Villes et villages

Le village d’Algaida à Majorque

Tout le charme d’un joli village rural construit en grés de Majorque, des maisons traditionnelles, des volets verts vibrants, des rues étroites…

IPS Inmo Majorque

Algaida se trouve dans l’une des plus belles parties de l’intérieur de Majorque, au coeur rustique de l’île, à mi-chemin entre Palma et Manacor.

Il est entouré de 6 petites montagnes, la plus haute le Puig de Randa, à 543 mètres d’altitude, abrite le Sanctuari de Cura où le célèbre philosophe et écrivain médiéval Ramon Llull se retira pour écrire.

De par cette situation géographique Algaida est l’un des rares villages de Majorque où il peut pleuvoir à tout moment de l’année.

Algaida et les villages aux alentour Pina, Randa, Montuïri… accueillent peu de touristes, ce sont donc les meilleurs endroits de l’île pour s’imprégner de la culture majorquine authentique.

La terre des moulins

Algaida se trouve sur la terre des moulins dans la région céréalière du Plá i LLevant, les vieux moulins à vent disséminés dans et autour de la ville dominent le paysage rustique éblouissant des immenses champs de culture à la terre rouge, des amandiers, des caroubiers…

Les moulins le charme d’Algaida (crédit plademallorca)

Dans le noyau d’Algaida sont conservés 18 moulins à vent, ils donnent son image typique au village, comme le déclarait déjà l’Archiduc Luis Salvador d’Autriche : «Algaida se montre enveloppée de moulins».

La majorité de ces moulins sont privés comme le magnifique exemplaire du Molí d’en Xina, construit en 1738 et restauré en 1979 pour être transformé en atelier d’artiste.

D’autres jolis moulins céréaliers à admirer à Algaida : Molí de s’Aljub, (rue de la Tanqueta), Molí de n’Andreu (rue dels cavallers), Molí d’en Boi (rue Nou) ou encore Molí d’en Bosso (rue del Sol) et Molí de Can Mulet (rue de Colomar).

Un bout d’histoire  

Le nom d’Algaida dérive du mot arabe al-gaida, qui signifie littéralement « la base », aux alentours se trouvent plusieurs sites talayotiques, une culture spécifique aux Baléares. Sous la domination arabe, il y avait 2 « alquerías » des grandes fermes arabes déjà nommées Algaida.

Cependant les premiers registres du village datent de 1232 après la reconquête catalane et la construction de la première église en 1435.

L’église au coeur du village (plademallorca)

La jolie église actuelle sur la place du village est de style gothique avec des apports baroques, elle a été construite sur les fondations de la précédente aux XVI et XVIIème siècles et est constituée d’une nef centrale entourée de 6 chapelles.

Au XVIIème siècle, d’importants travaux sont réalisés, la chapelle du Rosaire est édifiée. La façade principale est sobre mais décorée d’une statue de la Vierge, d’une jolie rosace et d’une croix de style baroque comme couronnement.

L’économie d’Algaida était basée sur l’agriculture et l’élevage jusqu’au milieu du XXéme siècle lorsque les petites industries ont pris le dessus.

L’artisanat à Algaida

L’usine de verre soufflé Gordiola une entreprise familiale fondée en 1719 par un commerçant Catalano-aragonais est l’une des plus anciennes marques artisanales de Majorque.

L’art de souffler le verre demande une habileté et une maîtrise prodigieuses. L’asymétrie et l’irrégularité sont les principales caractéristiques des pièces fabriquées par Gordiola.

Gordiola, le travail du verre depuis 300 ans (crédit Gordiola)

L’originalité des formes, des couleurs et son prestige transcendent les frontières, ses produits sont exportés jusqu’à New York, Bruxelles ou Buenos Aires.

L’usine est une grande et ancienne bâtisse en forme de château, partez pour une visite guidée à travers l’immense collection de verres et des démonstrations de fabrication.

La verrerie est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 9h à 13h30.

Une promenade sur la route des Croix

Si vous aimez marcher, plusieurs randonnées balisées sont possibles à partir du village.

La plus originale est la route des croix, une balade culturelle dans la campagne majorquine à la découverte des 7 croix qui marquent le « territoire » de la municipalité.

De style et d’architecture différents elles ont été construites entre le XVIème et le XVIIème siècle, 5 sont situées aux entrées du village et 2 à proximité.

Démarrez de la Creu d’en Massot, rue de la Ribera en direction de la route Algaida-Pina où vous trouverez la Creu dels Traginers, ensuite dans la rue Colomer, vous découvrez une croix de style Renaissance qui porte le nom de la rue.

La route des croix ( crédit visitalgaida)

Prochain arrêt la Creu de Can Vicó, à l’angle de la rue de Palma et la rue de sa Quarterada.

Plus loin, en sortant du village, dans la garrigue de la Possession de Binicomprat se cache la Creu dels Apestats utilisée pour marquer la fosse commune où étaient enterrés toutes les victimes de la peste au XVIème siècle.

La dernière croix du parcours est celle qui est située sur l’ancienne route de Palma et qui marque la séparation entre les communes de Palma et d’Algaida.

Une région de traditions gastronomiques

Les « cellers » sont très représentatifs de la gastronomie d’Algaida et de la région du Plá, des lieux parfaits pour savourer des plats typiques. Souvent leur décoration rustique est constituée d’outils et d’objets anciens liés à la vie à la campagne ou à l’élaboration du vin.

Dans le village et aux alentours vous trouverez aussi de nombreux petits bars ou restaurants tant de cuisine traditionnelle comme de cuisine d’auteur créative mais toujours à base des meilleures produits locaux.

Un village festif

Les 2 fêtes annuelles d’Algaida célèbrent les saints patrons du village. Sant Jaume célébré l’été la 2ème quinzaine de juillet par une multitude d’événements et d’activités et Sant Honorat, le patron d’hiver, fêté au milieu du mois de janvier avec un programme culturel et traditionnel exceptionnel dont les danses des Cossiers.

La danse des cossiers (crédit visitalgaida)

Le marché hebdomadaire

Chaque vendredi, le marché hebdomadaire s’installe sur la Plaza Mayor, une occasion unique de déguster des produits frais du terroir, de découvrir des vêtements et des chaussures typiques et de l’artisanat local, des pièces uniques à un très bon prix.

Se rendre à Algaida

A partir de Palma, la distance est de 24 km rapidement parcourus en voiture via la nationale Ma-15.

En bus, prenez la ligne 490 Palma-Porto Colom pour un trajet de 31 minutes au prix de 4€.

Algaida en vidéo

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.