Villes et villages

Le Village de Capdepera à Majorque

IPS INMO ips inmo majorque

Commune la plus à l’est de l’île de Majorque, le village de Capdepera se distingue non seulement par ses magnifiques paysages naturels, mais également par son précieux patrimoine historique et archéologique.

Un site exceptionnel

A 80 km de Palma et 27km de Manacor, le village de Capdepera est le chef lieu de la petite commune du même nom et bénéficie de 30km de côtes, où se succèdent petites criques, falaises abruptes et stations balnéaires réputées.

Déjà sur les cartes romaines apparaissait le cap rocheux de la Punta (pointe) de Capdepera, alors nommée « Caput Petrae », littéralement « tête de poire », d’où dérive le nom actuel.

En majorquin, les habitants du village s’appellent les Gabellin/a, en référence à la forte activité de contrebande qui sévissait dans la région et à l’impôts sur le sel : la gabelle. On compte aujourd’hui environ 12000 habitants.

Le comté est un véritable témoignage archéologique de l’île de Majorque. En effet, entre Capdepera et Canyamel se situe le village talayotique de S’Heretat. Cette zone fortifiée de 4800 m2 abrite un édifice central : le Claper del Gegants (Clapier des Géants) qui date de plus de 3000 ans.

Ville fortifiée fondée en 1300, le village a vu son activité économique se transformer lorsque Cala Ratjada, petit port de pêche, est devenue au milieu du XIXème siècle une station balnéaire privilégiée, reléguant au second plan la traditionnelle activité de palmeraie.

Le phare de Capdepera fut alors construit sur un des plus beaux points de vue de la région et de très gros propriétaires fonciers, tels que les March, ont fait construire de beaux domaines dans le comté.

capdepera-chateau
la ville fortifiée – viagallica.com

Une histoire épique

En juin 1231, 2 ans après avoir conquis Majorque, le roi Jaume I se rend au Cap de la Pera avec une horde de chevaliers dans le but de conquérir l’île voisine de Minorque, encore aux mains des Maures.

Privé de sa force militaire mobilisée pour la conquête de Valence, il décide de recourir à un stratagème d’intimidation. Du 12 au 17 juin, des feux de camp sont allumés dans plus de 300 endroits autour du cap, donnant l’illusion d’une armée colossale.

Les Maures se soumirent et acceptèrent de signer le Traité de Capdepera, considéré comme le plus ancien traité de paix qui soit encore conservé. Son original se trouve aujourd’hui à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

En 1300, Jaume II ordonna la construction de 12 villages à Majorque, dont celui de Capdepera. Le château ainsi que la muraille construite autour de la tour de guet mauresque Miquel Nunis (XIème siècle) devaient permettre de regrouper la population dispersée de la région et contrôler les routes maritimes vers Minorque.

La ville fortifiée : splendeur architecturale

Le Castell de Capdepera est l’un des plus grands châteaux de l’île. Au sommet d’une colline, à plus de 159 mètres d’altitude, qui domine le village actuel, les murs de la forteresse encadrent une surface de près de 8000 m2 en forme de trapèze.

Au point le plus culminant se situe la chapelle Notre Dame de l’Espérance, patronne de Capdepera. Eglise fortifiée sans fenêtre, elle a connu 3 phases de constructions.

Au XIVème, elle s’érige dans le style gothique ; au XVIème, elle s’est agrandie vers le nord ; enfin au XVIIIème, on lui a adjoint des chapelles latérales dans le style baroque.

A l’origine, la ville était un labyrinthe de ruelles et petites maisons, dans lesquelles les habitants pouvaient se réfugier lors des assauts pirates. Au XIVème siècle, on dénombre environ 70 maisons et quelques 200 habitants ; 2 siècles plus tard, le nombre d’habitations a doublé.

capdepera-foire-médiévale
La foire médiévale – Pinterest.com

A la fin du XVIIème, le village fortifié tombe en désuétude, les habitants lui préférant l’emplacement de la ville actuelle. Au XVIIIème, le site est transformé en complexe militaire sous la direction d’un gouverneur. 

Totalement oublié à partir de 1854, il ne repasse aux mains des autorités locales qu’en 1983 et est déclaré Bien d’Intérêt Culturel. Vous pouvez aujourd’hui le visiter et profiter du chemin de ronde tout autour des murailles, avec une vue spectaculaire sur la région.

Une multitude d’activités …

Si les visites culturels ne vous suffisent pas, soyez rassuré : Capdepera et sa région offrent de nombreux autres loisirs. Vous pourrez notamment profiter des très belles plages à proximité du village, telles que Cala Agulla ou Cala Mesquida.

Au départ de Capdepera, vous pourrez également profiter de belles randonnées. Un sentier vous mène jusqu’au domaine de S’Heretat ; un autre vous permettra de traverser une zone naturelle protégée jusqu’à Coma de Sa Tortuga. Enfin, une belle excursion vous attend dans le Torrent de Canyamel.

capdepera-activités
Plages, vues, golfs …

Non loin du village, vous pourrez également découvrir les grottes de S’Ermita ou Arta, découvertes seulement début XIXème. Un parcours d’une heure vous attend avec de belles illuminations et l’incroyable « Reine des Colonnes », stalagmite de plus de 20 mètre de haut.

Les golfeurs pourront quant à eux se faire plaisir sur le parcours de Capdepera. Enfin, si vous aimez le folklore, 2 rendez-vous sont incontournables : le 3º week-end de mai, venez festoyer à la foire médiévale du village, durant laquelle tous les Gabellins se déguisent ; et le 18 décembre assistez au culte de La Esperanza, patronne de Capdepera.

https://www.youtube.com/watch?v=9gZpb7W9y4Y

Sources: castellcapdepera.com; viagallica.com; ajcapdepera.net; espaniaviajar.com

Tags

Bénédicte Lefeuvre

Quand en mai 2014, mon compagnon et moi-même posons, pour la première fois, nos valises à Majorque, c’est le coup de foudre absolu. « L’Île au calme » nous a totalement envoutés : sa douceur de vivre, ses paysages à couper le souffle, son ambiance unique … La devise, « la vie est plus douce au soleil » a alors trouvé tout sons sens, et j’ai eu envie de la partager. Titulaire d’une maîtrise de Lettres Modernes et d’un Master en Stratégie de la Formation, j’ai eu la chance d’encadrer et d’accompagner des jeunes en alternance. Ensuite, après une dizaine d’années passées à organiser et gérer des réceptions privées ou professionnelles, des mariages ou encore de l’évènementiel dans ma belle région Bretagne, j’ai eu envie de faire un pari fou : faire partager ce coup de cœur en mettant mon savoir-faire au service des touristes français à Majorque et j’ai créé La Conciergerie de Palma. Dans cette même vision de partage, écrire pour la Piaf s’est présentée comme une évidence.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.