Villes et villages

Le village de Deia à Majorque

IPS Inmo Majorque

Deià (ou Deyà) est un très joli village pittoresque et poétique situé à seulement 30 km de Palma entre les municipalités de Valldemossa et Sóller au nord-ouest de Majorque, au cœur de la Serra de Tramuntana classée au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Un bouquet de maisons ocres en pierre typique, aux volets verts et à l’architecture traditionnelle majorquine, posées sur une colline comme suspendues entre la montagne et la mer, dans un magnifique environnement naturel préservé.

Un bout d’histoire

Les premières traces de présence humaine dans la vallée de Deiá remontent à la Préhistoire quand des populations s’installèrent dans les nombreuses grottes de la montagne. A partir du VIIIème siècle sous la domination arabe le site est déjà appelé ‘ad Daia’ (Deiá) qui signifie « village ».

En plus de la pêche, la culture de l’olivier et des d’agrumes et l’agriculture sont des facteurs déterminants pour le développement et la prospérité de Deiá pendant l’occupation islamique. Les maures construisent un système sophistiqué d’irrigation et de drainage, toujours utilisé aujourd’hui pour les cultures.

Après la reconquête chrétienne de l’île par le roi Jaume I en 1229 et les croisades, 3 monastères sont construits dans les environs de Deià : Ca l’Abat, Son Rullan, et Miramar où le célèbre philosophe Ramon Lull  fonda un collège de missionnaires, destiné à convertir les musulmans d’Afrique du Nord au catholicisme.

En 1867, l’archiduc Louis Salvador de Habsbourg-Lorraine, membre de la noblesse autrichienne, arrive à Majorque avec l’intention de créer une encyclopédie des îles Baléares. Subjugué par la tranquillité et la beauté de la Serra de Tramuntana, il achète plusieurs propriétés dans la région.

Les vues extraordinaires des jardins de Son Marroig (crédit balearstravel)

L’Archiduc rénove ainsi la finca de Son Marroig située sur la municipalité de Deiá, pour en faire sa résidence, n’hésitez pas à visiter cette magnifique maison où l’impératrice Sissi séjourna et ses jolis jardins qui offrent des vues spectaculaires sur la mer.

Aujourd’hui Deiá est un village au charme unique à Majorque qui respire l’authenticité, la douceur de vivre et la créativité, un lieu tranquille et inspirant !

Découvrir Deiá

Pour vous imprégner de l’esprit bohème et poétique de Deiá, nous vous conseillons d’arpenter ses petites rues pavées escarpées et abondamment fleuries, aux maisons de pierre pittoresques où se logent des ateliers d’artistes.

La meilleure façon de débuter votre visite est de stationner votre véhicule dans le parking gratuit à l’entrée du village et de vous promener aux pieds de Deiá en empruntant les petits ponts de pierre, sur le chemin : l’ancien lavoir, sa réserve d’eau, une source…

Les petits ponts qui mènent au village et carrer es clot (crédit discretoencanto)

Ensuite votre ascension commence sur le Chemin des Racó, à mesure que vous gravirez la colline, vous découvrirez les plus beaux panoramas de Deiá. La balade demande un peu d’effort mais les jardins verdoyants et les petits recoins cachés dans les ruelles valent vraiment le détour.

En chemin, soyez attentifs et vous apercevrez sur les façades de pierre, les carreaux de céramique représentant des images du calvaire, qui nous rappellent les carreaux dédiés à Santa Catalina Tomas sur toutes les maisons de Valldemossa.

Les canons du belvédère, l’église et le musée paroissiale (crédit Joana Leal)

Au Belvédère des Canons, ancien site défensif, une halte s’impose pour profiter des vues splendides sur la Serra de Tramuntana, ensuite vous arrivez à l’église Saint-Jean-Baptiste datée de 1497, composée d’une seule nef et dont le clocher est édifié dans une ancienne tour de défense.

N’hésitez pas à pousser la porte, l’église est ouverte tous les jours et l’entrée est gratuite. À côté se trouve le musée paroissial qui conserve une intéressante collection d’œuvres d’art données à l’église au fil des ans.

C’est là juste aux pieds de l’église que vous attend un lieu unique et spectaculaire : le petit cimetière de Deià, sans aucun doute l’un des plus beaux d’Europe !

Les vues spectaculaires du cimetière et le poète Robert Graves (crédit el pais)

Sa situation au sommet du village offre un panorama éblouissant et incomparable avec des vues plongeantes à 180 degrés sur la mer Méditerranée et la Serra de Tramuntana.

L’incontournable cimetière attire aussi de nombreux visiteurs curieux, pour les artistes, poètes et musiciens qui y reposent. Comme Robert Graves ou les célèbres peintres majorquins Antoni Ribas Prats et Antoni Gelabert.

Un village d’artistes

L’environnement naturel éblouissant entre la mer Méditerranée et la montagne, les maisons de pierre, la végétation luxuriante et les couleurs flamboyantes des bougainvilliers donnent à Deiá une atmosphère magique.

Il n’est pas surprenant que tant d’artistes, peintres, écrivains aient choisi ce petit village unique de la Serra comme foyer ou refuge. Parce que Deiá, pittoresque et authentique regorge de charme, transmet une tranquillité hors du temps et est une source constante d’inspiration !

Un village plein de charme (crédit Joana Leal)

Le célèbre écrivain et poète anglais Robert Graves tombe amoureux de Deià en 1929. Il achète une maison typique « Can Alluny » et y vit avec sa compagne la poétesse Laura Riding.

Contraints de retourner en Angleterre pendant la guerre civile espagnole, l’écrivain n’y revient qu’après la seconde guerre mondiale mais il y restera jusqu’à ses derniers jours en 1985.

Parmi ses amis célèbres qui ont séjourné dans cette maison se trouvent Sir Alec Guinness, Peter Ustinov, l’actrice hollywoodienne Ava GardnerLa maison de Robert Graves conservée dans son aspect d’origine est devenue aujourd’hui un beau musée.

Le village abrite d’autres musées uniques : le Musée d’Archéologie, rue Teia, logé dans un des bâtiments les plus anciens de Deiá, un moulin du XVIIIème siècle, il est fondé en 1962 par l’américain William Waldren, peintre et archéologue ou celui dédié à l’artiste contemporain Norman Yanikun, le « peintre des musiciens » son sujet de prédilection.

L’agenda culturel de Deiá est riche d’événements divers particulièrement pendant la saison d’été, le plus réputé est le Festival International de Musique Classique qui depuis plus de quatre décennies accueille à Son Marroig des orchestres et musiciens internationaux..

Se restaurer à Deia  

C’est dans la rue principale du village, la Via Archiduc Louis Salvador que vous trouverez la plupart des boutiques : artisanat de créateurs locaux, décoration, vêtements de lin, épicerie typique, boulangerie, fruits et légumes frais…

A Deiá vous aurez aussi l’embarras du choix pour vous restaurer entre les bars du village qui proposent des menus typiques, les restaurants de cuisine majorquine de qualité et les établissements gastronomiques.

Cala Deià

Envie d’une baignade après la visite du village n’hésitez pas à descendre jusqu’à la Cala Deiá, à environ 2 km, une crique de galets et de rochers dont les eaux turquoise et cristallines invitent à la détente et raviront les amateurs de snorkeling.

Comment se rendre à Deiá

Deiá se trouvent à 30 km de Palma, en voiture le trajet de 30 minutes est exceptionnel et vous offre des vues incroyables sur la mer et la montagne.

Si vous optez pour le bus au départ Palma sur la Plaza d’España, prenez la ligne 210 du TIB pour 45 minutes de route et un coût de 5€.

Crédits : discreto encanto de viajar, ABC Mallorca, See Mallorca, wiki

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

PIAF Majorque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.