Visites et Incontournables

Les grottes du Drach à Majorque

Un des nombreux témoignages de l'histoire de Majorque est sans contexte le site des Cuevas Del Drach ou grotte du Dragon à Porto Cristo, dont la visite mérite vraiment le détour.

Dray & Partners
4/5 - (5 votes)

 Retrouvez une température idéale, dans l’ardeur de l’été ou la fraîcheur de l’hiver, en visitant une des nombreuses grottes qui se cachent dans les entrailles de Majorque. Sur le littoral oriental, entre le village de Porto Cristo et les Calas de Mallorca, les grottes du Drach font partie des visites incontournables de l’île principale des Baléares.

Une exception européenne

Les Grottes du Drach, ou Grottes de Porto Cristo, forment un réseau de 4 grottes calcaires à la dimension exceptionnelle. En effet, long de 2400 mètres, l’ensemble se situe à 25 mètres sous terre.  Le lieu doit son nom au dragon, créature légendaire, gardienne des Trésors. C’est une figure emblématique du folklore majorquin. Ce qui ne manquera pas de faire « rêver » les enfants !

Constitué de 6 lacs souterrains, le site permet la visite de 4 grottes reliées entre elles : la Grotte Noire, la Grotte Blanche, la Grotte de Louis Sauveur et la Grotte des Français. Le clou du spectacle est sans aucun doute le Lac Martel, plus grand lac souterrain d’Europe: 177 mètres de long sur 40 mètres de large

La balade sur le lac Martel Crédit : cuevasdeldrach.com

A la thèse de l’origine marine – l’entrée d’eau de mer a creusé la falaise calcaire – s’ajoute l’analyse d‘Edouard Martel. En effet, selon lui, l’infiltration des eaux de pluie a également contribué à leur formation. Cependant, très étonnant, l’eau des lacs est légèrement salée

Autre merveille du lieu, les stalagtites et stalagmites, qui portent le nom d’objet qu’elles évoquent par leur forme. Ces formations naturelles gagneraient 1 centimètre tous les ans.

Crédit : cuevasdeldrach.com

Une histoire passionnante

Il y a 3000 ans, les habitants de Majorque connaissaient déjà l’existence de ces grottes, la présence d’un établissement talayotique à l’entrée en témoigne. Mais, plus tard, ni les pirates, ni les Templiers ne sont allés plus loin que 200 mètres après l’entrée de la grotte, sans jamais en perdre de vue la sortie…

En 1878, quelques explorateurs catalans s’y sont perdus 4 jours durant. On lit d’ailleurs, gravée sur les parois de la grotte, la trace de leur désespoir : « Pas esperança ha salut » (« Pas d’espoir de Salut »).

C’est en 1896 que l’Archiduc Luis Salvador décide de financer l’exploration de la Grotte, qu’il confie à Edouard Martel. Ce dernier découvre le lac qui désormais porte son nom ainsi que la Grotte des Français. C’est cette expédition qui rendit les grottes célèbres

Le monte nevado. Crédit : Cuevasdeldrach.com

Une visite enchanteresse

Depuis 1935, un circuit vous promène à travers les grottes jusqu’au lac Martel. Ce dernier a été aménagé en auditorium pouvant accueillir jusqu’à 1100 spectateurs. Chaque visite se clôture sur un concert spectacle simulant l’aurore sur le Lac. L’orchestre, juché sur des barques en bois, joue 4 morceaux de musique classique, dont Chopin et Offenbach.

Pendant la pandémie du Covid-19,  il n’était pas possible de faire l’excursion en bateau. En 2022, elles reprendront normalement.

Crédit : cuevasdeldrach.com

Le spectacle naturel des grottes du Drach a été sublimé par les jeux de lumière réalisés par l’ingénieur catalan, Carles Buïgas. Vous pourrez également en profiter grâce à une promenade en barque. Tout est dit, ne vous reste plus qu’à y aller …

Les grottes del Drach sont ouvertes toute l’année et vous offrent une visite encadrée d’environ une heure. les tarifs sont différents en saison et hors saison, ainsi que sur place ou online. Consultez le site en français pour plus d’informations.

Sources: Viagallica.com – cuevasdeldrach.com

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page