Visites et Incontournables

Le sanctuaire de Cura à Majorque

À 543 m d’altitude, le point le plus haut du centre de l’île, le sanctuaire couronne le sommet du Puig de Randa considéré comme une des montagnes sacrées de Majorque.

IPS Inmo Majorque

Vous êtes vous déjà demandé à quoi ressemble le paradis ? Majorque en est probablement une des plus belles descriptions et le sanctuaire de Notre Dame de Cura situé presque au centre de la plaine de l’île fait partie des trésors patrimoniaux de ce paradis.

Entre les villes d’Algaida à 9 km et de Llucmajor à 10 km le sanctuaire est visible de toutes les directions et, pas moins de 36 villes et villages peuvent être vus depuis ses terrasses, offrant une vue exceptionnelle sur une grande partie de l’île majeure des Baléares. 

La vue sur la baie de Palma Crédit : sanctuaridecura.com

Et, quand la pureté de la lumière hivernale s’intensifie, on peut même apercevoir Ibiza et Cabrera dans l’infini de la Méditerranée.

Un lieu imprégné de spiritualité

Sur le Puig de Randa, durant la période islamique, a été construit un château, Quastil Al Uyun, Le château des sources, dont il reste quelques traces.

Puis, après la reconquête de Jaume I en 1229, le lieu de par sa configuration (nombreuses grottes) est devenu idéal pour des retraites spirituelles et contemplatives comme semblent le confirmer les propos de Ramon Llull dans son autobiographie, Vida Coetania, écrite en 1311.

Ramon Llull figure incontournable de Majorque et du Puig de Randa

Ramon Llull est né à Majorque en 1236 dans une famille aisée à une époque où musulmans, juifs et chrétiens vivaient encore en harmonie. Sa vie facile aurait pu s’écouler tranquillement s’il n’avait, en 1274, reçu “l’illumination” de Dieu sur le puig de Randa.

La Statue de Ramon Llull dans les jardins Crédit : sanctuaridecura.com

 Il devient l’un des philosophes les plus érudits et reconnus du Moyen âge en parcourant inlassablement l’Europe, l’Afrique du nord et l’Asie mineure. 

Penseur audacieux, mystique fervent, parlant plusieurs langues dont l’arabe et le latin, il a écrit plus de 265 ouvrages et contribué à introduire un modèle de pensée novateur. 

Avant même que le sanctuaire soit construit tel que nous le connaissons actuellement, ce lieu a toujours été associé par les majorquins à la prière et la contemplation grâce à Ramon Llull dont la sépulture se trouve dans l’église de Sant Francesc à Palma. 

A partir du XIVº siècle le lieu s’affirme comme espace religieux

Les disciples de Ramon Llull y poursuivent le projet de leur maître, en faire un ermitage et un lieu de vénération et de référence contemplative. En 1394, l’évêque de Majorque, Luis de Prades témoigne de la présence continuelle d’ermites sur la montagne sacrée.

C’est entre le XVº et XIXº siècle que le minuscule ermitage Lluliano fait place à un sanctuaire dédiée à Notre Dame de Cura.

Le nom de Cura (guérison) serait dû au bienfait de l’air pur du Puig de Randa qui aurait permis la guérison de maladies respiratoires et rhumatismes.

Le Portail et les jardins Crédit : sanctuaridecura.com

Au milieu du XVº siècle, le père Joan Llobet fonda la Escuela Luliana soutenue par divers mécènes et humanistes. Elle dépendait de l’Estudi general Lul.lià de Palma. qui existe encore de nos jours bien qu’ayant été transformé en école de langues.

Un lieu de d’étude et de connaissance

La Escuela Luliana a été l’une des principales Escuelas de Gramática de Majorque (que l’on pourrait comparer à nos actuels lycées) où on enseignait la rhétorique, la grammaire et le grec. En 1588 plus de 160 élèves (tous masculins bien évidemment) vivaient dans l’enceinte de l’école.

Au XIXº siècle l’école perd de son importance et disparaît définitivement en 1826 avec la démission de son dernier directeur D.Juan Pablo Abrines. S’ensuivent de nombreuses années de dégradation des bâtiments jusqu’à l’été 1913.

La salle de cours transformée en musée Crédit : sanctuaridecura.com

À cette date, l’évêque de Majorque, Pere Joan Campins charge les Frères Franciscains de la “tercera orden regular “ également appelée “orden de la penitencia”de reconstruire le site et de rétablir le culte de la Vierge et la dévotion à Ramon Llull.  

La vie religieuse au Sanctuaire de Cura

Les majorquins les appellent “Els Franciscans”, des religieux caractérisés par leur vie simple, ouverte à l’accueil des visiteurs et à la préservation du patrimoine culturel et naturel de la montagne sacrée de Randa.

Depuis des siècles le sanctuaire a 3 missions : La dévotion à Marie, la dévotion à Ramon Llull et l’étude. L’héritage de ce passé glorieux y est toujours visible.

Cela reste un lieu de célébrations de la religiosité populaire liée au monde agricole comme la bénédiction des fruits dont l’origine remonte au Moyen Âge. 

Une messe a lieu tous les dimanches à 12h.

 Le musée et la chapelle du sanctuaire

Le musée  se trouve principalement dans l’ancienne salle de cours et dévoile des objets religieux, de nombreux livres anciens dont certains sont liés au lulisme (étude de la pensée de Ramon llull) et une collection de peinture.

Dans 2 petites salles latérales vous pourrez poursuivre votre visite, l’une est consacrée à Ramon Llull et l’autre contient une collection d’objets liés aux missions franciscaines.

La visite est gratuite mais vous pourrez faire une donation.

Dans la chapelle, une crèche est exposée toute l’année selon l’ancienne tradition franciscaine ainsi qu’une petite statue de la vierge Marie en pierre de Santanyi datant du début du XVIº siècle.

Celle-ci était la protectrice des enfants de Cura qui ne voyaient peu ou pas leurs parents durant leur séjour à l’école.

Vous pourrez également vous promener dans les jardins du sanctuaire où se trouve une statue de Saint François d’Assise. Au centre de la place du sanctuaire, une citerne aujourd’hui abandonnée rappelle que le sanctuaire n’était pas autonome en eau jusqu’à sa construction vers la fin du XVIº siècle. 

Avant, les élèves devaient se rendre à Sant Honorat pour ramener l’eau, perdant un temps précieux pour leurs études.

Ne manquez pas la visite de la grotte où Ramon Llull a eu la vision du Christ crucifié. Une petite chapelle lui est consacrée.

L’auberge actuelle Crédit : sanctuaridecura.com

Le Couvent devenu une auberge 

Sa construction a commencé en 1947 pour accueillir les frères franciscains. Actuellement ce sont les touristes ou les majorquins désireux de passer un moment de tranquillité loin de la ville qui peuvent venir y séjourner dans l’une des 33 chambres confortables et modernes. 

Par ailleurs, on peut y organiser des séminaires de travail ou de détente grâce aux différentes salles idéales pour des ateliers type yoga ou des formations professionnelles.

Sans oublier bien évidemment un restaurant où vous pourrez déguster la gastronomie majorquine tout en admirant la beauté de l’île.

Comment s’y rendre 

Il n’y a aucune ligne d’autobus pour le Puig de Randa vous devrez donc vous y rendre en voiture.

 Depuis Palma soit en passant par Algaida en empruntant la Ma15 soit par Llucmajor avec la Ma19. L’idéal étant de venir par un chemin et repartir par l’autre afin de ne rien perdre des paysages du Pla.

Vous trouverez sur place un parking gratuit.

Un aperçu vidéo du Sanctuaire de Cura

Tags

Laurence Griffon

Arrivée à Palma en 1986 pour un court séjour, j’ai rapidement réalisé que j’avais enfin trouvé l’endroit idéal. Omniprésence de la mer, douceur de vivre et une petite librairie franco-anglaise, Book-Inn, où durant dix ans j’ai pu partager ma passion pour la lecture avec les nombreux majorquins férus de culture française. Titulaire d’un diplôme d’état de psychomotricienne, j’ai collaboré en tant que bénévole avec le centre ASPACE, parcouru l’île pendant 3 ans pour une agence de location saisonnière, donné des cours de français à l’Instituto Lluliano. Comme André Brink, je pense qu’il n’existe que deux espèces de folie contre lesquelles on doit se protéger. L’une est la croyance selon laquelle nous pouvons tout faire et l’autre est celle selon laquelle nous ne pouvons rien faire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Recevez les dernières nouvelles de Majorque.

Vous vous êtes inscrits!

There was an error while trying to send your request. Please try again.