Guide VoyageurRandonnées et excursions

Les Parcs naturels de Majorque : Des écosystèmes uniques qui vous surprendront

Séjourner à Majorque, une des plus belles îles de la Méditerranée, n’est pas seulement synonyme de farniente sur des plages paradisiaques, c’est aussi l’occasion de découvrir de superbes espaces naturels sauvages protégés par le Govern Balear qui s’évertue à promouvoir une meilleure image de l’île, loin des clichés des zones balnéaires bétonnées.

Si leur intérêt touristique a été négligé pendant de longues années, il n’en est plus de même et, des guides spécialisés proposent des visites permettant de révéler la richesse de la faune et la flore de Majorque.

La situation géographique de Majorque en fait un endroit stratégique pour les oiseaux migrateurs afin d’y faire une pause pendant leur long périple. Ceci explique que la plupart d’entre eux possèdent des ZEPA, zones spéciales de protection des oiseaux. Bien avant les touristes ils en avaient découvert le charme !

En amoureux de la nature, vous pourrez également vous adonner, entre mer et montagne, à des activités aussi diverses que la randonnée pédestre, le cyclisme, la plongée sous-marine ou le kayak en profitant de la bienveillance du climat de Majorque.

La Piaf Majorque s’associe à cette initiative et vous invite à découvrir ces parcs naturels sans modération !

 

Parc natural de S’albufera

Probablement le plus connu des parcs de Majorque. Il est situé dans le Nord-Est de l’île, dans la baie d’Alcudià, on y accède seulement à pied ou à vélo en passant par le Pont des Anglais.

L’eau est l’élément essentiel de ce parc dont le nom d’origine arabe, Al-buhaira, signifie la lagune. L’eau de pluie s’accumule grâce aux torrents environnants, créant de vastes marais, habitat idéal pour les oiseaux qui y trouvent l’abri, et la nourriture dont ils ont besoin.

Plus des 2/3 des espèces d’oiseaux, soit 271 variétés différentes, passent par ce parc. Son intérêt ornithologique est mondialement connu et il reçoit régulièrement la visites d’éminents scientifiques. La biodiversité y est impressionnante : Plus de 3.000 espèces animales ont été recensées, poissons, grenouilles, reptiles, chauve-souris, rats, libellules, papillons, etc..

En 2018, 418 hectares viennent s’ajouter aux 1.646 actuels pour inclure dans sa superficie les roseaux, marais et fossés actuellement à l’extérieur ainsi que la zone de Son Bosc, zone de protection des oiseaux (ZEPA). La présidente du Govern Balear, Francina Armengol, a profité du trentième anniversaire de création du parc pour prendre cette mesure depuis longtemps attendue.

Ouvert toute l’année, grâce à différents itinéraires qui vous seront proposés, vous pourrez y passer une agréable journée dans un écosystème unique.

L’entrée est gratuite et vous devrez passer par le centre d’accueil où l’on vous fournira une carte des itinéraires.

Du 1º avril au 30 septembre : Ouvert de 9h à 18h

Du 1º octobre au 31 mars : Ouvert de 9h à 17h

parc-albufera-majorque

Parc naturel de S’albufera

 

 

Parc natural de Mondragó

Avec une superficie de 785 hectares dont seulement, 95 sont publiques, ce parc a été déclaré parc naturel en 1992 grâce aux protestations populaires contre la construction d’un espace touristique sur ces terres.

Situé dans le Sud-Est de Majorque dans la municipalité de Santanyi, le parc naturel de Mondragó est facile d’accès par la route Palma-Santanyi. Reconnu par une directive européenne comme une zone de protection spéciale pour les oiseaux, vous pourrez observer quelques unes des 70 espèces cataloguées, dont nombres d’espèces migratrices.

Un centre d’information permet de prendre connaissance des 4 itinéraires proposés pour découvrir à la fois la faune et la flore locale, mais aussi des éléments typiques de l’architecture traditionnelle. Des visites guidées payantes, réservées à l’avance, pour un minimum de 20 personnes peuvent être organisées. Vous y trouverez également 3 expositions permanentes : la géologie de Mondragó, les bâtiments ruraux de la Méditerranée et les fortifications des côtes majorquines.

2 aires de loisirs sont disponibles où vous pourrez piqueniquer à l’ombre.

Ouvert du lundi au dimanche de 9h à 16h, Sauf Noël et jour de l’an.  Tel : 971 181 022

parc-mondrago-majorque

 Parc naturel de Mondragó

 

 

 Parc Nacional Marítim-Terrestre de l’arxipèlag de Cabrera

C’est le seul parc national des Baléares. Situé au Sud de Majorque, il est formé par l’île de Cabrera et ses 17 îlots aux noms exotiques comme L’impériale, l’île des lapins, l’îles des fenouils ou encore l’éponge, il est accessible par des bateaux de tourisme depuis la Colonia de Sant Jordi. Les bateaux privés doivent avoir une autorisation préalable de navigation et d’ancrage pour s’y rendre.

Déclaré parc national en 1991, l’archipel de Cabrera est inclus dans une zone de protection spéciale pour les oiseaux (Zepa) et « lieu d’importance communautaire marine » (LIC). Il fait partie du réseau Natura 2000 de l’Union européenne. En 2003, il a été déclaré zone spécialement protégée d’intérêt pour la Méditerranée (ZEPIM).

Il a une superficie de 10.021 hectares, 8.703 correspondant aux fonds marins dont la richesse attire de nombreux scientifiques. En prenant le bateau touristique, vous ne manquerez pas de vous baigner dans la grotte bleue, une expérience hors du temps dont nous ne vous dévoilerons pas la magie, il faut absolument la vivre ! En Plongeant dans les eaux cristallines de Cabrera, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir une étoile de mer au rouge intense ou quelques dauphins virevoltant autour des nombreux bateaux.

La faune endémique de l’île vous émerveillera tout autant, comme par exemple le lézard des Baléares. La mouette de Audouin ou le faucon d’Eléonore.

En empruntant ses sentiers de randonnée, vous pourrez visiter les ruines de la forteresse érigée au XIVº siècle ainsi que les vestiges du camp de prisonniers français, les soldats oubliés de Napoléon. Reclus entre 1809 et 1814, 9.000 grognards de l’empereur y vivront un véritable enfer conduisant à la mort plus de 6.000 d’entre eux. Vous pourrez retrouver l’histoire de cet épisode historique dans le roman de Michel Peyramaure « Les prisonniers de Cabrera ».

Le musée ethnographique de l’île propose une exposition permanente « Home i natura a Cabrera » pour mieux connaitre l’histoire et l’importance des ressources naturelles de Cabrera.

2 propositions pour vous rendre au parc national maritime-terrestre de l’archipel de Cabrera :

Mar Cabrera : 971 65 64 03, http://www.marcabrera.com

Excursiones a Cabrera : 971 64 90 34, http://www.excursionsacabrera.es

parc-cabrera-majorque

 

 

Parc natural de la Peninsula de Llevant

Ce parc, déclaré naturel depuis 2001, appartient au réseau européen Natura 2000 et comporte une zone spéciale de protection des oiseaux (ZEPA). Patrimoines historique et naturel s’entremêlent dans ce parc pour le plus grand plaisir des visiteurs. Vous y retrouverez des restes archéologiques ainsi que les restes d’un ancien camp de prisonniers républicains de la guerre civile espagnole en parcourant les différents itinéraires.

Situé dans la municipalité de Arta, dans le Nord-Est de l’île, Il est formé de 2 « Fincas », grandes propriétés agricoles surplombées de belles bâtisses, la Finca pública de Albarca y Es Verger et la Finca pública de S’Alqueria Vella.

Le parc offre de magnifiques paysages : Les plages de sable fin, forêts de pins et chênes verts, falaises, grottes et torrents viennent sublimer les cultures d’arbres fruitiers comme les amandiers, figuiers, oliviers et caroubiers.

Peuplé d’une faune variée, dont de nombreux oiseaux migrateurs, le parc est facilement accessible et c’est pourquoi, il vous faudra respecter de nombreuses règles comme refermer toutes les barrières sur votre chemin ou ne pas cueillir les plantes et fleurs.

Il est également possible de camper, avec une autorisation préalable, près de la plage de S’Arenalet.

Vous devrez vous rendre au centre d’information du parc : S’Alqueria Vella de Baix. Route Ma-3333 Km 4,7 à Artà.

Ouvert du lundi au dimanche de 9h à 16h Tel : 606 096 830 / 971 17 76 52

Pour plus d’informations, consultez la page web de IBANAT

parc-llevant-majorque

Parc naturel de la péninsule de Llevant

 

Parc natural de Sa Dragonera

Encore une île qui, en échappant au pire, bétonnage touristique dans ce cas précis, est devenue parc naturel en 1995 avec ses deux petits îlots, Pantaleu et Mitjana. Comme ses acolytes de l’Est de Majorque, il possède une zone spéciale de protection des oiseaux.

Des bateaux touristiques, depuis Sant Elm ou le port d’Andratx dans le Sud-Ouest de l’île, vous permettront d’accoster cette île qui doit son nom aux nombreux lézards endémiques qui la peuplent.

C’est une vue imprenable sur les côtes de Majorque et le bleu infini de la mer que vous admirerez en parcourant les sentiers qui font le tour de Sa Dragonera tout en découvrant la richesse de la flore et la faune.

Dans le petit port de l’île, au centre de réception Es Lledó, vous pourrez en apprendre un peu plus sur la diversité de ce parc. Une zone ombragée a été aménagée pour piqueniquer.

Ouvert du 1º avril au 30 septembre de 10h à 17h

Ouvert du 1º octobre au 31 mars de 10h à 14h30

Es Lledó Tel : 971 18 06 32

Oficina de información medioambiental y municipal de Sant Elm  Tel : 971 23 92 05

parc-sa-dragonera-majorque

Parc naturel de Sa Dragonera

 

 

Monumento natural del Torrent del Pareis

Situé au Nord-Ouest de l’île, le torrent de Pareis est un des emblèmes de la Serra de Tramuntana, déclaré monument naturel depuis 2003.  Il s’agit d’un canyon de 3 Km de long flanqué de murs de roches, de plus de 200m de hauteur, érodées par l’eau de 3 torrents, torrent de Pareis, torrent del Gorg Blau et torrent de Lluc.

C’est un haut lieu de canyoning et d’escalade. Il faut impérativement être accompagné d’un professionnel ou amateur aguerri pour s’attaquer à cette merveille de la nature.

L’embouchure du Torrent de Pareis est la plage de Sa Calobra, une des plus spectaculaires de Majorque et probablement de la Méditerranée. La Majesté du lieu en fait un endroit prisé des photographes, cinéastes et autres artistes comme musiciens et chanteurs qui s’y retrouvent chaque année, depuis 1963 pour un concert exceptionnel au mois de juillet.

En empruntant la route Ma-2141, petite route de montagne étroite et sinueuse, vous pourrez admirer le torrent de Pareis et arriverez à Sa Calobra. En haute saison, nous vous conseillons de vous y rendre le plus tôt possible, le trafic, surtout d’autocars, peut être extrêmement dense et trouver une place pour poser sa serviette peut s’avérer difficile !

sa-calobra-majorque

Monument naturel du torrent de Pareis

 

 

La Serra de Tramuntana

Déclarée Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011, cette chaine montagneuse de l’Ouest de Majorque, s’étire depuis le mont Galatzó au Sud jusqu’à la pointe Nord du Cap Formentor.

Si vous avez le temps, le mieux est de la découvrir en parcourant le GR221. Plus de 163 Km de randonnées, avec des refuges stratégiquement placés le long des différents itinéraires.

Florilège de villages pittoresques, Valldemossa, Puigpunyent, Fornalutx, de paysages sauvages alliés à une nature maîtrisée par l’homme depuis des siècles, La beauté de la Serra de Tramuntana vous coupera le souffle.

parc-serra-tramuntana-banyalbufar

La Serra de Tramuntana

 

 

Crédits : lonelyplanet, ultimahora.es, es.balearsnatura.com, ocio.diariodemallorca.es, commons.wikepedia.org

 

VIdéo du parc naturel de S’Albufera

 

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close