitières, vignobles et prairies pour l’élevage de moutons.

Oliviers, orangers, citronniers, amandiers, pêchers, vignes se dessinent entre les différentes fincas, impressionnantes bâtisses d’origine féodale qui centralisaient toute l’activité des terres environnantes.

C’est sur la base de ces critères, à la fois géographiques, culturels et historiques que la zone fut inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco en 2011. Déjà reconnue comme « site pittoresque » depuis 1972, La Serra de Tramuntana de près de 31.000 ha de superficie méritait amplement cette reconnaissance mondiale.

Un paysage qui n’a cessé d’inspirer l’élite artiste

Impossible de ne pas citer George Sand en parlant de la Tramuntana. Celle qui n’a pas été particulièrement tendre avec les habitants de Majorque, a pourtant loué avec ferveur la beauté de ses paysages et particulièrement ceux de la Serra de Tramuntana.

Son séjour à Valldemossa avec Frédéric Chopin en fait une pionnière parmi tous les artistes et intellectuels qui ont découvert les qualités esthétiques indéniables de la côte Nord-Ouest et ont ainsi contribué à sa renommée.

De l’Archiduc Ludwig Savador en passant par Robert Graves ou Anaïs Nin spécialement attachés au village de Deyà, ils sont nombreux encore à venir apprécier les splendeurs de ce coin de Majorque encore préservé des outrances du tourisme de masse.

La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffle
La ruta de pedre en sec, un itinéraire incontournable

Il existe un sentier de grande randonnée, le GR 221, plus connu sur l’île comme la ruta de pedre en sec en référence aux nombreux murs de pierres sèches que l’on y trouve, qui parcourt la Serra de Tramuntana d’un bout à l’autre.

164 km d’une randonnée qui unit les villages de Andratx et Pollença et permet de découvrir les sites les plus emblématiques de la côte Nord-Ouest. Des sommets comme le Galatzó de 1025m dans la commune de Calvia ou le Puig Major de 1445m, point culminant de l’île.

Les marcheurs disposent de 8 gîtes sur le parcours depuis La Trapa, en passant par Tossals Verds pour atteindre le dernier à Pollença, Pont Ròma. Ils peuvent également s’égarer dans les petits villages qu’ils verront au loin comme Banyalbufar, Esporles, Estellencs, Deyà, Orient, Vallemossa.

Il faudra s’arrêter au monastère de Lluc, visiter la possesió de l’archiduc d’Autriche, garder des forces pour descendre (et remonter..) de Sa Calobra et Cala Tuent.

Et surtout il faudra prendre le temps de se poser devant le magnifique coucher de soleil offert chaque soir aux promeneurs, un des atouts majeurs de la Serra de Tramuntana.

Ne manquez pas de consulter le lien suivant où vous pourrez lire l’article de Marie-Angélique Ozanne qui décrit avec beaucoup de lyrisme, les charmes de la Serra de Tramutana.

La Serra de Tramuntana, Majorque à couper le souffle

Crédits : unesco.org, lefigaro.fr

Crédits photos : flick.com, inturotel, le figaro

À propos de Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.