Villes et villages

Petra, un beau village inspirant à Majorque

Petra est un village agricole, authentique et rustique situé dans la belle région du Plá de Majorque au cœur de l’île, méconnu il mérite sans aucun doute un détour

IPS Inmo Majorque

L’environnement naturel de Petra est bucolique et charmant, les champs à perte de vue abondent des cultures traditionnelles d’une multitudes de fruits et de légumes gorgés de soleil !

Les amandiers, les oliviers, les vignes bordent les routes de Petra qui recèle de lieux méconnus et de bâtiments emblématiques témoins de l’histoire riche et passionnante de l’île.

Nous vous invitons à découvrir les trésors de ce village inspirant, à vous reposer sur ses placettes, à l’ombre de l’église et à connaître l’enfant chéri du village, Junípero Serra à l’origine du nom des plus grandes villes de Californie

Un site habité dès la préhistoire

De nombreux sites archéologiques disséminés sur tout le territoire témoignent de la présence de l’homme tout au long de la préhistoire et de l’époque romaine.

Pendant la domination musulmane qui commence au début du Xème siècle de notre ère, Petra faisait partie du district Yitnau – Bitra constitué de petites fermes et d’exploitations agricoles.

En 1229 se produit la conquête catalane et commence la période chrétienne, quelques années plus tard, la paroisse de Petra, sous le nom de Saint-Pierre (Pierre = Petra en grec), est déjà documentée.

Église de Sant Pere

Commençons la visite de Petra par l’église de Sant Pere, son style est gothique sauf la chapelle du Rosaire (1689) qui est baroque.

C’est l’une des plus grandes églises paroissiales de l’île construite entre le XVIème et le XVIIIème siècles, sa tour imposante est visible à des kilomètres à la ronde !

Sur l’une des façade, une série de colonnes permet de deviner l’emplacement de l’ancien cloître.

Le temple abrite plusieurs retables du XVème au XXème siècle ainsi que les fonts baptismaux où le missionnaire majorquin Junípero Serra a été baptisé le 24 novembre 1713.

Il est l’enfant chéri du village et tout au long de votre visite vous découvrirez des sites qui lui sont consacrés !

Junípero Serra, un majorquin en Californie

Miguel-José Serra Ferrer, le nom de baptême de Junípero Serra est né en 1710, à 7 ans il travaille déjà dans la ferme familiale, mais ses parents illettrés l’envoie à l’école primaire franciscaine du village.

En 1730, il entre chez les Franciscains à Palma et reçoit son nom religieux : Junípero. Excellent étudiant ordonné prêtre en 1737, il obtient une licence ecclésiastique et enseigne la philosophie au Couvent de San Francesc.

En 1746, à 36 ans, Junípero Serra part pour le Nouveau Monde, il enseigne d’abord la philosophie au collège de Mexico.

Junípero Serra, un saint majorquin en Californie (crédit visitpetra)

Puis se porte volontaire pour remplacer les missionnaires décédés dans la Sierra Gorda, région montagneuse peuplée par la tribu Pames dans l’état actuel de Queretaro.

Arrivé à Jalpan en 1750, il le reconstruit et commence la construction de 4 autres missions franciscaines.

Ces missions, avec leur remarquable style “baroque métissé” sont inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2003.

Il meurt le 28 août 1784 à Monterey en Californie, considéré comme l’Apôtre de la Californie, il est béatifié par l’Église catholique le 25 septembre 1988.

De jolies places

Les places constituent le centre névralgique de Petra et sont un excellent endroit pour prendre un verre sur l’une de ses terrasses.

Les jolies places de Petra où se rafraichir (crédit mallorcatouristguide)

La place Fray Junípero Serra, autrefois appelée place de la Constitution, possède depuis 1913 un monument dédié au missionnaire.

La place de Ramon Llull, dont l’élément le plus caractéristique est une fontaine située au centre sur l’emplacement même de l’ancien puits et des abreuvoirs publics détruits en 1916.

La placette d’es Convent est construite en 1984 à l’occasion du bicentenaire de la mort de Junípero, au centre se trouve un monolithe dédié au missionnaire, œuvre de l’artiste valencien Antonio Bordenau.

La Casa de la Vila

La Casa de la Vila est l’actuelle mairie de Petra située dans la rue de l’Hôpital, elle occupe un bâtiment du XVIème siècle qui servit d’abord d’hôpital, puis d’université.

C’est en 1837 que le bâtiment devient le siège de la municipalité, la tour de l’horloge date de cette période.

Le Couvent de Sant Bernardi

Le Couvent des Franciscains Sant Bernerdi est situé à la fin de la Calle Mayor, fondé par les franciscains au XVIIème siècle c’est une visite incontournables à Petra.

Le couvent un site chargé d’histoire (crédit visitpetra)

Junípero Serra y a été formé et il a attribué aux missions qu’il a fondée en Californie, le nom des Saints vénérés dans le couvent !

Les missions de San Francisco, San Antonio ou San Diego ont donné naissance aux importantes villes californiennes homonymes.

Musée Fray Junípero Serra

Le Musée Junípero Serra et le Centre d’Études Juniperianos ont été inaugurés en 1959 dans la rue Barracar Alt, le lieu idéal si vous voulez en savoir plus sur la vie et l’œuvre missionnaire.

La maison et le musée de Junípero Serra (crédit discreto encanto)

Vous y découvrirez de nombreux documents ainsi que des maquettes des missions qu’il a construites.

Horaire : du mardi au samedi de 9h30 à 13h30.

Entrée générale : 2€. Le dernier dimanche de chaque mois, l’entrée est gratuite.

Casa Junípero Serra et rue Barracar Alt

Dans la même rue, une des plus anciennes et des plus authentiques de Petra, se trouve sa maison natale restaurée par l’architecte Guillem Forteza pour la conserver dans l’état d’origine du XVIIIème siècle.

Ses Escoles Velles

Pour finir cette visite du village nous nous approchons des « escoles velles » : les Vieilles Ecoles, un bâtiment conçu par le même architecte et inauguré en 1927, avec une belle cour centrale à arcades.

En 1940, un avion militaire soviétique, Polikarpov I-16, s’est précipité sur l’école publique, faisant 3 morts et de nombreux blessés. Un événement dont les anciens de Petra se souviennent encore.

Le Sanctuaire de Bonany

Après la visite nous ne pouvons pas quitter la municipalité sans monter au Puig de Bonany. à 317m, il bénéficie d’une situation privilégiée qui offre des vues magnifiques sur la région du Plá de Majorque.

Le Sanctuaire de Bonany et ses jolies vues (crédit visitpetra)

Au sommet, sur le vieil ermitage du XVIIème a été construit au début du XXème siècle l’actuel Sanctuaire de la Mare de Deu de Bonany, le site dispose d’une zone de pique-nique très agréable.

Sources : visitpetra, el discreto encanto, wikipedia

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.