Randonnées et excursions

Les marches du Calvaire de Pollença

Dans un environnement naturel éblouissant au nord de Majorque se niche le charmant village typique de Pollença. Se promener dans ses petites rues étroites, c’est traverser l’histoire et les civilisations car carthaginois, grecs, romains et maures s’y sont succédés jusqu’à la conquête catalane du XIIIème siècle.

Et c’est au cœur même du village que se dresse sur une colline de 330m d’altitude, l’un des lieux les plus emblématiques le « Calvari » et son escalier impressionnant composé de 365 marches de pierre, une pour chaque journée de l’année.

Il est flanqué par de jolis cyprès et par 14 croix hautes de 3 mètres, pour rappeler suivant la tradition chrétienne, le calvaire de Jésus-Christ qui a souffert sur le chemin du mont Golgotha où il a été crucifié.

Un lieu chargé d’histoire

Les Chevaliers Templiers l’un des ordres militaires chrétiens les plus célèbres du Moyen-Âge, sont les premiers propriétaires de cette colline qui offre des vues imprenables sur Pollença et ses alentours.

Les Templiers s’installent à Pollença après avoir reçu un vaste territoire au nord comme récompense pour l’aide apportée au roi Jaume 1er d’Aragon en 1229, dans la Conquête de l’île alors sous l’égide musulmane.

Les Templiers s’établissent dans cette région en véritables seigneurs féodaux et la gouvernent en toute autonomie par rapport au propre souverain et à l’autorité du diocèse. Ils perçoivent les taxes sur leur territoire et possèdent leur propre temple : la Paroisse de la « Mare de Déu dels Àngels » que vous pouvez visiter encore aujourd’hui à Pollença.

L’église des Templiers : Mare de Déu dels Ángels (crédit pollensa.com)

Les Chevaliers administrent également la justice et installent des gibets sur des lieux comme le Calvaire afin que tous les habitants de la commune puissent le voir. C’est ainsi que le premier nom donné à ce mont est le « Puig de les Forques » : le mont des pendaisons.

Au fur et à mesure que les Templiers obtiennent plus de pouvoir local, Pollença commence à se développer et à prendre la forme d’une ville, au XIIIéme siècle elle devient l’une des communes les plus importantes de l’île.

Mais avec la croissance de la ville, augmente aussi les affrontements entre les villageois et les Templiers, accusés d’outrepasser les pouvoirs que leur a concédés Jaume 1er.

La présence des Templiers à Majorque se termine avec la disparition de l’Ordre par imposition du Pape Clément V en 1312.

Les biens et les privilèges dont ils jouissent à Pollença passent alors aux mains de l’Ordre des Hospitaliers ou de Malte dont la mission est de répondre aux besoins des pèlerins qui voyagent en Terre Sainte.

Une procession unique à Majorque

Restaurée au siècle dernier, la Chapelle qui couronne aujourd’hui le Calvaire a été édifiée à la fin du XVIIIème siècle, quant à l’escalier, il a été construit essentiellement à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.

L’un des joyaux abrités par l’Oratoire est une sculpture représentant le Christ crucifié et la Vierge Marie agenouillée à ses pieds. Datée du XIVème siècle, la tradition raconte que des pêcheurs l’ont trouvée en mer.

La Chapelle de l’Oratoire au sommet du Calvaire (crédit Pollensa.com)

Aujourd’hui l’une des traditions les plus impressionnantes et l’un des actes les plus importants de la Semaine Sainte à Majorque sont célébrés sur ce lieu unique. 

Le Vendredi Saint, le Calvaire et ses marches accueillent le célèbre « Davallament » (détachement de la Croix) : une statue du Christ à la valeur inestimable est détachée de la croix et descendue par l’escalier vers l’Église de la Mare de Déu dels Àngels (patronne de Pollença).

La procession se déroule selon un rituel soigné, réalisée dans un silence total et illuminée uniquement par la lueur des torches portées par les membres de diverses confréries. Certains pèlerins n’hésitent pas à gravir ces marches à genoux en signe de repentance.

Une tradition impressionnante à Majorque (crédit pollensa.com)

Les visiteurs les plus courageux réaliseront la visite à pied à partir du village, en gravissant les 365 marches jusqu’au Calvaire. Mais pour tous ceux qui ne peuvent pas emprunter les escaliers, le sommet de la colline est aussi accessible en voiture.

Aux pieds de la Chapelle il est également possible de se restaurer dans un petit café tout en admirant les superbes vues panoramiques sur le village et les montagnes.

Tags

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.