Randonnées et excursions

Penya des Migdia, l’excursion spectaculaire

Une promenade inoubliable sur des chemins de montagne vertigineux aux paysages qui vous éblouissent à chaque pas !

IPS Inmo Majorque

Nous vous proposons une splendide randonnée dans la péninsule des Pinar, au nord-est de l’île.

Des pics tels des nids d’aigles, des chemins et des falaises escarpés et au bout du chemin l’impressionnant point de vue de Penya des Migdia  ou Penya Roja  perché à 354 m d’altitude entre les baies d’Alcúdia et de Pollença.

Ouvrez grand les yeux pour admirer les vues panoramiques parmi les plus spectaculaires de Majorque et même, par temps clair, la silhouette de sa petite voisine l’île de Minorque.

Au nord, une péninsule fortifiée

La péninsule des Pinar est l’une des zones naturelles de l’île préservée du tourisme de masse.

Elle était une enclave stratégique pour la défense de cette région contre les incursions des pirates turcs entre les XVIème et XVIIIème siècles.

Ainsi le long du parcours vous découvrirez différents éléments défensifs édifiés pendant cette période.

Parmi eux, se distingue l’enceinte fortifiée de la Penya des Migdia où était installée une garnison défensive ainsi qu’une petite batterie de canons.

Aujourd’hui, vous pourrez encore voir au sommet des vestiges, un canon en parfait état qui surveille l’horizon.

Au point de départ, un sanctuaire à découvrir

Le départ se trouve à 6 km d’Alcudia, à l’Ermitage de la Mare de Deu de la Victoria que nous vous conseillons de visiter avant de commencer l’ascension.

L’Ermitage de la Victoria daté de l’an 1400 est rénové pour la première fois en 1700 dans un style baroque fortifié. À l’intérieur se trouve une statue en bois du XVème siècle qui honore Victoria, la sainte patronne d’Alcúdia.

L’Ermitage fortifié (crédit Ermita de la Victoria)

Lors de sa dernière rénovation, en 2000, une jolie auberge : le « Petit Hotel » est installée dans les deux premiers étages du bâtiment. Vous pouvez y stationner votre véhicule en toute sécurité.  

Un itinéraire surprenant

Empruntez le chemin situé derrière l’ermitage, il démarre par une ascension assez ardue, courage donc !

Cette même route est celle qui mène à la Talaia d’Alcúdia, le point culminant de la péninsule, une magnifique excursion que nous recommandons fortement aux plus sportifs.

Après quelques minutes d’ascension, sur votre gauche se trouve le point de vue des Trois croix qui offre les premières vues panoramiques de toute beauté.

Des vues à couper le souffle (crédit viajesgreen)

Continuez l’ascension pendant encore 10 minutes jusqu’à ce que vous trouviez sur votre gauche des escaliers avec une balustrade en bois qui vous emmènent dans la montagne.

Le chemin parcourt alors un petit tronçon à travers la forêt, aux paysages magnifiques :  la mer et le Cap de Formentor à gauche et les parois de la montagne à votre droite.

En arrière-plan se trouve la Penya des Migdia que vous devrez contourner pour continuer l’ascension en passant par les vestiges des fortifications et les “portes”.

Gare au vertige

Au début du XVIIe siècle, face à la menace incessante des pirates turcs qui menaçaient les côtes majorquines, des postes défensifs ont été ajoutés aux défenses naturelles de la Penya.

Ainsi, pour atteindre le mirador de surveillance équipé d’artillerie vous devez passer une porte vertigineuse, longer la muraille de défense et les anciens bâtiments des gardes (une cabane, un four et une petite citerne).

Pour franchir la porte accrochez-vous  à la chaîne qui assure le passage. A ce moment-là mieux vaut ne pas avoir le vertige, ni penser que la construction est vieille de près de 400 ans…

Une porte vertigineuse (crédit discreto encanto)

Après la porte, un nouveau paysage spectaculaire vous attend :  le Cap des Pinar une zone militaire restreinte, la baie d’Alcúdia avec le Cap Farrutx en arrière-plan.

L’ascension finale

Dans ce lieu onirique, une petite halte s’impose avant d’affronter la dernière étape de l’excursion., car le dernier tronçon est une montée raide sur le flanc de la montagne en suivant les petits tas de pierres.

Au premier palier, vous profitez d’une vue magnifique sur la zone naturelle de La Victoria avec la ville d’Alcúdia et la Serra de Tramuntana en arrière-plan.

Enfin, vous affrontez les derniers mètres d’ascension pour atteindre le mirador de la Penya des Migdia.

Là se trouve l’ancienne tour de guet et le canon de fer installé en 1630,  difficile d’imaginer comment un tel engin a pu être monté jusqu’au sommet …

Un canon témoin du passé (crédit alcudia.eu)

Une récompense fabuleuse !

Votre récompense : une vue unique à 360 ° sur cette région splendide de Majorque : le Cap des Pinar, les baies d’Alcúdia et de Pollença, les montagnes d’Artà, le Cap de Formentor

Ces paysages naturels à couper le souffle entre la mer et la Serra sont inoubliables et reflètent toute la beauté de l’île !

Pour le retour vous devez prendre le même chemin et en moins d’une heure vous pourrez descendre à l’Ermitage.

Un dernier conseil rafraîchissant, offrez-vous une baignade dans la jolie crique de s’Illot, aux pieds de la Victoria.

La crique de s’Illot (crédit discreto encanto)

Comment vous y rendre

En voiture depuis Palma prenez l’autoroute MA 13 direction Alcúdia ensuite suivez les panneaux indicateurs vers la Ermita de la Victoria.

Au départ de la Plaza d’España, vous pouvez vous rendre en bus (ligne 302) jusqu’à Alcúdia ensuite vous devrez prendre un taxai pour aller jusqu’à la Victoria.

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.