Randonnées et excursions

La route archéologique de Sencelles à Costitx

IPS INMO ips inmo majorque

Majorque ne cesse de surprendre par sa richesse historique, comme par exemple la culture talayotique unique au monde et dont les vestiges d’une valeur inestimable se situent uniquement aux Baléares.

Les premiers insulaires débarqués il y a plus de 6 millénaires ont laissé de nombreuses traces intrigantes de leur passage, mais bien que plus de 500 talayots soient référencés sur l’île, à ce jour seuls 14 ont été explorés.

Cette civilisation préhistorique a légué à Majorque des constructions étonnantes et énigmatiques. Elles évoquent pour certains des représentations divines, pour d’autres les prémices d’une architecture élaborée et font le lien entre les menhirs du néolithique et l’Antiquité grecque ou romaine.

Or, il existe dans la campagne majorquine, une randonnée balisée unique, sur des chemins ancestraux, qui vous font remonter le temps sur plus de 3500 ans jusqu’au talayotique.

Une route archéologique exceptionnelle entre Sencelles et Costitx, deux jolis villages pittoresques du Llevant, au cœur de l’île.

Une route balisée et expliquée (crédit ruta arqueologica)

L’itinéraire démarre sur la place de Sencelles avec le premier panneau explicatif, à pied ou à vélo, vous partez pour 2 à 3 heures de balade dans la belle campagne majorquine (vous pouvez également opter pour la voiture).

Le parcours découverte de ces sites emblématiques se présente dans l’ordre chronologique de leur construction pendant les âges du bronze et du fer.

1. La Cova del Camp del Bisbe 

Vestiges des premières populations de Sencelles , vieille de 3000 ans, cette grotte naturelle explorée depuis 2013 est composée de 3 salles, jusqu’à présent seule la première a pu être étudiée.

Il s’agit d’un espace funéraire où les corps des défunts étaient déposés, enveloppés dans des suaires. Des ossements humains, d’animaux domestiques (chèvre, vache, mouton…), de la céramique et d’autres objets de la vie quotidienne indiquent le caractère rituel du lieu.  

Un lieu dédié aux défunts (crédit balearesantigua)

A cette époque, l’espérance de vie est d’environ 30 ans, le régime alimentaire se compose de produits d’origine animale, de céréales, de fèves et de fruits particulièrement la figue.

Le rituel funéraire est identique pour hommes, femmes et enfants car les principes qui régissent les communautés sont la coopération et la réciprocité.

2. Le talayot de Son Fred

Les villages talayotiques apparaissent vers 900 A.C. leur caractéristique principale est la présence d’édifications imposantes en forme de tour, généralement circulaires, composées d’une seule pièce et d’une grande colonne centrale : les talayots.

Un talayot impressionnant (crédit mallorca tourist guide)

Dans ces lieux se déroulent les activités économiques, politiques ou rituelles. Les habitations sont construites autour des talayots qui sont aussi utilisés comme tours de gardes pour surveiller les troupeaux et les terres.  

A cette époque, l’élevage, la cueillette et la culture sont les principaux moyens de subsistance et on découvre également les premières traces du travail du fer.  

3. Le sanctuaire de Son Corró, une découverte exceptionnelle

Les sanctuaires sont des édifices du IVème siècle A.C, leur base est carrée, la façade principale est curieusement incurvée vers l’intérieur et les 2 angles de l’arrière ont une forme d’abside.

De celui de Son Corró, se dressent encore fièrement les colonnes mégalithiques centrales qui soutenaient l’espace intérieur.

Cette merveille archéologique servait de logement et de lieu de culte pour les détenteurs du pouvoir, c’était un espace privé réservé à une minorité de la communauté qui renforce sa position sociale par des symboles de force, de violence et de virilité.

Les têtes de taureaux se Son Corró (crédit Costitx)

En 1895, des ouvriers agricoles font une découverte d’objets spectaculaires : 3 sculptures de tête de taureau en bronze, 2 paires de cornes, un sceptre, des vases en céramique talayotique, ibérique et romaine. Les têtes sont conservées au Musée National d’Archéologie de Madrid.

4. Poblado de Es Turassot / Talaies de ca’n Quiam

Le Village de Es Turassot à Costitx aussi connu sous le nom de Can Quiam est le site de « navetas » le mieux conservé de Majorque. Oublié pendant des siècles, il est exploré depuis 2015 et a révélé 2 chambres, une cheminée, une réserve et des ustensiles en parfait état.

Les « navetas » des habitations mégalithiques en forme de bateau inversé, sont construites avec de grands blocs de pierre et des toits de branchages. Les familles vivent dans ce grand espace où se déroulent les tâches de la vie quotidienne : cuisiner, moudre le grain, fondre le bronze, cuire les poteries.

Des habitations en forme de bateau (crédit mallorca tourist guide)

5. Talayot de Binifat

Même s’il n’est pas très visible de l’extérieur, ce talayot conserve son bel espace intérieur, son couloir central et son portail en arc, situé sur une propriété privée mais accessible aux visiteurs sur simple demande.

6. Ses Talaies de Can Xim ou Talayot de Cascanar

Cet ensemble est formé par 2 talayots carrés et 2 espaces adossés, les tours sont très proches du village préhistorique de Cascanar sur la municipalité de Sencelles.  

Des visites guidées sont organisées par les mairies de Sencelles et Costitx ( infos : www.ajsencelles.net et www.ajcostitx.net).

A voir aussi Museo de Ciencias Naturales de Costitx

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.