Villes et villages

Inca, ville historique et commerçante

Inca est une destination moins connue, moins pittoresque et charmante que d’autres villages de Majorque, elle recèle cependant de lieux à voir absolument.

IPS Inmo Majorque

Inca située au cœur de l’île est la capitale de la région du Raiguer et la 3ème plus grande ville de Majorque.

Son histoire est marquée par sa riche industrie du cuir et de la chaussure qui a atteint son apogée au XXème siècle et a fait sa réputation.

Mais la ville possède de nombreux atouts et des trésors cachés, nous vous proposons une visite guidée afin de (re)découvrir différemment son patrimoine exceptionnel et son centre historique qui abrite de nombreux commerces.

Entre 2 visites nous vous conseillons une escale gastronomique dans l’un des nombreux restaurants ou « celler » typique pour déguster la cuisine traditionnelle majorquine.

Le Musée de la Chaussure

Pendant des décennies, Inca est synonyme de chaussures, le lieu unique pour connaître cette période de son histoire est le Musée de la Chaussure et de l’Industrie.

Un musée reflet de l’histoire d’Inca (crédit visitinca)

Considéré comme le 1er musée industriel des îles Baléares, cet espace abrite sur 2 étages, une grande exposition qui dévoile l’histoire de la chaussure en général et les processus de fabrication au cours des siècles.

L’enceinte accueille aussi une importante collection hétéroclite d’outils traditionnels, de machines, de chaussures anciennes, de photos, de coupures publicitaires de l’époque…

Le bâtiment où se trouve le musée vaut également le détour, il s’agit de l’ancienne caserne militaire du Général Luque construite en 1915 et entièrement restaurée.

La caserne transformée en musée (crédit visitinca)

L’église Santa-María Mayor

Notre visite continue par l’église de Santa Maria Mayor de style baroque majorquin située sur la place homonyme, elle est le principal édifice religieux d’Inca.

La date de construction de l’église originelle n’est pas connue avec exactitude, mais la 1ère référence écrite date de juillet 1256 où apparaît dans un testament une donation en sa faveur. La tour du clocher se dresse majestueusement sur la place.

Profitez-en pour boire un verre attablés à la terrasse de l’un des cafés de la place tout en profitant de la vue sur l’église.

Le cloître de Santo-Domingo

Santo Domingo se compose de l’église baroque du même nom et de l’ancien couvent des Dominicains fondé en 1604.

À l’intérieur de l’église se distingue les beaux retables de San Vicente Ferrer et de las Almas du XVIème et XVIIème siècle.

Le couvent abrite un très joli cloître daté du XVIIIème déclaré Bien d’Intérêt Culturel, il est l’un des lieux incontournables lors de la visite d’Inca.

L’église principale et le cloître de Santo Domingo (crédit seemallorca)

Aujourd’hui, le bâtiment est la Bibliothèque municipale d’Inca et est un espace utilisé pour organiser des événements culturels.

Le marché hebdomadaire d’Inca

Nous vous conseillons de programmer votre visite à Inca le jeudi, jour du marché hebdomadaire dans une ambiance joyeuse et populaire.

Sur les différents étals installés dans les rues de la vieille ville, des fruits et des légumes frais et parfumés, des produits typiques, de l’artisanat, des plantes et des fleurs,…

La ville commerçante

La Calle Mayor est l’artère commerçante principale, une rue piétonne animée qui relie la place de l’église à la place d’Espagne où se trouve l’hôtel de ville, elle accueille de nombreuses petites boutiques.

Prolongez votre promenade shopping dans Inca en parcourant les rues du Comerç, Jaume Armengol et l’avenue du Bisbe Llompart.

Découvrez aussi les commerces emblématiques de la ville pour leur longue histoire et leurs traditions, comme les boulangeries Casa Delante et Sant Francesc ou l' »esparteria » Ca’n Toni Blanco qui travaille l’osier et le cuir.

Des magasins emblématiques (crédit Forn Sant Francesc et Ca’n Toni Blanco)

Pause détente dans le Parc du Serral de Ses Monges

Le Parc du Serral de Ses Monges est un grand parc situé dans les environs du monastère de Sant Bartomeu.

Ses espaces verts champêtres , son verger urbain et la grande aire de pique-nique donnant sur la Serra de Tramuntana en font l’endroit idéal pour une pause détente surtout au printemps.

Un parc et verger urbain (crédit visitinca)

Le Monastère de Sant Bartomeu

Après le parc, dirigez-vous vers le monastère de Sant Bartomeu, il accueille les religieuses cloîtrées de l’ordre des Jéronimas qui au XVIème siècle ont quitté définitivement le Puig de Santa Magdalena.

C’est un petit havre de paix niché à l’intérieur d’Inca qui est devenu célèbre pour l’élaboration des « Congrets », un gâteau sec traditionnel à base de farine, de sucre et d’œufs.

Le Puig de Santa Magdalena

Pour terminer votre balade dans la municipalité d’Inca, partez à la découverte du pittoresque et charmant Puig de Santa Magdalena et de son ermitage.

Situé à 287 mètres d’altitude, il bénéficie d’une situation privilégiée au coeur de l’île et offre des vues panoramiques sur la Serra de Tramuntana, le Plá de Mallorca et les baies d’Alcúdia et de Pollença.

Les marches du Puig de Santa Magdalena (crédit visitinca)

Le Puig de Santa Magdalena est classé comme zone naturelle d’intérêt particulier pour sa flore et sa faune particulièrement pour les différentes espèces de chauves-souris.

L’ermitage de Santa Magdalena de style gothique dont les origines remontent au XIIIème siècle couronne le sommet.

Comment se rendre à Inca

En voiture

Inca est à un peu moins de 30 minutes en voiture de Palma via la Ma-13 en direction d’Alcúdia.

Transports publics

Les lignes de bus 301 et 302 relient la Plaza d’España de Palma à Inca en 25 minutes, le billet coûte de 3 à 5€.

En train de la Plaza d’España, prenez les lignes T2 ou T3 pour 30 minutes de trajet, le ticket coûte 4€.

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

PIAF Majorque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.