Visites et Incontournables

Le Pueblo español de Palma

Les chefs-d'oeuvre de l'architecture espagnole dans un lieu unique à Majorque

IPS Inmo Majorque

Le Poble Espanyol  a été construit dans le coeur de Palma, entre 1965 et 1968 par Fernando Chueca Goitia une référence de l’architecture espagnole du XXème siècle, auteur entre autres de la Cathédrale de l’Almudena de Madrid ou de l’agrandissement du Musée du Prado.

Combinaison équilibrée et harmonieuse de monuments

L’objectif est de faire découvrir tant aux majorquins qu’aux visiteurs de l’île, la richesse de l’architecture espagnole au travers d’un musée en plein air qui reproduit le paysage enchanteur et l’ambiance d’une ville médiévale entourée d’une grande muraille, sur plus de 24 000 m2.

monuments-majorque

Ce lieu unique à la construction duquel ont participé plus de 2000 personnes, offre une combinaison équilibrée et harmonieuse de monuments, rues, bâtiments et places de différentes époques de l’histoire espagnole et mélange les styles arabe, gothique, baroque ou renaissance.

L’enceinte comprend 18 bâtiments, 15 rues et 12 places présentant 72 exemples de l’architecture espagnole, tous construits à l’échelle et avec des matériaux originaires de leurs régions respectives.

Un lieu de références

Le Poble Espanyol est le 3ème plus grand du monde et le seul construit comme une attraction touristique.

Les 2 autres sont le Village Espagnol de Barcelone, construit en 1929 pour l’Exposition Universelle de Barcelone, et le Village Espagnol de Belgique, construit en 1958 pour l’Exposition Universelle de Bruxelles.

Peu après l’inauguration du Poble Espanyol, le Palais des Congrès adjacent de style néoclassique a ouvert ses portes et est rapidement devenu un lieu de référence pour la célébration événements divers.

Une visite de l’Espagne

Entourés des imposantes murailles médiévales partez à la découverte des chefs-d’œuvre du  patrimoine architectural espagnol et de ses richesses culturelles.

Voici quelques-unes des merveilles que vous pourrez contempler :

Le Cristo de los Faroles (Christ des Lanternes), situé sur un des lieux les plus emblématiques et visités de la ville de Cordoue, la Place des Capucins construite au XVIIème siècle qui tire son nom du couvent des moines capucins.

Au centre se trouve l’image datée de 1794 d’un christ entouré de huit lanternes, œuvre du sculpteur Juan Navarro León.

Les Bains arabes, une réplique des bains arabes de la « Juderia » (quartier juif) de Grenade.

Les Arabes inspirés par les Romains avaient fait du moment du bain une rencontre sociale en lui donnant également une dimension religieuse.

La coutume d’une utilisation séparée par les hommes et les femmes était maintenue et ils se composaient de trois parties : frigidarium (eau froide), tepidarium (eau tiède) et caldarium (eau chaude).

Le Patio des Arrayanes, situé à côté de la Cour des Lions, l’un des lieux les plus reconnus de l’Alhambra de Grenade et construit au XIIIème siècle, il tire son nom des arbustes appelés « arrayanes » ou myrtes qui se trouvent des deux côtés de l’étang.

Les inscriptions du mur sont la copie exacte des originaux que l’on peut voir à Grenade.

Le Barrio Andaluz montre l’un des plus jolis visages de l’Andalousie : ses maisons blanchies à la chaux formant des ruelles étroites qui permettent de conserver la fraîcheur de l’atmosphère pendant les mois les plus chauds.

poble-espanyol-palma

La Plaza Fray Luis de León rassemble plusieurs exemples de l’architecture du centre et du nord de l’Espagne, comme l’ancienne prison de Ségovie où l’écrivain Lope de Vega est resté emprisonné pour un conflit amoureux.

La Plaza de Santa Maria où se rencontrent plusieurs points de la géographie espagnole.

Sur cette place unique vous trouvez à la fois, le beau Palais de la Députation de Barcelone, le Palais de Munariz de Tolède, l’Eglise de Torralba de Ribota de Saragosse, la tour et la façade de l’Eglise de Santa Catalina à Valence.

Le tout entoure la réplique exacte de la fontaine se trouvant devant la Cathédrale de Burgos.

poble-espanyol-majorque

La Plaza Mayor, exemples typiques de places de villes d’Espagne, centres névralgiques de l’activité.

Avec sa forme trapézoïdale, elle réunit la Mairie de Vergara de Guipuscoa et des exemples des Places de Navalcarnero et de Chinchón, toutes deux à Madrid.

Le mystère de Christophe Colomb

En plus des splendides bâtiments qui forment le Pueblo Español, vous pourrez visiter une exposition permanente qui dévoile et explique la thèse assurant que Christophe Colomb était majorquin.

Christophe Colomb n’a jamais révélé ses origines, ni même à ses propres enfants !

Ce mystère a donné naissance à diverses théories qui nient qu’il soit génois. L’une d’elles est que Colomb serait majorquin fils non reconnu du Prince de Viana, demi-frère du Roi Ferdinand le Catholique et d’une jeune femme nommée Margarita originaire de Felanitx au sud-est de l’île.

Comment y aller ?

Le village se trouve à moins de 1 kilomètre du Paseo maritimo, l’accès est donc facile soit en voiture, à pied depuis la vieille ville ou en bus à partir de la Place d’Espagne via les lignes 104, 106, 4, 46 ou 47.

Informations pratiques :

Pueblo Español, 55 07014 | Palma de Mallorca  [+34] 971 457 633

Horaires : de 9h à 17h novembre à mars – De 10h à 18h d’avril à octobre

Possibilité de visites guidées sur demande et accessible aux personnes à mobilité réduite.

https://www.puebloespanolmallorca.com/nuestra-historia

Le poble espanyol en vidéo

Crédits photos: www.holidaycheck.at ; www.tur4all.com

Joana Leal

Je suis née entre 2 cultures radicalement différentes qui m’apportent une vraie richesse, grâce à une maman belge voyageuse qui découvre l’île dans les années 60 et rencontre un charmant majorquin, l’amour de sa vie. Toutes les vacances de mon enfance ont le goût salé de la mer, le chant des grillons dans les pinèdes et le bonheur de retrouver ma tatita (grand-mère) les cousins et les cousines dans les grandes fêtes de San Jaime. Mon métier de Responsable Communication et Evénements, d’abord dans une radio belge et ensuite pour Mons, ma belle ville culturelle et chargée d’histoire, m’a toujours passionné. Mais le gris du ciel devenait de plus en plus pesant et comme une évidence, je savais où trouver la lumière ! Depuis un an j’ai posé mes valises… je retrouve mes racines et vis enfin mon grand amour et ma passion pour Majorque !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.