Visites et Incontournables

La maison de Robert Graves à Majorque

“Majorque est le paradis, si vous pouvez y résister”. Quelques mots de Gertrude Stein qui suffirent à l’écrivain anglais, Robert Graves pour choisir Majorque et plus particulièrement Deià comme sa demeure définitive.

IPS Inmo Majorque

Deià, entre Méditerranée et Serra de Tramuntana, au Nord-ouest de l’île a toujours été une destination privilégiée des artistes et ce, dès le début du XXº siècle. Comme Pollença ou Sóller, elle fait partie de ces lieux magiques de Majorque, où l’on peut trouver à la fois l’inspiration et le repos, nourrir et apaiser ses sens.

Quand Robert Graves décide en octobre 1929 de s’y installer, il scelle le destin de ce petit port de pêche qui depuis lors, n’a cessé d’attirer les visiteurs.

“J’ai trouvé à Deià le décor que je voulais pour mon travail d’écrivain : Soleil, mer, montagne, eau de source, arbres ombragé, pas de formalités sociales et quelques luxes de la civilisation comme l’électricité et une ligne de bus directe pour Palma, la capitale”  

“Pourquoi je vis à Majorque”. Robert Graves

Le grand poète et écrivain a vécu 47 ans à Majorque

Né en 1895 à Wimbledon, Robert Graves a eu une vie intense et passionnée marquée par l’amour et la guerre. En 1916 il participe à la bataille de la Somme où il est grièvement blessé et il perdra son fils David durant la seconde guerre mondiale.

Marié en premières noces avec Nancy Nicholson dont il a eu 4 enfants, c’est avec la poétesse américaine Laura Riding qu’il arrive à Majorque en 1929 s’installant d’abord à Ca Sa Saleros avant de faire construire à moins d’un kilomètre du village, Ca N’Alluny devenue en 2006 le siège de la Fondation Robert Graves. 

Le coup d’état de Franco le surprend en 1936 à Majorque, il part précipitamment sans savoir qu’il ne reviendra pas avant 1946, avec une nouvelle compagne, Beryl Pritchard, avec laquelle il se mariera et aura 4 autres enfants.

Il n’en repartira plus et décèdera le 7 décembre 1985 dans ce village qui l’avait nommé en 1967 “hijo adoptivo” (fils adoptif). Sa tombe se trouve au pied d’un cyprès dans le cimetière communal, bien que modeste, elle est toujours visitée par ses nombreux admirateurs.

Majorque source d’inspiration de nombreuses oeuvres 

Dans cette maison où il fonda les éditions Seizin press, il a écrit une grande partie de son oeuvre prolifique ( + de 240 livres !) : poésie, romans historiques, biographie, livres pour enfants.

Les objets antiques et la presse des édtions Seizin press

Mon père voyait en Deià quelque chose de magnétique, une énergie spéciale”.

William Graves, Directeur de la Fondation Robert Graves.

Son roman le plus connu “I, Claudius” publié en 1934 lui a permis une stabilité économique et la possibilité de choisir son mode de vie sans contrainte.

Passionné d’antiquité, il a publié des essais tels “les mythes grecs” ,“la déesse grecque” ou “Dieux et mythes de la Grèce Antique” considérés comme des ouvrages de référence essentiels aujourd’hui et des romans comme “ La toison d’or”. Il est nommé en 1962 pour le prix Nobel de littérature que John Steinbeck finalement emportera.

Sa Maison devenue un musée

En pierre dans un style rustique majorquin, Ca N’Alluny (la maison au loin en catalan ) est située sur une colline où la vue s’éternise sur la Serra de Tramuntana.

Pas besoin d’être un fin connaisseur de littérature pour apprécier la visite de cette maison. Elle a gardé, figée dans un calme inspirant, l’aura de Robert Graves. Comme s’il était juste parti pour la journée à Palma pour retirer son courrier tel qui l’a fait durant de nombreuses années.

 La visite de la maison commence dans le petit auditorium avec une courte vidéo sur la vie et l’œuvre de Robert Graves. Raconté à la première personne, “Yo, Graves” utilise des interviews de la BBC et des archives de l’île. 

Une impressionnante “ligne du temps” illustre la vie du poète par des photographies personnelles, des couvertures de livres et des événements internationaux. Sur les autres murs, on trouve de magnifiques photographies grand format prises en 1953.

Le poème et le poète

Prenez le temps de visiter chaque pièce avec leurs meubles d’époque, objets divers, livres et photos, accompagnés par la voix du romancier qui récite inlassablement le poème intitulé “Le visage dans le miroir”, un auto-portrait.

La terrasse
Le jardin potager

 Le jardin qui a gardé l’âme de sa conception en 1932, est une partie essentielle de la visite. Les oliviers, les caroubiers et les amandiers sont toujours là. C’est Robert Graves lui-même qui a voulu les orangers, citronniers, mandariniers et autres arbres fruitiers afin de ne jamais manquer de confiture pour le petit déjeuner ! La partie la plus ensoleillée du jardin était consacrée à un potager. 

Terminez par une promenade jusqu’à la tombe de l’écrivain dans le cimetière local puis par la bibliothèque municipale qui porte le nom d’une de ses filles, Joan Graves.

La Casa de Robert Graves

Ctra. Sóller, 6, 07179 Deià, Illes Balears

Horaires : Du lundi au vendredi de 10:00 à 16:20, samedi de 10:00 à 14:20, Fermée le dimanche

 Tél : 971 63 61 85

Crédits : perdidoenmallorca, traveler.es, lacasaderobertgraves.org Crédits photos : perdidoenmallorca, lacasaderobertgraves.org

 

Une promenade dans la vie de Robert Graves à Majorque

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.