Randonnées et excursions

Le parc Naturel de Mondragó

Au sud-est de Majorque dans la municipalité de Santanyí se trouve un parc où la nature a repris ses droits, un lieu préservé où la faune et la flore protégées vivent à leur rythme et s’épanouissent à l’écart du développement de masse…… le Parc Naturel de Mondragó.

Cette réserve naturelle est une mosaïque de paysages différents aux contrastes de grande beauté. Un mélange surprenant de champs cultivés, de dunes, de marécages, de pinèdes, de bosquets de chênes verts, de genévriers, d’oliviers et de magnifiques orchidées sauvages autochtones.

Etangs d’eau salée et pinèdes au bord de la mer (crédit mallorcabonita)

L’étang d’eau douce de S’Amarador, les marais salés de Ses Fonts de n’Alis, les plages de sable fin aux eaux cristallines et les falaises découpées, sculptées par la mer complètent l’environnement spectaculaire du Parc de Mondragó.

Il abrite aussi une des calanques les plus connues de Majorque, Cala Mondragó et sa voisine plus sauvage, moins fréquentée, sans aucune construction, la plage de S’Amarador.

Déclaré Parc Naturel en 1992 Mondragó est aussi classé Espace Naturel d’Intérêt Spécial, Lieu d’Intérêt Communautaire et fait partie du Réseau Natura 2000 en tant que zone de protection spécifique pour les oiseaux.

Cultures sèches et garrigue méditerranéenne

Le parc s’étend sur près de 766 hectares qui englobent une majorité de propriétés privées. Des siècles d’activités agricoles ont dessiné le paysage : des terrains très morcelés appelés « rotes » entourés de murs typiques de pierre sèches, « marges » en majorquin.

Les cultures sèches de l’île (crédit mallorcasite)

La terre assez pauvre est utilisée pour des cultures de fourrage et d’arbres : amandiers, caroubiers, figuiers mais aussi de graminées comme l’avoine, le blé ou l’orge.

Dans la zone sèche du Parc de Mondragó, les sols pierreux et le climat aride font prédominer une jolie garrigue caractéristique de la région méditerranéenne : oliviers sauvages, pins d’Alep, arbres à mastic, romarin, cistes, alaternes, bruyères et lavandes.

Dans cette zone sont conservées de nombreuses traces de l’activité humaine séculaire ; des norias, des puits pour l’approvisionnement en eau, des fours à chaux, des constructions de charbonniers ou des refuges en pierre pour les animaux.

Le paradis pour les amoureux de la nature

En approchant des zones humides, les paysages changent complètement pour présenter une faune et une flore impressionnantes, des écosystèmes importants de l’île et des espèces endémiques comme les orchidées sauvages ou des plantes désertiques.

Merveilleuses orchidées sauvages (crédit mallorcaesasitambien)

Connaisseurs ou amoureux de la nature, marchez prudemment dans les pinèdes à la recherche des splendides variétés d’orchidées rares : la Barlia (orchidée géante), les Sérapias, les orchidées pyramidales et plusieurs autres espèces endogènes.

Parmi les petits mammifères qui vivent dans le Parc de Mondragó, vous croiserez peut-être des hérissons d’Algérie, des belettes, des genettes, des martres des pins et des rongeurs comme des lièvres, des mulots sylvestres, des lérots,…

Des petits mammifères du parc (crédit flickr)

Les espèces d’oiseaux les plus habituelles sont les courlis, le faucon crécerelle, la huppe, la tourterelle des bois, des mésanges, des fauvettes. Dans les zones humides des 2 étangs salés de Ses Fonts de n’Alis, entre les roseaux et les joncs vous pouvez observer des foulques (petits échassiers), des aigrettes blanches, des poules d’eau, des hérons cendrés…  

Une multitude d’oiseaux (crédit oiseaux.net)

Les étangs abritent une faune aquatique très importante : des couleuvres d’eau impressionnantes mais inoffensives qui peuvent atteindre 80 cm de long, des jolies grenouilles, des crapauds verts des Baléares ou encore des poissons comme le mulet, le guppy sauvage ou l’anguille.

Sur les rochers et les murs de pierres sèche se posent des reptiles comme la salamandre ou la couleuvre à capuchon, mais la rencontre la plus sympathique est celle des tortues d’Hermann qui doivent leur nom au Médecin et Naturaliste français Jean Hermann (XVIIIéme siècle)

Des rencontres plutôt sympathiques (crédit mallorcaconfidential)

Des balades inoubliables

Rien de mieux que de visiter le Parc à pied, 5 randonnées d’une durée de 30 à 40 minutes permettent de parcourir et d’apprécier toute la beauté de cette zone préservée. Les itinéraires pédestres sur les sentiers balisés sont : Le mirador de sa Font de n’Alis, le tour de la Guàrdia d’en Garrot, la pointe de Ses Gatoves, s’Amarador et s’Hort d’en Metge.

Informations pratiques et visites

Le Parc Naturel de Mondragó est accessible toute l’année et la visite est gratuite. Le Centre d’Information situé à côté du parking de ses Fonts de n’Alis est ouvert du lundi au dimanche de 9h à 16h.

Des visites guidées (prix sur demande) et de nombreuses expositions sont organisées et vous y trouverez tout le matériel et les conseils nécessaires pour découvrir le Parc et parcourir la réserve naturelle.

Un parc bien équipé (crédit esbalearsnatura)

Le Parc dispose de 2 zones de parking payant, une du côté de S’Amarador et l’autre de ses Fonts d’en Alis. Vous y trouverez aussi plusieurs aires récréatives pour les enfants et des emplacements pour le pique-nique.

Informations : es.balearsnatura.com

Un aperçu vidéo du parc de Mondrago

Tags

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.