Villes et villages

Le Village de Galilea

A la découverte d’un petit village rustique et tranquille suspendu dans la montagne

IPS Inmo Majorque

Galilea est un joli petit village qui séduit les visiteurs, les artistes, les randonneurs… ou simplement ceux qui aiment se balader dans ses petites rues sinueuses en contemplant la nature, la lumière et en écoutant le silence.

C’est dans l’environnement naturel protégé et exceptionnel de la Serra de Tramuntana, patrimoine mondial de l’UNESCO, que se cache Galilea, à l’ombre des montagnes et entouré par les cultures en terrasses d’oliviers et d’amandiers.

Le village est perché à près de 500 m d’altitude sur le flanc du mythique Puig de Galatzó, un des sommets emblématiques de Majorque qui culmine à plus de 1000 m.

Galilea (Galilée) doit son nom à ses similitudes avec la terre sainte. Il est célèbre pour la beauté spectaculaire de la nature qui l’entoure où les chèvres sauvages déambulent librement une cloche autour du cou dont le tintement est parfois le seul son à des kilomètres à la ronde.

Les vues splendides sur la côte de Calvià, la tranquillité de ses rues pentues et l’air pur de la montagne font de Galilea un lieu privilégié, un havre de paix hors du temps, comme un refuge très loin du tourisme de masse pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Les rues en pente du village (crédit guiamallorca)

Un village charmant qui a traversé les siècles 

Galilea est une destination méconnue de l’île, pourtant le village qui dévoile l’authenticité et les origines rurales de Majorque a traversé l’histoire et vaut vraiment le détour.

De l’époque musulmane jusqu’à la reconquête chrétienne, il était occupé par la tribu des Gumâras et aux alentours se trouvait plusieurs hameaux islamiques : « Albussa » aujourd’hui Son Cortei, « Arratxa » devenu Es Ratxo,  « El Palmer » maintenant Son Net ou encore Benifatxo actuellement Son Martí.

Les maisons à l’architecture traditionnelle qui forment le cœur du village sont bâties autour de l’église de la « Immaculada Concepció » construite dans le style renaissance entre 1806 et 1810, à la demande des habitants qui devaient alors se rendre jusqu’à Puigpunyent pour asister à la messe.

Juste à côté, la charmante et pittoresque petite place Pius XII est un passage obligé pour tous les visiteurs. Elle est le témoin des rencontres des habitants et le lieu désigné des festivités locales et patronales chaque année en septembre.

Le Puig de Galatzó vu de la terrasse du bar du village (crédit tripadvisor)

La population a légèrement diminué depuis le XVIIIème siècle passant de 450 habitants à 300 actuellement qui forment une communauté mixte et internationale.

Les curiosités historiques du village

La maison de la neige : construite entre le XVIIIème et le XIXème siècle, elle est située dans la rue de Sa Mola Gran, utilisée par les habitants pour conserver à basse température la glace des montagnes, elle est la seule de l’île à se trouver dans le centre d’un village, elle n’est plus utilisée depuis 1917.

Dans la même rue vous découvrez aussi le Moulin de Martí : un moulin à vent pour moudre le blé daté du XIXème siècle mais considéré comme plus ancien que le moulin de Sóller.

Mais aussi le très ancien Puits des Rafals situé dans la rue du même nom, ou encore l’ancien couvent des sœurs augustines et la maison des tuiles peintes de motifs géométriques, de fleurs, de portraits, dans la rue Es Clapers.

Des routes à couper le souffle

Le voyage pour arriver à Galilea est incontestablement éblouissant, la route avec ses virages en épingle à cheveux et ses pentes impressionnantes vous réserve une petite dose d’adrénaline qui ne vous empêchera cependant pas d’admirer les paysages.

Sur la route des paysages magnifiques (crédit wikiloc)

En passant par Puigpunyent ou Es Capdellá, les vues lointaines sur la mer, le trajet au cœur des montagnes, la traversée de bosquets denses et sauvages vous donneront l’impression d’être dans un paradis naturel au bout du monde.

Parfait pour les sportifs

Que vous soyez randonneur, sportif bien entrainé ou simplement amoureux de la nature, Galilea vous offre de nombreuses possibilités.

Un bonheur pour les randonneurs (crédit wikiloc)

Dans cet environnement naturel spectaculaire vous avez le choix : les randonnées vers le Puig de Galatzó ou le torrent de San Martí, les itinéraires de montagnes pour le mountain bike, les routes sinueuses pour les cyclistes, les voies d’escalade ou même une balade équestre.

Et pourquoi pas un détour par la Reserva del Puig de Galatzo, un parc de loisirs qui proposent de nombreuses activités pour toute la famille, une vraie aventure dans la Serra de Tramuntana.

La Reserva un lieu fabuleux (crédit la Reserva)

Mais après l’effort le réconfort au bar du village qui offrent des vues fabuleuses sur le Puig de Galatzó.

Les tapas sont délicieuses et généreuses et la cuisine majorquine typique est au rendez-vous, de nombreux insulaires font d’ailleurs le déplacement uniquement pour les déguster.

Sources : Wikiloc, Mesmallorca, Guiamallorca, Wiki

Galilea en vidéo

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.