Villes et villages

Le Village d’Esporles à Majorque

IPS INMO ips inmo majorque

A 13 km au nord de Palma, sur la route de Valldemossa, prenez le temps de vous arrêter pour découvrir le charmant village de montagne d’Esporles, au pied de la Serra de Tramuntana.

Un authentique village majorquin

Situé dans la partie ouest de l’île, sur le versant sud de la Serra de Tramuntana, Esporles se niche au fond de la vallée, à cheval sur le torrent qui le traverse. Ses rues offrent un panorama spectaculaire sur la vallée environnante.

Ce village d’environ 4000 habitants se divise en 2 : avec d’une part, la vieille ville « Vilavella », édifiée au XIIIème siècle et, d’autre part, la ville neuve « Vilanova ». L’architecture en pierres blondes traditionnelles tapisse les ruelles étroites et pittoresques. 

L’histoire d’Esporles débute au début du XIIIème siècle, lorsque les troupes catalanes conquirent la ville musulmane de Medina Mayurqa. A la mort du chevalier à qui échouèrent les terres, le canton passe dans le domaine royal.

Depuis la fin du XIIIème, les populations se concentrèrent autour de l’église, ce qui constitue aujourd’hui la Vilavella. Jusqu’à la fin du XIXème siècle, Esporles et Banyalbufar partagèrent, non sans heurt, la même administration. 

village-esporles-rue
les rues d’Esporles – livingmallorca.com

L’étymologie remonte à un mot d’origine mozarabe, lui-même dérivé du mot latin « sportulis », qui désigne un panier. Cette origine s’explique par la présence initiale d’un artisanat de vannerie de feuilles de palme.

Traditionnellement, son économie reposait essentiellement sur l’agriculture des orangers et amandiers et sur l’élevage. Grâce à l’abondance d’eau collectée dans les montagnes, ce fut également un des centres les plus importants de l’industrie textile à Majorque. Malheureusement, il n’en reste aujourd’hui que quelques vestiges.

Epargné par le tourisme, le village accueille depuis quelques décennies une communauté grandissante d’expatriés aisés, qui profitent du calme de cet environnement rural et de la proximité avec la ville de Palma.

Le village est proche de la seule université des Iles Baléares et de la « Silicone Valley » de Majorque, connue sous le nom de « Parc Bit ». Microsoft y dispose d’ailleurs d’un centre d’innovation.

Un puits d’architecture et de visites

Le village offre de nombreuses possibilités de visites, parmi lesquelles son église paroissiale. La première église, dont il est fait mention dès 1248, émanait du style gothique à nef unique. C’était une construction plutôt simple.

La construction de la deuxième église débuta au XVIIIème siècle, mais l’église actuelle, commencée en 1904, repose sur un projet de l’architecte Gaspar Bassar, qui souhaitait rendre un hommage à la Cathédrale de Palma, la Llontja et Santa Eulalia en reprenant leurs lignes néogothiques.

L’église, bénie en 1923, est dédiée au Saint Patron de l’industrie textile, Sant Crist de la Pois.

village-esporles-port-canonge
Port des Canonges – mallorcafat.com

Autre attraction du village, le Port des Canonges (Le Port des Chanoines) est le point le plus proche de la mer. Il s’agit là d’un paisible centre balnéaire, dont l’accès, à 5 minutes du centre d’Esporles, s’avère parfois dangereux, tant la voie unique qui y mène est sinueuse.

Enfin et surtout, visitez Sa Granja d’Esporlesbeau et vaste manoir du Xème siècle, au cœur d’une végétation luxuriante, de beaux jardins et de fontaines naturelles. Ce domaine agricole a été converti en musée ethnographique.

Sa Granja d’Esporles

L’origine de la bâtisse remonte à l’époque romaine,  car elle se situait aux abords d’une source d’eau abondante, élément incontournable. Cependant, les Maures y avaient auparavant construit un hameau, très connu pour ses moulins et la qualité des eaux. 

A partir du XIIIème siècle, et pendant 200 ans, le site accueillit le premier couvent cistercien de l’île. Au XVème siècle, les moines le cédèrent à des particuliers. Le dernier acquéreur en devint propriétaire et le rénova en 1980.

village-esporles-la-granja
La Granja

La visite de la finca permet aux touristes de découvrir les coutumes majorquines d’autrefois. Tous les métiers liés aux activités d’une ferme y sont représentés : teinturerie, cuisine à confitures, moulin à huile, forge, atelier de tourneur sur bois, poterie, tissage …

On peut y voir encore des artisans travailler le fer, l’argile ou encore le papier. Une des curiosités du site est aussi l’existence d’une chambre de torture médiévale, ouverte aux visiteurs.

Sa Granja abrite également une collection d’objets et de mobilier d’époque. Ne loupez pas non plus les animaux de la ferme dont le fameux cochon noir de Majorque, ainsi que de nombreux oiseaux.

De nombreuses fêtes et activités

Si vous souhaitez plonger au cœur du folklore majorquin, rendez-vous aux Fiestas de Sa Villanova fin juillet- début aout. Fin juillet, l’Eucharistie d’Esporles, également appelée  « La Dernière Cène »  prend place dans le village.

Une procession d’habitants se rend à l’Ermitage de Maristella, au dessus de Sa Granja ; tandis que d’autres s’attèlent à l’organisation du concours de paella au cœur du village.

Au mois d’octobre, vous pourrez également participer au salon de l’alimentation « Fira Dolça »où sont mis à l’honneur tous les meilleurs produits boulangers et pâtissiers de l’île.

village -esporles-2
Esporles authentique

Esporles est également un lieu de prédilection pour les cyclistes et les randonneurs. La route qui mène à Banyalbufar regorge de descentes abruptes. La randonnée du Vieux Facteur, entre Esporles et Banyalbufar, fait partie du GR221, Route de la Pierre Sèche.

Les vues sur les paysages en terrasses, sur les forêts de chênes verts, sur les sources  naturelles et sur la mer, sont autant de ravissements pour les yeux. Le chemin qui mène à Valldemossa, bien qu’agréable, est en partie au cœur de la forêt et offre donc moins de points de vue.

Sources: viagallica.com; ajesporles.net; commonswikimedia.org; search.savillis.com

Tags

Bénédicte Lefeuvre

Quand en mai 2014, mon compagnon et moi-même posons, pour la première fois, nos valises à Majorque, c’est le coup de foudre absolu. « L’Île au calme » nous a totalement envoutés : sa douceur de vivre, ses paysages à couper le souffle, son ambiance unique … La devise, « la vie est plus douce au soleil » a alors trouvé tout sons sens, et j’ai eu envie de la partager. Titulaire d’une maîtrise de Lettres Modernes et d’un Master en Stratégie de la Formation, j’ai eu la chance d’encadrer et d’accompagner des jeunes en alternance. Ensuite, après une dizaine d’années passées à organiser et gérer des réceptions privées ou professionnelles, des mariages ou encore de l’évènementiel dans ma belle région Bretagne, j’ai eu envie de faire un pari fou : faire partager ce coup de cœur en mettant mon savoir-faire au service des touristes français à Majorque et j’ai créé La Conciergerie de Palma. Dans cette même vision de partage, écrire pour la Piaf s’est présentée comme une évidence.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.