Villes et villages

Le village d’Alaro à Majorque

La silhouette du joli village rural d’Alaró se dessine sur les contreforts de l’imposante Serra de Tramunatana dans la vallée du Raiguer, une comarque de Majorque qui s’étend jusqu’à Alcudia au nord de l’île.

Cette zone rurale aux paysages de terres rouges cultivées, de champs d’oliviers, d’amandiers et de caroubiers… abritent des villages typiques comme Binissalem, Campanet, Consell, Lloseta, Mancor, Selva, Caimari, Santa María del Camí,…

Alaró est encadré par deux pics montagneux impressionnants, pratiquement identiques ils produisent un curieux effet miroir : le Puig de s’Alcadena (815 m) et le Puig d’Alaró (822 m) au sommet duquel se dresse le Castell d’Alaró (château) dominant ainsi toute la vallée.

Les sommets jumeaux (crédit milugaresaqui)

Entre les deux sommets coule le torrent de Solleric, à l’origine une source d’eau d’une importance capitale pour le village.

Alaró, des origines préhistoriques

Le nom d’Alaró provient d’un récit du XIIème siècle, pendant la période al-Andalus (domination musulmane) à Majorque.

L’historien Alzuhrî raconte la résistance et la chute du Castell d’Alaró face aux maures en l’an 903. Il décrit «une grande forteresse construite sur un lieu très élevé et aride, sans comparaison dans le monde habité et connue sous le nom de Hisn Alarum : les vieux chrétiens du château »

Un château haut perché (crédit Castell Alaró)

Cependant les premiers indices de la présence d’un village se trouvent dans les Talayots, des édifications défensives de pierres superposées et assemblées sans ciment. Ces restes de la Culture Talayotique datent de l’Âge de Fer à Majorque avant la conquête romaine de 123 avant JC.

A Alaró, ces nombreux vestiges bien que dans différents états de conservation, ont été déclarés Biens d’Intérêt Culturel et se trouvent majoritairement sur des propriétés privées.

Mais si vous aimez la préhistoire, les talayots de Es Picó y Son Palou, S’Alcadena, Bànyols ou encore Can Cabrit sont accessibles en demandant une autorisation préalable.

Des signes de la préhistoire (crédit Luisotero WordPress)

Alaró un village pionnier

Alaró est un village rural qui vit de l’agriculture, principalement de la culture de l’olivier et de la production d’huile, jusqu’à la fin du XIXème siècle, quand le village entre dans une aire de modernité et initie un processus d’industrialisation et d’innovation avec les fabriques de chaussures.

D’autres ressources apportent aussi la prospérité au village comme les mines de lignite un charbon utilisé pour le chauffage et la production d’électricité.

Les habitants d’Alaró sont d’ailleurs les premiers à bénéficier de l’électricité à Majorque avec la construction de la première centrale électrique par les frères Gaspar y Josep Perelló Pol, inaugurée en 1901 avant même celle de Palma.

Aujourd’hui de l’industrie florissante des chaussures ne subsistent que l’atelier Toni Mora et la célèbre marque Camper, la représentante incontournable de la chaussure espagnole au niveau international.

Le village, 700 ans d’histoire à découvrir

Une promenade dans le cœur d’Alaró, vous dévoile les traces de près de 700 ans de l’histoire du village.

Commencez par la Plaza de la Villa (place principale) construite à la fin des années 30 et visitez l’Eglise de San Bartomeu, bâtie avec plus de 20.000 pierres de taille, sa façade monumentale est dépourvue d’ornements hormis l’immense porte et la belle rosace de style gothique.

Un village pittoresque au riche patrimoine (crédit mallorcasite)

De la première construction du XIVème subsiste uniquement le clocher, l’église et les chapelles intérieures furent terminées en 1785 après plusieurs siècles d’édification.

L’orgue fabriqué en 1754 par Pere Bosch issu d’une célèbre famille d’artisans majorquins, vous offre un concert mélodieux chaque samedi matin à 11h30, le jour du marché.

Le bâtiment remarquable de la Mairie se trouve juste en face, construit à la fin du XIXème siècle dans le style du baroque civil majorquin : des arches basses, soutenues par des colonnes volumineuses et une tour haute qui domine l’ensemble.

Toujours sur la place du village l’ancienne demeure « Posada de Can Xalet » (aujourd’hui un restaurant) ou le « Casal de Son Mallol » vestige d’une ancienne « possessió », vous dévoilent la Majorque seigneuriale du XVIème et XVIIIème siècle.

Ensuite, perdez-vous à pied dans les petites rues sinueuses d’Alaró à la découverte d’une multitude de trésors historiques ou architecturaux comme les nombreux lavoirs et fontaines présents dans tout village.

Admirez « La Posada de s’Olivaret » la plus grande des maisons de la noblesse ou « La bodega de s’Olivaret » qui conserve encore les tonneaux d’origine.

Des rues remplies d’histoire et de belles pierres (crédit mallorcasite)

Ne ratez pas le « Casal de Son Vidal » (21, rue Siquía) ou celui de « Son Bieló » (rue Sitges) de belles constructions du XVIIème et XVIIIème . Elles abritent les vestiges exceptionnels de moulins à eau qui faisaient partie du « qanat », le réseau hydraulique souterrain construit par les musulmans pour alimenter le village en eau.

Terminez par le haut du village dans le quartier « Los Damunt » bâti sur le site de l’ancien hameau arabe à l’origine du village actuel. Des maisons simples aux façades séculaires, aux arches basses en pierre ou en « marès », la pierre sableuse typique de Majorque.

Une promenade idéale au coucher de soleil, pour ses vues dominantes sur le village et les collines alentours.

A voir aussi « La Font de Ses Artigues » la source également canalisée à l’époque du qanat al-Andalus, déjà mentionnée en 1232 dans des écrits du prince, écrivain et poète Gaston de Béarn.

La source de Ses Artigues et le « qanat » d’Alaró

Elle a alimenté le village pendant des siècles et son tunnel s’étend sur 60 mètres sous la montagne, cependant elle a été recouverte récemment par une voûte de pierre pour des raisons sanitaires.

Les plus courageux ou les passionnés de randonnées peuvent aussi réaliser l’ascension jusqu’au Castell d’Alaró à plus de 800 mètres d’altitude, pour visiter les vestiges des fortifications et découvrir les paysages sublimes, à couper le souffle qui s’étendent jusqu’aux confins de l’île.

Des vues extraordinaires (crédit Castell Alaró)

Gastronomie et délices typiques

Terminez votre balade par un délicieux moment dans l’un des nombreux restaurants du village, vous vous régalerez en goûtant la cuisine typique et la gastronomie authentique de Majorque dans une ambiance chaleureuse.

L’été, le Bal de Village vous invite à danser tous les samedis soir sur la place principale.

Envie de vous ressourcer ? Prolongez votre séjour dans le charmant Boutique Hôtel « El Nido » (le Nid). Dans une ancienne maison de village, les 5 chambres décorées avec goût invitent à la douceur de vivre, au bien-être, à l’intimité…. L’été profitez des jardins luxuriants, ombragés et de la superbe piscine. L’hiver, le salon cosy vous accueille pour vous détendre blotti près de la cheminée.

Tags

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.