Visites et Incontournables

Les jardins de Palma

IPS Inmo Majorque

Palma est une ville arborée qui abrite des jardins charmants, des oasis de verdure qui invitent à la détente au cœur d’une végétation méditerranéenne colorée et luxuriante et à la découverte de leur histoire curieuse et passionnante.

Les Jardins de s’Hort del Rei

Dans le coeur historique de Palma se trouve des jardins parmi les plus anciens de la ville. S’Hort del Rei était un jardin médiéval situé à l’extérieur des murs du Palais royal de lAlmudaina qui a subsisté jusqu’au XIXème siècle, quand il a été urbanisé.

L’ancien potager du roi (crédit Trip)

Au début du XIVème siècle, au temps du roi Jaume II de Majorque, ces jardins étaient une splendeur, remplis d’arbres fruitiers, de fleurs et de légumes, ils étaient aussi le potager du roi (s’Hort en majorquin) et on y élevait des animaux de la ferme.

Dans les années 1960, dans le cadre du plan de restauration de l’environnement de l’Almudaina, des bâtiments sont démolis pour la création de nouveaux jardins de goût historiciste, conçus par l’architecte majorquin Gabriel Alomar.

Il combine alors des éléments traditionnels du jardin majorquin, comme la pergola, avec d’autres d’inspiration andalouse : le bassin et ses jets d’eau qui rappellent le « Generalife » de Granada, cependant le tracé des jardins reflète peu celui d’origine.

Un élément architectural très intéressant conservé dans les jardins est l’Arc de Drassana qui survole l’étang situé en contrebas de l’Almudaina.

L’Arc de Drassana (crédit arca blog)

Cette arche d’origine arabe, a probablement été construite au Xème siècle, on pense que sa fonction était de relier le palais au port puisque dans le passé la mer atteignait les pieds de la muraille.

Vous découvrirez aussi une jolie sculpture en bronze d’Es Foner datée de 1898, elle représente le frondeur typique des Îles Baléares.

Les Jardins del Bisbe

A quelques pas de là, cachés derrière la Cathédrale de la Seu se cachent les Jardins del Bisbe (de l’évêché) romantiques et bucoliques.

En parcourant les ruelles étroites de la vieille ville, vous découvrez leur entrée imposante de style maniériste et sur laquelle le blason arbore le chapelet caractéristique, car ces jardins appartiennent à l’évêché de Majorque et de l’intérieur nous apercevons la façade arrière du palais épiscopal.

Un jardin caché (crédit masmallorca)

Leur disposition est typique des jardins qui rafraîchissaient les anciennes demeures seigneuriales de Palma, nous rappelant que la noblesse majorquine a toujours vécu dans cette partie de la ville.

L’entrée bordée de cyprès vous amène dans un jardin curieux, reflet de diverses époques dans un mariage harmonieux de haies géométriques, d’arbres fruitiers, d’un petit potager et de jolis bassins où fleurissent les nénuphars.

Les pergolas couronnées de bougainvilliers, les citronniers, les orangers et toute la végétation méditerranéenne accentuent la sensation de fraîcheur des lieux, parfumés par les nombreuses plantes aromatiques : le romarin, le thym, la menthe ou la sauge.

Les Jardins de la Misericordia

L’ancien édifice de la Misericordia était le siège d’une institution de charité, qui accueillait les pauvres, les orphelins et les personnes âgées fondée par les jésuites en 1565.

Aujourd’hui le bâtiment abrite une belle bibliothèque et est le siège culturel du « Consell Insular » de Majorque.

Les jardins sont un charmant petit jardin public, à l’atmosphère paisible, à la végétation abondante et aux agréables recoins ombragés pour se reposer ou lire.

Un ficus séculaire (crédit perdido de Mallorca)

Autrefois, c’était le jardin botanique de Palma, ouvert par le capitaine général Josep Maria d’Alós i Mora en 1827 pour encourager les études botaniques et fournir des plantes médicinales à la pharmacie de l’Hôpital Général de Majorque.

Ce jardin abrite un arbre extraordinaire et surprenant : un immense ficus séculaire (ficus macropylle), apporté d’Australie et planté sur ce site en 1830, il vaut à lui seul le détour !

Le Parc de Sa Cuarentena

Ce parc méconnu même des majorquins est un jardin secret calme et paisible qui descend jusqu’à la mer, situé dans la zone connue sous le nom d’El Terreno, proche de la célèbre Plaza de Gomila.

Autrefois les pêcheurs malades devaient rester en quarantaine dans ces jardins pour des raisons sanitaires, c’est de là que vient son nom.

Le parc a 2 entrées, sur le Paseo Maritimo en bas et sur la place Méditerranée en haut, sur le portail, on découvre 3 boucliers, au centre le bouclier royal entouré du bouclier de Palma et dessous l’année de l’inauguration du parc en 1656.

Un jardin méconnu (crédit Mallorca t’estim)

Il est divisé en plusieurs paliers reliés entre eux par des escaliers en pierre, la grande diversité végétale et le petit cours d’eau qui se jette dans un joli étang le remplissent de fraîcheur et lui donne un air bucolique unique.

Cependant, nous vous conseillons d’explorer la zone supérieure, appelée El Terreno, épicentre de la nuit majorquine, pendant des décennies ! Dans les années 60, c’était un lieu glamour, adoré des célébrités estivales comme Audrey Hepburn, Marlene Dietrich ou Frank Sinatra.

Aujourd’hui encore, si nous nous promenons et que nous parcourons ses rues, nous découvrons des petits hôtels de charme de cette époque entre les maisons traditionnelles majorquines.

Jardins de Marivent botaniques et culturels

Aux abords de Palma, à Cala Mayor, se trouve le Palais de Marivent, résidence d’été officielle de la famille royale depuis 1965. Depuis 2017, les jardins sont ouverts au public et peuvent être visités gratuitement une grande partie de l’année.

Le parc de plus de 9 hectares est joliment aménagé, fontaines, pelouses verdoyantes, parterres fleuris aux formes géométriques, chemins luxuriants… comme une oasis de verdure exceptionnelle.

Des jardins « artistiques » (crédit Pinterest)

Le parc rassemble plus de 40 espèces végétales autochtones et méditerranéennes : des figuiers, des citronniers et orangers, des plantes aromatiques (lauriers géants, romarin…), de magnifiques bougainvillées, des jasmins délicieusement parfumés…

La diversité de fleurs ravissantes aux couleurs éclatantes attire de nombreuses espèces de papillons et d’insectes. Les jardins de Marivent sont classés par la Mairie de Palma pour leur grande valeur botanique mais aussi historique.

Sources : Mallorca t’estim, +Mallorca, Discreto Encanto, Wiki

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

PIAF Majorque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.