Villes et villages

Binissalem village de la terre des vignes

Binissalem est un très joli village rustique et traditionnel dans la région viticole du Raiguer en plein cœur de Majorque.

IPS Inmo Majorque

Ce village authentique, aux maisons de grès blond se trouve là où les plaines majorquines rencontrent les montagnes de la Serra de Tramuntana.

À Binissalem, le vin a sculpté le paysage, l’architecture, la culture… Entouré de vignobles exceptionnels, le village profondément lié à la production de vin et aux bodegas est un passage obligé pour les amateurs de ce nectar divin !

C’est aussi un lieu idyllique pour les amateurs de plein air et de nature qui apprécieront la beauté rustique de la campagne environnante remplie de vignobles, de caroubiers et d’amandiers.

Une histoire millénaire

Les premières traces de présence humaine se trouvent sur les sites de Can Cabrit, Can Macià et le Clapier des Maures, des témoins de l’ère des talayots.

Binissalem est fondé au XIIIème siècle et son nom résonne encore de ses origines musulmanes car selon les linguistes, il dérive soit de Banu Ssálam (« Fils de la Paix ») soit de Banu Ssálim (« Fils de Ssálim »).

Les puits et les canaux d’irrigation du village sont d’ailleurs des vestiges de l’époque de la domination arabe.

Binissalem abrite aussi de très beaux édifices baroques de la fin du XVIIIème et du début du XIXème siècle entre autres Ca l’Ardiaca, Cal General Morante, Can Garriga, Can Gelabert aujourd’hui centre culturel.

Can Gelabert et les rues autour de la place (crédit ajbinissalem)

Ces bâtiments sont le reflet d’une époque de prospérité économique et cohabitent avec d’autres plus modernes qui déterminent le style architectural du village.

Sans aucun doute, le bâtiment qui se distingue sur tout le reste, par sa hauteur et sa beauté, est l’église Nostra Senyora de Robines.

L’église et la place

L’église paroissiale splendide construction en pierre majorquine est érigée au XVIIIème siècle sur un espace bâti de manière irrégulière et lugubre, elle est alors entourée du cimetière paroissial et de la petite place des Lledoners.

La rénovation de la place est réalisée entre 1854 et 1860, aujourd’hui elle est une des plus belles « Plaça de l’Església » de la région pour l’harmonie et l’ampleur de son tracé urbanistique et les beaux bâtiments qui l’entourent.

Nostra Senyora de Robines (crédit Joana Leal)

Le vin une production millénaire

La culture de la vigne commence sous la domination romaine en 123 av. J-C par Cecilio Metelo qui conquiert l’île très convoitée par Rome pour sa situation stratégique au cœur de la Méditerranée.

Binissalem est alors un des sites où la vigne est cultivée et à l’époque la qualité des vins majorquins est tellement reconnue que le célèbre philosophe et scientifique Pline l’Ancien les mentionnent.

La viticulture et la production de vin ont traversé les siècles et survécu à toutes les civilisations jusqu’à la conquête catalane par Jaume I en 1229.

Les vignobles connaissent un essor très important au XIXème siècle quand le phylloxéra détruit les vignes françaises, la France doit alors importer son vin et achète de grandes quantités à Majorque.

Malheureusement la maladie attaque aussi les vignes de l’île en 1891 et Binissalem pour sauver son économie se tourne vers la culture des amandiers et l’exportation de matériel agricole.

La viticulture reprend au début du XXème siècle, Binissalem et les villages voisins : Santa Maria, Santa Eugenia et Alaró sont alors le centre de la revitalisation de la production de vins de qualité à Majorque.

Les caractéristiques du sol et du climat sont adaptées à la culture des variétés de raisins autochtones : Manto Negro, Callet, Moll Gargollassa, Giró Ros…

Apellation d’origine Binissalem

Binissalem est d’ailleurs la première région de Majorque à recevoir une appellation d’origine en 1991 !

Binissalem du vin et des bodegas (crédit mallorcaquality)

Aujourd’hui les vignobles de l’appellation d’origine répartis sur la municipalité, sont des domaines de traditions familiales transmises de génération en génération !

Ils ont investi dans la technologie et la formation et misent sur les variétés de raisins locales, élaborant des vins uniques de grande qualité bénéficiant de reconnaissance nationale et internationale.

L’œnotourisme est une activité en pleine croissance et l’occasion unique de connaître les vins insulaires, les bodegas proposent des visites et des dégustations passionnantes pour les amateurs de vins et les autres !

Des Bodegas de Binissalem

Bodegas José L. Ferrer est une entreprise familiale fondée en 1931, pionnière sur l’île dans la fermentation en fûts de chêne et la mise en bouteille de vins de qualité, basées sur la variété de raisin endémique « Manto Negro »

José Luis Ferrer, le fondateur a continué à innover dans les années 50, en élaborant des vins blancs avec la variété autochtone Moll ainsi qu’en initiant l’exportation du vin.

Actuellement, l’exploitation est toujours gérée par la famille par la troisième et la quatrième génération.

Vins Nadal, est l’un des premiers domaines viticoles du village, fondée par Miquel Nadal Fiol en 1932 et un parfait exemple de décantation générationnelle, où innovation et tradition vont de pair.

Vins Antonio Nadal Ros est une bodega familiale, la 1ère inscrite au Conseil Régulateur de l’Appellation d’Origine Binissalem dès sa fondation, en 1989.

Germán Alberti Nadal, petit-fils du fondateur, dirige la 3ème génération de cette cave, élaborant des vins expressifs en respectant au maximum les caractéristiques du terroir de la finca de Son Roig.

Festa des Vermar

Les fêtes du « Vermar » sont les plus importantes de Binissalem car la tradition viticole du village fait du temps de « Sa Vermada », la vendange, un temps de célébrations.

Des vendanges populaires et joyeuses (crédit mallorca photoblog)

Elles se déroulent pendant 2 semaines en septembre, Binissalem s’habille de fête et les majorquins revêtent leur costume traditionnel.

De nombreuses activités populaires et festives liées au monde du vin sont organisées comme fouler le raisin à l’ancienne et la bataille de lancer de raisin.

Mais aussi des défilés de chars créés par les « binissalamers », des dégustations de vins et le plat phare des festivités les « Fideus de Vermar »

Une recette ancienne à base de viande d’agneau, un plat fort mais très savoureux qui peut également être préparé avec de la viande de lapin.

Sources : ajbinissalem, españafiestas, binissalemando

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

PIAF Majorque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.