Visites et Incontournables

Le Modernisme à Palma

La capitale de Majorque, Palma, est une ville millénaire envoûtante qui recèle une multitude de trésors surprenants : des vestiges de civilisations lointaines (romaine, arabe) aux Palais médiévaux de la noblesse majorquine ou encore l’empreinte de l’Architecture Moderniste du début du XXème siècle.

Un patrimoine exceptionnel qui se mélange harmonieusement et donne à la vieille ville son caractère et sa beauté unique.

La splendeur du Modernisme Catalan dans Palma

Le Modernisme arrive à Majorque à travers des architectes de renom, figures du Modernisme Catalan, comme Antonio Gaudi, Lluís Domenech i Montaner ou Joán Rubio , venus sur l’île pour répondre aux demandes de la bourgeoisie majorquine qui au début du XXème siècle s’enrichit grâce au commerce, à l’industrie et à l’émigration.

Les architectes majorquins comme Gaspar Bennássar, Jaume Alenyar, Francesc Roca ou Guillem Reynés sont influencés par ce style moderne et par les tendances internationales, tant historicistes de la fin du XIXème (le néogothique et le néo mudéjar) que par l’Art Nouveau français et belges (formes ondulantes et florales) ou autrichien (formes géométriques).

L’enseigne moderniste d’une boulangerie pâtisserie séculaire de Palma (crédit la Vanguardia)

Ces architectes passionnés et créatifs ont laissé leur empreinte unique dans un ensemble de bâtiments destiné à la vie sociale, au domaine privé ou à l’univers commercial. Rien de mieux qu’une balade dans le centre historique de Palma pour découvrir ces édifices au charme remarquable.

Un parcours des bâtiments les plus admirés

Un des bâtiments modernistes les plus éblouissants est le Gran Hotel (photo de couverture) construit par Lluis Domenech en 1903 sur la Place Weyler face à la Place du Marché.

Hôtel le plus célèbre de la ville, jusqu’à sa fermeture au début de la guerre civile (1936), il bénéficie d’innovations uniques pour l’époque : électricité, ascenseur et chauffage central.

Il abrite aujourd’hui le siège de la Fondation La Caixa, un Centre Culturel qui possède une collection permanente du peintre catalan Anglada Camarassa et accueille des expositions temporaires d’envergure internationale.

Las Casasayas et la Pensión Menorquina des bijoux Art Nouveau (crédit la Vanguardia)

Attenant à la Place du Marché, s’élèvent les bâtiments las Casasayas et la Pensión Menorquina commandés à l’architecte Francesc Roca en 1908 par Josep Casasayas Casajuana, propriétaire de la célèbre pâtisserie Can Frasquet.

Ces constructions parfaitement symétriques sont séparées par la petite rue de Santacilia, le projet initial de les réunir n’a jamais été mené à bien.

Avec leurs magnifiques balcons et volets ondulants inspirés par l’Art Nouveau, elles sont classées par le Consell de Mallorca comme Bien d’Intérêt Culturel.

Pas très loin sur la Place de Cort où se trouve la splendide Mairie de Palma, se dresse Can Corbella, un superbe édifice de 3 étages et 3 façades dessiné par Nicolás Lliteras et destiné à accueillir des logements et des commerces.

La droguerie Corbella installée au rez-de-chaussée jusqu’en 1985 lui a donné son nom.

Can Corbella et la Casa de les Mitges (crédit la Vanguardia)

Couronné par une petite tour octogonale, il appartient au courant pré-moderniste de style néo-mudéjar qui introduit les grandes lignes de l’art oriental : une façade en bois polychrome, des arches et des verrières colorées.

A quelques pas dans la rue Colom, l’orfèvre Lluis Forteza Rey a imaginé et dirigé la construction de la Casa de les Mitges en 1906. Ce bâtiment de 5 étages possède une façade unique en son genre, rugueuse, décorée de pierres, de 2 balcons triangulaires et d’une mosaïque de céramiques colorées.

Dans la même rue, près de la Plaza Mayor, Lluis Forteza Rey a également réalisé la décoration intérieure et la façade de la Casa Forteza Rey un des bâtiments les plus admirés de la Ville.

Daté de 1910 cet immeuble doit son originalité aux céramiques multicolores de la fabrique majorquine « La Roqueta ».

Casa Forteza Rey (crédit 365)

La grande influence de l’œuvre de Gaudi est omniprésente dans l’utilisation du fer forgé, de la céramique et dans les décorations murales aux thèmes floraux et animaliers.

Le bâtiment voisin connu comme les Magasins l’Águila est construit en 1908 par Jaume Alenyar, dans la tendance du Modernisme Viennois, comme le montre l’arche au centre de la façade qui rappelle celle de la station de métro KarlsPlatz de Vienne.

Un très bel immeuble de 4 étages aux décorations végétales et florales, aux balcons en métal forgé et aux grandes fenêtres qui invitent la lumière à entrer.

L’arche des Magasins de l’Águila semblable à une arche viennoise (crédit la Vanguardia)

La cathédrale médiévale de Palma, La Seu, porte aussi l’empreinte moderniste de Gaudí et de son assistant Rubió i Bellver, car en 1899, l’Evêque de Majorque, Pere Campins, séduit par leurs propositions surprenantes, leur confie la restauration de l’intérieur de l’édifice.

Près de la cathédrale, en descendant vers la mer, on découvre Can Mulet et Can Salas, dont les façades correspondent à un style moderniste plus austère. Plus loin, sur le Paseo Sagrera, se trouve “Can Coll” dont l’encadrement de la porte d’entrée est tout particulièrement remarquable.

 Bon à savoir :

Des visites guidées sont organisées au départ de la Plaza de Cort, mais il est impératif de réserver en appelant le +34 971720720.

Vous préférez visiter à votre rythme ? Des plans thématiques sont disponibles gratuitement à l’Office du Tourisme, prévoyez 2 heures de parcours.

Tags

Related Articles

Close
Close

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.