Villes et villages

Andratx, un trésor historique

Le beau village d’Andratx aux pieds de la Serra de Tramuntana a traversé l'histoire de Majorque depuis des temps immémoriaux.

IPS Inmo Majorque

Dans un environnement naturel exceptionnel, Andratx est entouré d’une diversité de paysages éblouissants, montagnes imposantes, vallées accueillantes, falaises escarpées et petites criques.

La municipalité au sud-ouest de Majorque englobe aussi le Port d’Andratx, Sa Coma, s’Arracó, San Telm et Camp de Mar et est bordée par les localités de Calvia et d’Estellencs.

Une histoire millénaire

L’étymologie du nom d’Andratx n’est pas connu avec précision, il existe 3 théories : l’origine celte, arabe ou latine. La plus reconnue est la latine, selon laquelle Andratx provient du mot « Antra » qui signifie grotte. Car à l’âge de bronze, de petites populations occupaient déjà les grottes de Son Bosc et de Son Fortuny.

À Andratx, on trouve aussi des traces de la culture talayotique (1300 – 1000 av. JC) unique au monde car elle n’a existé qu’aux Baléares. On y a découvert des restes de « navettes » : des tombes mégalithiques dont la forme rappelle une coque de navire renversée. Les vestiges de Ses Basses, les Talayots de Biniorella, de Son Fortuny ou D’es Castellàs à s’Arracó sont les témoins de cette époque.

La conquête romaine par le Général Cecilio Metelo en 123 av JC produit de grands changements sur l’île et la modernisation de la société. À Andratx, des tronçons de chaussée, des vestiges de villas, de bateaux, … révèlent la présence romaine.

La période islamique est une autre époque très importante dans l’histoire de la municipalité alors composée de petites fermes comme Buendar, Ator, Biniorella, Tor, Salmanoir…

Après la conquête aragonaise en 1229, les grands seigneurs qui accompagnent Jaume 1er se répartissent le territoire et l’évêque de Barcelone, Berengue de Palou devient le premier seigneur chrétien d’Andratx.

L’église de Santa María construite en 1248 (crédit Balearity)

Au XIXème siècle, se produit un développement de la société et une modernisation de la vie économique industrielle avec l’émergence d’usines de savon et de bois. Enfin le XXème siècle voit la croissance résidentielle du port et le développement touristique d’Andratx et de ses alentours.

Une balade historique passionnante dans le village

Le centre urbain du village surnommé la Villa, concentre tout l’attrait du point de vue historique et patrimonial.

En vous y promenant vous découvrirez de la période arabe, la Posesión de Son Mas, aujourd’hui siège de la mairie, mais aussi des moulins à eau, des canaux et des citernes.

La Possessió de Son Mas datée de l’époque musulmane (crédit visit andratx)

Un autre point d’intérêt est l’église de Sainte -Marie, érigée en 1248, elle conserve un important patrimoine artistique comme les retables baroques consacrés à la « Vierge du Rosaire », à la « Vierge Marie » et à « Saint-Sébastien ». À noter le tableau «Quadre des Moros», représentant le débarquement turc du 2 août 1578, à Andratx.

Vous pouvez également traverser son passé et son histoire dans les rues de l’ancien quartier « des Pantaleu », le premier noyau de population du XIIIème siècle. Vous y découvrez les moulins de « sa Planeta », le bâtiment de la Cúria, ancien hôtel de ville et siège actuel de la bibliothèque municipale et la tour de «So na Gaiana».

Un curieux blason

Le blason d’Andratx est formé par un soleil à visage humain sur fond bleu. Le soleil fait référence à sa situation géographique car c’est le dernier village de Majorque où l’on voit le soleil avant qu’il ne se couche.

Un marché exceptionnel

Le meilleur jour pour visiter Andratx et faire une agréable promenade est le mercredi, jour du marché traditionnel.

Les rues sont remplies par près de 200 étals qui offrent une grande variété de produits : fruits et légumes frais, charcuterie, artisanat, objets en cuir, en céramique, produits typiques de Majorque…

À noter : le marché de s’Arraco à quelques kilomètres d’Andratx, a lieu tous les samedis sur la place du village, plus petit mais très traditionnel il possède un charme qui réjouit ses visiteurs.

Les fêtes du village 

Comme tous les villages majorquins empreints de traditions, de nombreuses fêtes populaires joyeuses et colorées s’y déroulent tout au long de l’année.

À la Sant Antoni, les 16 et 17 janvier, la municipalité vit la « Revetlla de Sant Antoni » : des danses, de la musique et les “foguerons”, les feux populaires envahissent le village.

Un village festif (crédit Ultima hora)

A Pâques, le vendredi saint et le dimanche se déroulent les processions ferventes dans les rues d’Andratx.

Le 29 juin commencent les fêtes patronales de la Saint-Pierre et le 16 juillet a lieu la fête de la Vierge du Carmel, patronne des pêcheurs et du port d’Andratx.

Des sentiers de randonnée à découvrir

Les alentours du village, offre des possibilités de randonnées pour tous les niveaux qui permettent de découvrir à votre rythme cette magnifique région de l’île, nous vous en proposons 2 :

L’excursion au Puig de Garrafa commence dans le village, ce chemin allie mer et montagne, il atteint une altitude de 461 m et permet de contempler des vues splendides sur le port d’Andratx. De niveau modéré, il s’étend sur 4,78 kilomètres et dure environ 3h.

Le Puig de Sa Garrafa, un randonnée magique (crédit rutas de mallorca)

La route du Puig de So na Vidala, n’est pas très connue, elle vous emmène dans un environnement naturel magnifique sur près de 11km et 5 h de marche tranquille.

Comment s’y rendre :

Le village se trouve à 28km de Palma, en voiture, prenez l’autoroute MA- 1 direction Andratx.

En bus, depuis la Plaza d’España Palma prenez la ligne 101 en direction du Port d’Andratx

Sources : wiki, visit-andrtax, El Mundo

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.