Visites et Incontournables

Ecotourisme à Majorque, plus qu’une tendance, une évidence

Depuis quelques années, Tant le Govern Balear que les entités privées du tourisme, ont compris l’urgence de préserver les richesses naturelles de Majorque.

Majorque est une destination privilégiée pour voyager en harmonie avec la nature et se veut un modèle du tourisme responsable. Entre ses multiples espaces protégés, ses criques, ses sentiers de randonnées, ses agrotourismes, vous trouverez votre bonheur si vous êtes un écotouriste.

Les agrotourismes, les hébergements au plus près de l’écotourisme

 L’écotourisme ne consiste pas seulement à connaître les Espaces Naturels Protégés, mais aussi à partager les traditions locales, l’artisanat, les fêtes populaires et en général le mode de vie quotidien du lieu visité.

De plus, l’écotourisme signifie protéger activement l’environnement, le commerce équitable et l’hébergement sans impact environnemental ou à faible empreinte carbone.

Cette typologie correspond aux hébergements ruraux proches ou inclus dans les Espaces Naturels Protégés, aux hébergements écologiques (zéro ou émissions réduites), aux hébergements spécialisés dans l’observation des oiseaux, aux itinéraires ornithologiques, à l’observation des animaux et de la nature et enfin aux hébergements qui effectuent des activités éducatives environnementales, comme le recyclage, le jardinage écologique etc.

Voici quelques propositions sélectionnées par la Piaf.

Casitas de pescadores

Crédit : casitas de pescadores

Le pittoresque village de pêcheurs de Sa Punta de s’Estalella est aujourd’hui une proposition agrotouristique inspirante promue par la famille qui possède ce groupe de maisons de pêcheurs qui a vu le jour en 1577.

Une petite oasis sur la côte majorquine à S’Estanyol de Migjorn au Sud de l’île, enracinée dans la culture de la terre, où l’on se sent en communion avec la nature. Grâce à son caractère historique et géographique unique, le domaine est une référence pour son engagement en matière de protection de l’environnement.

Predi Son Jaumell

Crédit : hotelsonjaumell.com

Loin du bruit, à Capdepera, sur la côte est de Majorque, se trouve Predi Son Jaumell, un hôtel entouré d’amandiers et de caroubiers, un lieu parfait pour se déconnecter. Ce domaine a été construit sur un bâtiment du XVIIème siècle, qui reflète parfaitement le style majorquin en 24 suites.

Par ailleurs, le chef Andreu Genestra est responsable de la cuisine du restaurant Senzill, qui, avec une étoile Michelin, est une référence de la gastronomie méditerranéenne.

Son Siurana

Le domaine Son Siurana est situé au nord de Majorque. Sa situation idéale permet de profiter de la campagne, des plages de sable blanc, de Serra de Tramuntana et des charmants villages comme Pollença et Alcúdia. Le domaine agricole et d’élevage écologique est aussi un hôtel agrotouristique confortable situé sur le flanc d’une montagne.  

-Son Moragues

Crédit : Son Moragues

Ce domaine a été l’un des épicentres de la vie agricole de Valldemossa au cours des derniers siècles. Rachetée en 2007 par un homme d’affaires espagnol, après des années de décadence, Son Moragues a retrouvé une activité agricole florissante et, en plus de sa célèbre huile d’olive, elle produit une grande variété de fruits et légumes, ainsi que de nombreuses conserves artisanales.Vous pourrez y vivre deux expériences inoubliables pour apprécier les produits locaux, la nature et les paysages à couper le souffle.

Iberostar, Un pas en avant

Iberostar est une chaîne hôtelière majorquine sensible aux actions liées à l’environnement. Elle a décidé d’aller plus loin, convaincue que la coopération de tous est essentielle pour atteindre le grand objectif : Faire de notre planète un lieu meilleur pour ceux qui y vivent aujourd’hui et pour les générations futures.

Avec plus de 80% des hôtels en bord de mer dans le monde entier, Iberostar a décidé de se concentrer sur la conservation des mers et des océans pour contribuer à l’évolution d’un tourisme plus durable. Leur engagement à travers le mouvement « wave of change » est un exemple pour tous les hôteliers.

Ce mouvement contribue à l’amélioration de la santé des mers et des océans, tout en relevant le défi de démontrer qu’il est possible de passer des vacances dans le respect de l’environnement.

Iberostar Grand Portals Nous

L’hôtel Iberostar Grand Portals Nous situé à 10mn du centre de Palma, au bord d’une crique pleine de charme, en est un vivant exemple : Produits locaux et certification MSC (pêche durable) pour les poissons, Produits d’hygiène exempts d’oxybenzone et octinoxate (présents dans les produits solaires), aucun plastique jetable, contrôle de la consommation d’eau, etc.

Les espaces protégés de Majorque

Parc National de Cabrera

Depuis 2016, le Gouvern Balear a alloué environ 102 millions d’euros de l’ITS (taxes du tourisme durable) à des initiatives de préservation des espaces naturels et de l’environnement renforçant ainsi la position de Majorque comme l’une des principales destinations pour la pratique de l’écotourisme.

L’archipel des Baléares est devenu l’un des meilleurs sites pour l’observation des oiseaux grâce à la diversité géographique, montagne, mer, zones humides ou marais salants. Plus de 300 espèces s’y arrêtent lors des périodes de migration.

Crédit : Parc National de Cabrera

 Le Parc Naturel de S’Albufera à Majorque permet d’apercevoir des faucons pélerins, le vautour noir ou le vautour fauve, tout comme le Parc Naturel de Mondragó au Sud-Est de l’île, le Parc Naturel de Sa Dragonera (une île au Sud-Ouest qui doit son nom aux nombreux lézards endémiques qui y vivent).

Le Parc Naturel de la Péninsule de Llevant dans la municipalité d’Artà au Nord-Est et le Parc National de Cabrera, une île accessible uniquement par bateau et qui offre en plus de la plongée sous-marine des sentiers de randonnée qui mènent à la colline de Bellamirada.

Crédit : Parc National de Cabrera
Crédit : Parc National de Cabrera

Sport et nature, l’accord parfait à Majorque

Majorque est l’une des principales destinations d’aventure en Méditerranée grâce à sa diversité géographique.

La Serra de Tramuntana

Inscrite depuis 2011 au patrimoine mondial de l’Unesco, La Serra de Tramuntana s’étend du Sud au Nord, sur la côte Ouest de l’île. Elle permet de multiples activités sportives et de détente pour tous les goûts et les niveaux d’effort.

Le GR221 Crédit : will4adventure

Le GR221, sentier de randonnée parfaitement balisé de 283 Km, vous permettra de découvrir une facette à la fois sauvage et inattendue de Majorque. Traversant de nombreux villages, parsemé de refuges où vous pourrez passer la nuit, il offre des paysages époustouflants.

Crédit : bikeexperiencemallorca.com

Le cyclotourisme, le canyoning et l’escalade sont des activités que les touristes et les autochtones pratiquent de plus en plus à Majorque, les clubs sportifs se sont multipliés et les normes imposant le respect de la nature sont nombreuses. Ne pas les respecter peut avoir des conséquences désagréables sous forme d’amendes sévères.

La Méditerranée

Crédit : Parc National de Cabrera

Avec 555 Km de côtes, des centaines de plages, de criques et de falaises, le pourtour méditerranéen de Majorque est un terrain de jeu infini ! Kitesurf, windsurf au Nord, plongée sous-marine aux alentours du Parc National de Cabrera, Canyoning au Torrent del Pareis  snorkeling, kayak ou paddle, vous aurez l’embarras du choix pour profiter des eaux cristallines de la méditerranée, sans oublier la possibilité de louer un voilier ou un catamaran, avec ou sans skipper.

Paddle Crédit : posadeterrasanta.com

Une autre activité proche de la nature est le psicobloc, l’escalade des falaises surplombant la mer sans avoir besoin d’être assuré ! Les conditions parfaites sont des parois de bonne qualité verticales ou déversantes, une hauteur satisfaisante qui n’excède pas 20 mètres de hauteur et de l’eau suffisamment profonde pour amortir les chutes. Majorque concentre une centaine de falaises de psicobloc !

Psicobloc Crédit : flots.tv

Maintenir l’équilibre entre l’activité économique, la consommation des ressources naturelles et la conservation du paysage de l’île, n’est pas une tâche facile. La préservation de  l’environnement est primordiale pour conserver et fortifier l’attrait touristique mais aussi pour le quotidien et bien-être des habitants.

Concilier l’industrie du tourisme et l’écologie locale est une évidence qui demande un effort de tous pour une coexistence pacifique et durable.

Prendre conscience de l’importance de l’eau sur une île sans rivière…..

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.