Villes et villages

La ville de Sóller à Majorque

Au coeur de la Serra de Tramuntana, au fond d'une vallé verdoyante, Sóller est une visite incontournable à Majorque

Dray & Partners
Rate this post

Le charme de Sóller naît de sa situation privilégiée, dans une vallée fertile et magnifique sur la côte Nord-Ouest de Majorque. Entourée d’une nature grandiose aux paysages éblouissants colorés par les champs d’orangers, de citronniers, d’oliviers et à proximité de la mer, Sóller vous séduira sans aucun doute.

Une vallée longtemps isolée

Sóller a traversé l’histoire de Majorque, habitée depuis l’époque talayotique, occupée par les Romains et les Maures (le nom de Sóller vient du mot arabe suliar qui signifie coquillage).

Mais c’est au XIX ème et XX ème siècle que l’économie de Sóller explose, grâce au commerce maritime avec la France et au développement des cultures des olives et des agrumes qui lui apportent sa richesse et les noms de : Vallée des Orangers et Vallée de l’Or.

Cependant, les « sollerics » restent isolés du reste de l’île jusqu’à la construction de la ligne de chemin de fer de Palma à Sóller, tracée par l’ingénieur majorquin Pere Garau et achevée en 1912. La voie de tram reliant le village au port est inaugurée en 1913.

Le pittoresque train de bois transporte toujours les visiteurs au départ de Palma sur un trajet inoubliable de 27 km à travers la campagne majorquine belle en toutes saisons et en escaladant courageusement les montagnes de la Serra de Tramuntana.

Train de Sóller. Crédit : Click Mallorca

L’accès à la vallée de Sóller est également facile en voiture grâce au tunnel de 3 km creusé dans la montagne et dont la traversée est devenue gratuite depuis bientôt 7 ans.

À la découverte de la ville

Dans le cœur historique la charmante Plaça de la Constitució entourée d’arbres, abrite l’église imposante de Sant Bartomeu dont l’origine remonte à 1236, un mélange harmonieux de styles : baroque, néogothique et moderniste par la façade, œuvre de l’architecte Joan Rubio élève de Gaudí.

La place est entourée de rues étroites remplies de petits magasins typiques et de maisons traditionnelles dont certaines accueillent des musées de grand intérêt.

L’église San Bartomeu Crédit : Canva pro

Le Musée de Sóller ou Casal de Cultura (Maison de la Culture) qui reproduit à l’identique la maison majorquine typique du début du XX ème siècle et présente des meubles, vêtements et objets d’époque ainsi qu’une collection archéologique remarquable depuis 2013.

Can Prunera, Musée d’Art Moderne, dans un très beau bâtiment Art Nouveau, où vous découvrirez une collection d’œuvres d’art méritant le détour : de Kandinski à Picasso en passant par Andy Warhol ou le peintre majorquin Miguel Barceló.

La gare de Sóller abrite 2 expositions permanentes de 2 illustres artistes espagnols : des céramiques rares de Picasso et des reproductions d’œuvres de Miró.

Aux abords de la ville, le Musée des Sciences Naturelles possède la plus importante collection de fossiles de l’île et dans le Jardin Botanique attenant, pousse la plus grande variété de plantes de Majorque.

Le petit tram du port de Sóller. Crédit : Canva Pro

En route pour le port de Sóller

Le petit tram séculaire en bois est le meilleur moyen de se rendre du village au Port de Sóller situé à 3 km seulement, mais l’accès au port est également aisé en voiture via le tunnel de la Mola.

Pittoresque et charmant, le port, ses 2 belles plages, ses boutiques typiques et sa promenade en bord de mer attirent les visiteurs par sa douceur de vivre et la beauté de ses couchers de soleil à admirer depuis la terrasse d’un des bars ou restaurants.

Le charmant port de Sóller. Crédit : Canva Pro

Pour apprécier ce lieu unique et son paysage, il est vivement conseillé de monter jusqu’au « Faro de Cabo Gros » ou jusqu’au «Mirador de Santa Catalina» dont l’oratoire abrite le Musée de la Mer.

Les délices de la vallée des orangers

Les premiers agrumes sont arrivés à Sóller il y a plus de 600 ans, dans les cales des bateaux arabes, leur culture a transformé non seulement le paysage mais aussi l’économie de la Vallée des orangers.

Les plantations d’orangers verdoyants sont les plus luxuriantes de l’île, grâce à l’eau abondante de la Serra de Tramuntana et au soleil méditerranéen, plus de 120.000 orangers sont cultivés dans la vallée de Sóller.

Les oranges récoltées sont reconnues pour leur qualité, gorgées de jus, délicieuses, aromatiques et au printemps, le parfum délicat des fleurs d’oranger envahit la vallée de douceur.

Les meilleurs oranges de Majorque ! Crédit : Canva Pro

Les cultures de la vallée permettent la fabrication de produits locaux de grande qualité, frais et savoureux comme des glaces, des confitures, des vinaigres, des liqueurs à base d’agrumes, des parfums et de l’huile d’olive haut de gamme…

Sans oublier le jus d’orange pressé minute naturellement sucré, à déguster impérativement lors de votre séjour pour faire le plein de soleil et de vitamines.

Les amateurs de gastronomie ne sont pas oubliés dans la ville ou au port ; l’offre des bars et restaurants, où déguster les produits frais en direct de la vallée et de la mer, est abondante et diversifiée.

Sóller, paradis des sportifs

Les amateurs de randonnée et de trekking ne seront pas déçus ; de nombreux itinéraires sont possible grâce à la « Ruta de Pedre en Sec » (la route de pierre sèche) qui passe par Sóller et traverse la Serra de Tramuntana.

Les cyclistes les plus courageux peuvent aussi affronter le « Coll de Sóller » un des cols de montagne les plus longs et difficiles à franchir de Majorque, un parcours sinueux de 9 km sur un dénivelé de 473 m.

Sans oublier les sports nautiques et les possibilités d’excursion en bateau au départ du Port, comme la découverte incontournable de Sa Calobra.

Pour aller encore plus loin

www.visitsoller.com       www.infomallorca.net

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page