Randonnées et excursions

Le Puig de Pollença

IPS INMO ips inmo majorque

Avec le village de Pollença à ses pieds, le Puig de Pollença ou Puig de Maria admiré et vénéré par les « Pollencins » depuis des temps immémoriaux, était utilisé à l’origine pour surveiller les côtes et prévenir les attaques des pirates et autres ennemis.

La première partie de votre randonnée balisée démarre sur une route asphaltée au kilomètre 51.9 de la route Ma-2200, à l’entrée du village, puis vous arrivez sur un ancien chemin de pierre qui vous mène jusqu’au sommet.

Un ancien chemin de muletier (crédit canolesa)

Le nom « Puig de Maria » déjà mentionné à l’époque de la Conquête de l’île par le roi Jaume 1er provient du mot arabe « al-mariyät » dont la racine signifie « voir » ou « regarder » en référence aux vues admirables dont on bénéfice depuis la cime.

L’ascension de ce mont (altitude 324 m) est courte, environ 45 minutes pour les bons marcheurs, mais impressionnante car la pente est considérable. L’arrivée au sommet est une véritable récompense pour les yeux, vous contemplez les paysages époustouflants des baies de Pollença et d’Alcúdia et de la Serra de Tramuntana.

Un bois, des oiseaux et des légendes

La montée est sinueuse, le chemin protégé et soutenu par des margelles de pierres conduit à un beau bois de très hauts chênes où s’abritent de nombreuses espèces d’oiseaux : pinsons, verdiers, rouges-gorges, becs-croisés, parulines (espèce endémique). La flore est également très riche : chèvrefeuilles, salsepareille, arbousiers, cyclamens…

Mais ce bois recèle aussi quelques histoires populaires et mystérieuses transmises à travers les siècles, comme celle de cette petite fille qui s’y perd à la tombée de la nuit et est recueillie par une belle dame inspirant confiance qui la protège toute la nuit pendant que sa famille la recherche désespérément.

Lorsqu’elle est retrouvée le lendemain matin, ses parents en signe de reconnaissance, décident de monter jusqu’au monastère au sommet du Puig afin de remercier la Vierge, « la Mare de Déu ».

En voyant la statue, la petite fille s’exclame alors : « c’est cette dame qui a pris soin de moi, la nuit dans le bois »

Un détour rien que pour vos yeux…

Une centaine de mètres avant d’arriver au Sanctuaire ne ratez pas sur la gauche, le départ du « Chemin des Ermites » et du mirador de « Molí Vell » (vieux moulin), ce sentier offre des vues imprenables sur la Sierra de Tramuntana.

Les paysages de la Serra de Tramuntana (crédit turismepetit)

Au détour d’une courte pente, vous trouvez une des multiples grottes situées dans cette montagne singulière : « l’Avenc de la Mare de Déu ». Le chemin se termine au Molí Vell, les ruines d’un ancien moulin à vent qui domine les paysages exceptionnels de Pollença et de la péninsule de Formentor.

Un Monastère qui a traversé les siècles 

De retour sur le chemin de pierre quelques pas plus haut, vous atteignez le monastère qui couronne la cime et qui revêt un intérêt considérable dans l’histoire, la culture et la tradition de Pollença.

Du monastère des vues à couper le souffle (crédit turismepetit)

En effet, l’Ermitage est construit en 1348 à la suite d’une épidémie européenne de peste noire qui décime 15 000 majorquins, un quart de la population. La légende raconte que 3 femmes dédiées à la prière et à la contemplation « les dones de Ca’n Sales » ont vu une grande lumière et que la Vierge leur est apparue à cet endroit.

Le Monastère consacré en 1371, était l’un des plus importants de Majorque et abritait une école pour les filles de la Noblesse. A la suite du Concile de Trente en 1542, il est démantelé et les religieuses sont envoyées à Palma. Cependant, en 1638, le sanctuaire est réouvert au culte.

Rénové au XVIII et XIX ème siècles, il garde de nombreuses traces de ses origines : une tour de défense, une partie de la muraille qui entoure la chapelle, des bâtiments anciens et à l’intérieur de l’église est une statue de la « Mare de Déu » conservée précieusement.

Le musée et la Chapelle (crédit Mallorcaquality)

Actuellement, il héberge un musée de la vie quotidienne et des coutumes des habitants du lieu à travers les siècles.

Un bar/restaurant vous permet de vous désaltérer et de vous restaurer et une belle aire de pique-nique est également à votre disposition, du 15 octobre au 30 avril vous pouvez même y faire griller de la viande.

Et pourquoi pas un pique-nique (crédit turismepetit)
Sanctuari del puig de María
Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.