Guide VoyageurSe déplacer à Majorque

  Le TIB, service de transport inter-urbain 

Une alternative pour visiter Majorque

Le parc automobile de Majorque ne cesse d’augmenter avec un pic vertigineux en été, créant parfois des embouteillages aussi désagréables pour les résidents que pour les touristes, sans oublier les désagréments environnementaux que cet excès de véhicules provoque.

À l’heure ou la conscience écologique et le tourisme respectueux se développent, des solutions alternatives sont possibles si vous désirez séjourner sur l’île sans louer de voiture.

Le réseau de transport inter-urbain des îles Baléares n’a de cesse de s’améliorer et de proposer de nouvelles lignes afin d’apporter une réponse adaptée aux nouveaux besoins de mobilité de Majorque, ses habitants comme ses visiteurs.

tib-palma-majorque (1)

Amélioration de l’offre

Respecter et amplifier les horaires sera une des premières ambitions à atteindre en 2019, en augmentant les kilomètres parcourus et la fréquence de passages. Les horaires seront les mêmes toute l’année avec une augmentation en été pour répondre aux besoins des touristes sans compromettre ceux des travailleurs.

 

 Amélioration des liaisons

 4 échangeurs principaux seront créés afin de faire coïncider certaines lignes entre elles, il s’agit de Palma, Manacor, Inca et Campos. La gare principale intermodale se situant à Palma près de la Place d’Espagne.

De nouvelles liaisons seront créées entre les différents villages de l’île :

  • Sa Pobla/Muro et les zones touristiques de la Baie d’Alcúdia avec en moyenne un bus par heure d’avril à octobre
  • Manacor, Felanitx, Campos : Mise en place de liaisons directes avec une cadence horaire régulière.
  • Santa Ponça/Paguera : Création d’une liaison directe avec différents villages de la Serra de Tramuntana comme Estellencs, Banyalbufar, Esporles et valledemossa.
  • Une liaison toutes les deux heures entre Porreres et Llucmajor.

4 lignes ont déjà été créées pour relier l’aéroport aux principales stations balnéaires de l’île, l’aerotib.

 tib-palma-majorque (3)

Garantie de la capacité suffisante des autobus

Actuellement la majorité des bus sont d’une taille moyenne de 12 à 13 m, dans l’avenir ils seront de 15 à 18 m pour un meilleur confort de transport. La flotte a été renouvelée régulièrement avec l’incorporation de 145 nouveaux véhicules et surtout d’autobus moins polluant soit avec un moteur électrique soit au gaz naturel.

tib-palma-majorque (2)

 

Amélioration de l’accessibilité

Actuellement, 62% des bus du réseau TIB possède un plancher surbaissé pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. La signalisation intérieure, tant sonore que visuelle a été améliorée pour les personnes souffrant d’un handicap visuel ou auditif.

Transport ferroviaire et Métro

Il semble un peu péremptoire de parler de réseau ferroviaire quand il n’y a que 3 lignes, mais bon, elles existent et rendent service à des centaines d’îliens qui se rendent à Palma quotidiennement pour leur travail.

Avec un départ de la gare intermodal de Palma, elles desservent Inca, Manacor et Sa Pobla.

Les deux lignes de métro sont peu utilisées par les usagers et n’ont pas eu le succès attendu. L’une dessert l’université des îles Baléares et l’autre la commune de Marratxi. Il est peu probable, si vous n’êtes pas résident, que vous les empruntiez, mais vous ferez partie du club restreint des visiteurs de passage qui savent qu’il existe un Métro à Palma !

 

Il est donc tout à fait possible de séjourner à Majorque sans voiture. Avant votre départ, consultez le consortium de transport de Majorque, vous y trouverez en français toutes les informations nécessaires pour organiser vos déplacements ainsi qu’une carte interactive pour découvrir le réseau complet.

Et n’oubliez pas que pour des trajets plus courts ou plus ludiques, vous avez également la possibilité de louer une bicyclette ou un scooter.

 

Crédits : mallorcadiario.com, cronicabalea.es, cadenaser.com, tib.org, caib.es, ultimahora.es, 20minutos.es

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano et plus récemment travaillé avec le cabinet MG PEP’S, spécialiste en hygiène alimentaire . Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close