Villes et villages

Le Village de Lloseta

Une escapade dans la campagne majorquine, aux pieds des montagnes à la découverte d’un tout petit village absolument unique.

IPS Inmo Majorque

Caché à l’ombre des montagnes de la Serra de Tramuntana, Lloseta est un village pittoresque situé dans la région de Raiguer, dans le cœur rural de Majorque, ce petit village tranquille est plein de caractère et réserve de nombreuses surprises !

Des paysages bucoliques et splendides, des trésors cachés, une culture riche, une vaste offre gastronomique, nous vous emmenons visiter Lloseta pour (re)découvrir les charmes paisibles et hors du temps de l’intérieur de l’île.

Une histoire ancestrale et un passé minier unique à Majorque

Le nom de Lloseta est d’origine incertaine, d’une part, on pense qu’il pourrait s’agir d’un mélange du terme latin « Laus » (louange) et du grec « eta » (château) mais une autre version suggère que Lloseta dérive de l’arabe « Llosada » ou dalle.

Les premiers vestiges de l’occupation humaine remontent à l’époque talayotique, 5 gisements, 4 grottes funéraires et une enceinte fortifiée correspondent à cette culture.

Situé sur un ancien hameau maure, Lloseta se développe surtout après la reconquête de Majorque par Jaume I en 1229, ainsi le village a une longue histoire et présente encore de sites de grand intérêt historique et architectural.

Lloseta obtient l’indépendance de Binissalem en 1812, mais le village connaît un vrai développement à partir de 1875 avec l’arrivée du chemin de fer Palma-Inca et développe son économie basée sur l’exploitation minière puis sur l’industrie de la chaussure.

Les mines de charbon de Lloseta (crédit turisme Lloseta)

En 1930, les puits produisaient 85 % du charbon de l’île, destiné à la production d’électricité. Lloseta a exploité 3 puits pendant plus de 100 ans, Sa Truyola, Santo Tomés et Can Ramis, ils sont fermés depuis 1973.

Le puit de Sa Truyola est aujourd’hui un grand centre culturel, il conserve le bâtiment principal et l’ancienne cheminée restaurée de l’exploitation minière comme témoignage d’un passé unique sur l’île.

L’église et ses trésors

Commencez la visite par le cœur du village, sur la Plaza de España, où se trouve la jolie église néoclassique édifiée en 1844, elle se compose d’une seule nef bordée de 4 chapelles de chaque côté.

L’image de la Vierge de Lloseta est l’élément le plus représentatif mais et dans l’autel principal se cache un trésor : la sculpture de l’iconographie romano-byzantine du début du XIIIème siècle et à droite du maître-autel se trouve aussi la chapelle et la crypte des comtes d’Aiamans.

L’église et le Palis des Comtes d’Aiamans à droite (crédit turisme Lloseta)

Le palais d’Aiamans

Situé à côté de l’église paroissiale, cet élégant palais, demeure des Comtes d’Aiamans de Lloseta a été construit au milieu du XVIIIéme siècle.

Le magnifique bâtiment a subi de nombreuses rénovations au cours des siècles, la plus importante a été réalisée par l’architecte Gabriel Alomar en 1942, à la demande de Joan March i Ordines, alors propriétaire du bâtiment.

Avec cette dernière réforme, le bâtiment a été transformé en une résidence majestueuse et moderne où l’architecture traditionnelle majorquine a été combinée avec des détails de villas italiennes.

En 1975, la famille March a vendu la propriété à Lloseta SA et en 1988, elle a été déclarée site d’intérêt culturel. La dernière rénovation dans les années 90 a éliminé les murs d’enceinte afin d’exposer les jardins aux regards des promeneurs, cependant ils sont fermés au public.

Flâner dans Lloseta

Baladez-vous ensuite la vieille ville, dans les rues charmantes autour du Palais d’Aiamans et de l’église paroissiale, un petit labyrinthe où nous pouvons toucher de nos mains l’histoire du village.

Les ruelles du village (crédit turisme Lloseta)

Promenez-vous dans le carrer Beato Ramon Llull , le carrer Major et le Carrer Nou, pour vous perdre entre les rues étroites et pentues, les placettes, les tronçons pavés.

Vous découvrirez de nombreux recoins charmants à photographier, des boutiques qui proposent les délicieux produits locaux et des lieux insolites pour prendre un verre et déguster la cuisine typique.

Parmi les entreprises locales les plus représentatives se trouve Teixits Riera, un atelier artisanal et l’une des 3 seules entreprises de Majorque qui fabriquent encore la traditionnelle « Tela de llengües » (langues), le tissu majorquin par excellence.

La gastronomie à Lloseta

Des tapas dans un petit bar typique aux plats élaborés dans un restaurant gastronomique, vous avez l’embarras du choix à Lloseta. La bonne cuisine est présente partout dans ce village qui a vu grandir 3 merveilleux chefs dont les restaurants vous réservent de délicieuses surprises.

Un village pour les gourmets et les gourmands (crédit turisme Lloseta)

Ils travaillent les produits locaux avec passion et chacun propose sa propre interprétation créative de la cuisine traditionnelle. Grâce à leur travail, Lloseta est reconnu comme un lieu idéal pour les amateurs de gastronomie.

Mais la renommée du village vient aussi de son fabuleux gâteau le « Cardenal de Lloseta », à goûter absolument, vous le trouverez dans la boulangerie de Forn de Baix où ce délicieux dessert a été créé, il y a plus de 60 ans.

Une nature éblouissante

Lloseta c’est la nature à l’état pur, par sa proximité de la Serra de Tramuntana la commune est un paradis pour découvrir les magnifiques paysages ruraux de l’île.

Un environnement à couper le souffle (crédit trail running)

Un bonheur pour les randonneurs ou les cyclistes qui partent à l’assaut des sommets les plus remarquables aux alentours : S’Alcadena, le château d’Alaró, le Puig de San Miguel, les Tossals Verds et la montagne de sa Creu.  Des itinéraires qui offrent des vues spectaculaires sur les villages alentours et sur le Plá de Mallorca à perte de vue.

Une vierge légendaire

Selon la légende du XIIIème siècle, un berger musulman trouve une sculpture de la Vierge dans un «cocó» (trou) dans un rocher près du ruisseau, pour la vénérer la Vierge d’en Cocó, un oratoire est construit en 1878 à cet endroit.

L’ermitage de la Vierge d’en Cocó

Ce petit ermitage, déclaré bien d’intérêt culturel en 1988 se trouve à 1 km du centre du village, son architecture est très simple dénuée de décoration. L’image originale de la Vierge est conservée dans la sacristie paroissiale, dans l’oratoire il s’agit d’une réplique du sculpteur Francisco Salvà.

Un petit conseil visitez aussi le « Llogaret » voisin de Biniamar, ses deux églises et ses charmantes petites rues tranquilles.

La recette du Cardenal de Lloseta

Sources : Lloseta Turisme, Encanto de viajar, Wiki

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

PIAF Majorque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.